MA PERTE DE POIDS (-8 KG AVEC LE PROGRAMME POWER DIET)

Dans cette vidéo j’aimerais partager avec vous mon aventure avec le programme power diet. Je vous avais expliqué au tout début, en mars, en quoi il consistait. Aujourd’hui, après 9 mois je suis en stabilisation et j’ai perdu 8kg.

Pourquoi ?

Ado et jeune adulte j’ai toujours été plutôt mince. Il a fallu que je passe la barre des 25 ans pour que mon métabolisme soit beaucoup moins facile. Couplé avec mon style de vie : restaurants, apéros, soirées, buffets… j’ai pris du poids. J’avais décidé de ne pas dépasser 60kg (les chiffres et moi…) et je suis pourtant allée jusqu’à plus de 62kg. Comme si il avait fallu que je pousse le truc au maximum. Et je suis arrivée un jour à me dégoûter du gras, du sucre… et j’ai entrepris le programme power diet. Je sentais que ma nourriture ne me convenait plus du tout.

J’ai donc voulu reprendre mon alimentation en main. Pour qu’elle soit équilibrée et saine.

J’ai décidé de me faire aider d’une diététicienne. Pas du tout pour être au régime mais clairement pour réapprendre à manger, dans les bonnes quantités et au bon moment.

Maintenant que j’ai réappris tout ça je me rends compte que j’avais tout faux même quand je croyais faire attention et je trouve même ça fou qu’on ne nous apprenne pas davantage à manger équilibré à l’école, plus jeune.

Objectif ?

Je faisais donc 62kg mais je ne savais pas combien je voulais perdre. Au hasard pour faire un compte rond j’ai répondu 55kg à ma diététicienne. Et donc 7kg à perdre. Mais au fond de moi j’imaginais que j’avais bien plus à perdre avant de me sentir bien. Mais je ne voulais pas mettre la barre du défi trop haute. Attention, je n’étais pas obnubilée par la perte de poids. Je voulais simplement une alimentation saine. Je ne suis pas influencée par ce que je vois sur Instagram ou autres réseaux, c’était hyper perso comme démarche. Quand je me suis reconnue, quand je suis rentrée dans mes anciens shorts et quand j’étais à nouveau excitée à l’idée de faire du shopping, j’ai su que j’avais atteint mon objectif et mon poids de forme.

Comment ?

Jai donc fait appel à Sarah, la diététicienne du programme power diet. Elle est basée dans le sud de la France, tous les rdv se font par téléphone, à distance (elle travaille pour les pertes de poids, les rééquilibrages alimentaires, les pathologies diverses, les sportifs de haut niveau…). À la suite du premier rdv j’ai écrit tout ce que je mangeais sur 3 jours et elle m’a créé sur mesure des menus types.

Je peux difficilement les partager avec vous car ils ont été pensés pour moi en fonction de ma taille, mon poids, mes activités sportives, mon sexe (et le fait que je mange peu de viande ou d’œufs).

Ça ressemble à quoi ?

Il n’y a pas de recettes. Ce sont des menus types à suivre jour après jour. Il y en a plusieurs pour varier dans les assiettes.

petit déjeuner : céréales, fruits et lait le matin par exemple ou porridge.

déjeuner : viande (ou poisson ou oeuf ou tofu), féculents, légumes et fruits.

diner : pareil le soir mais dans d’autres quantités

Et des collations (matin et après-midi) comme compotes, yaourts fruits frais, fruits à coques…

J’ai donc des menus avec des quantités suivant les types d’aliments et j’adapte tout ça avec mes recettes ou au resto. Maintenant j’ai les proportions en tête et je sais constituer mes assiettes sans peser.

C’était dur ?

Ce qui m’a aidé c’est que j’étais arrivée à bout. Je n’avais plus envie de trop gras, trop sucré, trop salé… j’étais même hyper impatiente de commencer et quand le chiffre sur votre balance descend forcément ça donne envie de tenir le cap. J’avais vraiment envie de changer d’hygiène de vie alors je m’y suis mise et je m’y suis tenue. La détermination est la clé, il n’y a pas de secret.

Le programme est bien fait je n’ai jamais eu faim. Je n’oublie pas de goûter par contre^^. Et avec les collations je n’arrive pas à table affamée et surtout je n’ai plus le craquage de 18h qui était fatal.

J’ai du apprendre à refaire mes courses, avoir toujours des légumes congelés à la maison, cuisiner, m’organiser… c’est une nouvelle hygiène de vie.

Cheat Meal

Une fois par semaine je craque. Mais plus le temps passe et plus la digestion est dure après mon cheat meal. Alors je me résonne dans les proportions. Un dessert après un burger c’est compliqiué^^ Et je choisis des produits sains ou des restaurants qui cuisinent frais.

Et l’alcool dans tout ça 

Pas facile de stopper l’alcool avec les copains, l’été… alors j’ai diminué au maximum (je ne vais pas mentir, je n’ai pas pu arrêter ou ne garder qu’un seul verre par semaine). J’évite les cocktails (trop sucrés), les sodas, je préfère le vin rouge (ou la bière) au vin blanc et je me dis que c’est mon petit plaisir à moi. Je ne craque pas sur des pâtisseries, du Nutella ou des croissants. J’ai gardé l’alcool 🙂 Mais il faut savoir que ça freine la perte de poids, à vous de voir ensuite.

+ je teste en ce moment un mois sans alcool. Je vous en parle très vite.

Le sport

Je faisais déjà du sport donc je n’ai rien changé. Mais avec 70% dans l’assiette et 30% à la salle, mes séances de sport habituelles payent enfin !

