Pourquoi je ne perds pas de poids ?

Depuis que j’échange avec vous sur le rééquilibrage alimentaire et ma perte de poids (ici comment j’ai perdu 10 kilos), je reçois beaucoup cette question : Et moi ? Pourquoi je ne perds pas de poids ?

En discutant avec vous j’ai pu remarquer quelques raisons qui peuvent expliquer que vous ne perdez pas de poids. En voici quelques-unes, qui pourront j’espère vous aider à débloquer votre stagnation :

Je ne fais pas de sport
De nombreux exemples démontreront le contraire. Car oui, il est possible de perdre du poids, parfois beaucoup, sans faire du sport.
Le sport est avant tout excellent et conseillé pour la santé et accompagne une alimentation équilibrée.
Si vous avez mis en place une alimentation équilibrée mais que vous ne perdez pas de poids, pourquoi ne pas envisager de faire du sport deux à trois fois par semaine ?

Je fais du sport
Vous mangez équilibré, vous faites du sport et vous avez l’impression de grossir (si vous en croyez la balance). Mais n’oubliez pas que le muscle pèse lourd, plus lourd que la graisse.

L’alcool
Durant un rééquilibrage alimentaire, l’alcool freine très souvent la perte de poids. Essayez d’arrêter l’alcool pendant un mois (tous mes conseils dans mon livre pour relever ce défi) vous verrez que c’est flagrant.

Les écarts
Peut-être vous reconnaissez-vous dans le cas d’un rééquilibrage alimentaire, avec vos rendez-vous 2 fois par mois (avec votre diététicienne), vous cuisinez, vous préparez vos repas mais vous vous accordez un petit écart par ci, par-là, une fois par jour, deux fois par jour…

« Allez une pâtisserie au restaurant, un croissant ce matin, un mojito à l’apéritif, un macdo ce soir (j’ai la flemme de cuisiner), … ».

Si vous faites la liste de tous ces petits écarts à la fin de la semaine, ils peuvent expliquer que vous ne perdiez pas de poids même si à côté de ça vos repas sont équilibrés et votre pratique sportive est régulière.

Le déni
C’est le cas de figure le plus compliqué, et ici c’est à vous d’être sincère avec vous même : le DÉNI.
Il est facile de ne pas voir ses écarts : un petit verre, une grosse cuillère de Nutella, un sucre dans chaque café, un petit Pépito, une petite glace au goûter, un soda sucré…

Sans le réaliser vous suivez peut-être votre programme (créé par un diététicien par exemple) à la lettre avec une pratique sportive deux à trois fois par semaine mais avec des écarts, quotidiens, qui « ne comptent pas ».
Et pourtant mis bout à bout ils expliquent que vous ne perdiez pas de poids ou même que vous en preniez.

Les portions
On me demande souvent si j’aurais pu y arriver sans Sarah, ma diététicienne du programme Power Diet. Ma réponse est non et c’est vraiment pour cela que nous avons pensé à écrire ce livre pour vous aider. Je pensais bien faire tellement de choses, je mangeais des choses mauvaises pour moi, je m’empêchais de manger des choses très bonnes pour moi, je ne savais pas lire les étiquettes des produits, je n’avais pas les bons réflexes, je ne cuisinais pas…
C’est tout ça que nous vous expliquons dans le livre JE SUIS HEALTHY.

Et surtout je vous invite à consulter un diététicien et/ou nutritionniste pour construire ensemble un programme personnalisé (en fonction de votre sexe, taille, poids, âge, activité sportive…) et je pense avant tout aux portions.
Vous mangez peut-être trop ou trop peu. Vous serez étonnés.

À l’inverse certaines personnes ne mangent pas suffisamment et ont une alimentation hypocalorique par rapport à leurs besoins.  Du coup elles stockent la moindre calorie.
Mangez plus mais manger mieux 😉

Mal informé
Et enfin je pense à cette personne qui fait du sport, pense manger équilibré mais qui est remplie de croyances erronées : les lentilles ne sont pas un légume, le poisson pané ne compte pas comme un poisson frais et grillé, les fruits ne sont pas illimités, le pain de mie n’est pas du pain, la soupe en brique n’est pas recommandée, le granola n’est pas toujours si healthy…

Si vous hésitez sur un aliment, faites vos reverches, posez des questions à votre diététicien(ne) et surtout pensez à parcourir mon livre JE SUIS HEALTHY. Je l’ai vraiment pensé (avec ma diététicienne, ma coach sportive et ma maman sophrologue) comme une bible qui vous accompagne.

Article précédent
Article suivant

5 Commentaires

  • ‘Répondre’
    Malory
    2 octobre 2018 at 10 h 04 min

    Article vrt intéressant et nécessaire. Belle continuation.

  • ‘Répondre’
    Annabelle
    2 octobre 2018 at 10 h 27 min

    Bonjour,
    Très bon article qui permet de se remettre en question et de comprendre ce qui freine ou bloque parfois notre perte …
    Toutefois je le permet une précision qui me hérisse le poil : le muscle ne pèse pas plus « lourd » que la graisse, 1kg restera toujours 1kg !! Néanmoins, le muscle est plus dense ; ce qui signifie qu’à poids égal le muscle prend moins de place que la graisse. Donc même si le chiffre sur la balance ne change pas, la silhouette est différente.
    Voilà pour l’explication. Désolé mais ça me chiffonne de voir si souvent cette confusion entre masse et densité…
    Belle journée à toi !!

  • ‘Répondre’
    Camille B
    2 octobre 2018 at 14 h 13 min

    Très intéressant cet article. Je suis dans ces situations ahahah ! Depuis plus d’un an je pratique la salle de sport assez régulièrement, je mange très équilibré tout en ayant un bon équilibre entre le bon et les petits écarts mais clairement mes portions étaient énormes par rapport à ce dont j’avais besoin. Maintenant c’est chiant je pèse tout mais c’est indispensable. En plus je n’ai pas faim après c’est psychologique, tant que j’ai à manger je mange et du coup je ne perdais pas de poids et mon estomac travaillait énormément pour rien. Merci pour l’article je vais suivre les autres conseils.

  • ‘Répondre’
    Julia
    2 octobre 2018 at 15 h 45 min

    Bons conseils mais le blog devrait avoir une existence autonome en dehors de promouvoir ton livre !

  • ‘Répondre’
    cecilia_cherieblossom
    2 octobre 2018 at 18 h 31 min

    Merci pour cet article très intéressant !

  • Laissez un commentaire