D’ailleurs depuis la rentrée, le programme power diet propose aussi un programme sportif que j’ai commencé il y a 3 semaines-1 mois. Tout est personnalisé en fonction de votre emploi du temps, objectifs… En déplacement je fais beaucoup de fitness et à Paris je suis toujours au CMG sporstclub et je varie avec des cours collectifs, du cardio, du renfo… On s’en reparle vite, je continue d’avancer dans ce programme mais vous pouvez me suivre tous les jours (repas et séances de sport) sur mon compte @BIENDANSMONSLIP.

Et maintenant ?

Je stabilise comme on dit. Ça ne change pas grand chose. Ce n’est pas un régime qu’on arrête, c’est une hygiène de vie que je compte bien conserver. Je peux ajouter des petits écarts : gâteaux (faits maison si possible), verres de vin… Le saviez-vous? Il faut 2 ans à son corps pour comprendre et retenir un nouveau poids.

Je pense que vous savez tout.  Vous pouvez contacter Sarah du programme power diet sur son site, tous les tarifs sont aussi en ligne. Et RDV chaque jour sur @BIENDANSMONSLIP.

Article précédent
Article suivant

9 Commentaires

  • ‘Répondre’
    Justine
    15 octobre 2017 at 19 h 23 min

    Bonsoir Margot,
    Merci beaucoup pour ton témoignage.
    Suite à des problèmes de thyroïde et apres des tests aux intolérances alimentaires, mon médecin m’a conseillé de supprimer pas mal de choses dans mon alimentation, de Fait je fais aussi beaucoup plus attention à ce que je mange. Je prends aussi plus de temps pour cuisiner et je prends plaisir à découvrir de nouvelles saveurs pour remplacer des aliments que j’utilisais auparavant. Cependant, étant en couple depuis 7 ans, les mauvaises habitudes sont difíciles à perdre à 2. Nous nous retrouvons souvent à Cuisiner chacun notre plat ou à manger à des horaires différents alors que les moments de partage autour d’un repas sont des moments chers. As tu réussi à convaincre Nico de partager ta nouvelle alimentation ? Comment s’organiser ? Merci pour ton retour très intéressant !

  • ‘Répondre’
    Gg.regime
    15 octobre 2017 at 19 h 53 min

    Coucou
    J’attendais cet article avec impatience !
    Bravo pour ta perte de poids tout en douceur !
    Je ne sais pas combien tu mesures mais on a le même profil !
    J’aurais adoré suivre le programme powerdiet mais les dates me paraissaient tellement loin à chaque fois !
    Tu as été une source de motivation pour s’y mettre !
    Et whaou 2 ans !! C’est lonnnnng !

  • ‘Répondre’
    Laura
    15 octobre 2017 at 20 h 52 min

    Hello Margot,

    J’ai moi aussi été suivie par un nutritionniste il y a quelques années, j’etais passée de 64 kg à 48 kg. C’était bien évidemment trop, j’étais tombée dans un cercle vicieux. Aujourd’hui tout va mieux, je suis stabilisée à 55 kg et ce qui est sûr, c’est que j’ai vraiment bénéficié d’une éducation alimentaire que je n’avais jamais reçue. Aujourd’hui, je comprends les conséquences de tel ou tel aliment sur et surtout, dans mon corps, et c’est la clé. Le cheat meal me donne toujours envie bien-sûr, mais plus de manière illimité. Comme tu le dis, ça me dégoûte beaucoup plus vite, surtout en connaissant les conséquences sur mon corps. Ce serait comme s’infliger une douleur. À quoi bon ??

    Bref ! J’ai néanmoins une question, quelque chose que j’ai beaucoup de mal à gérer encore de mon côté : comment fais-tu lorsque tu es invitée chez quelqu’un ? Pire, en week-end ou quelques jours chez autrui ? Nous ne mangeons pas tous de la même manière et je peux te dire que j’ai déjà eu des maux d’estomac terribles car je n’osais pas dire que je ne voulais pas de cette entrée, de ce dessert, de tel ou tel accompagnement, pas dans de telles proportions, etc. Je préférais m’en rendre malade. Et il faut dire que je suis tres gourmande et parfois nos vieux démons ressurgissent…pour mieux nous dégoûter ensuite (une nouvelle fois).

    Je croise les doigts pour que tu aies des astuces dans ce genre de situation
    Peut-être dans l’art et la manière de dire…

    Et dernière question, comment compenses-tu un excès ?

    Merci beaucoup de ton retour Margot ☺️

    Je te souhaite une belle semaine !

    Laura

  • ‘Répondre’
    Laura
    15 octobre 2017 at 22 h 43 min

    Merci Margot, merci d’être si motivante ! De proposer un régime sans vraiment que cela parle de contrainte ni de corps mannequin que personne ne pourra avoir.
    Comme tu le dis, la clé du succès, c’est d’être motivée.
    Bonne stabilisation
    Laura, http://junethirty.be

  • ‘Répondre’
    Apolline
    16 octobre 2017 at 8 h 13 min

    2 ans pour retenir un nouveau poids… ca me parait énorme, la route sera longue. J’ai moi aussi débuté un rééquilibrage alimentaire mais seule. Je trouve ca parfois difficile mais je tiens le bon bout ! Après 3 années très stressantes niveau pro (préparation d’un concours d’état) et à manger n’importe quoi, j’ai eu un déclic comme toi. J’ai déjà perdu 5kg sur les 12 que j’avais pris et je n’ai aucune envie de revenir en arrière niveau alimentation ! Merci pour ton retour d’expérience et ta bonne humeur sur instagram. C’est très motivant !! Bisous

  • ‘Répondre’
    Grimonprez Sophie
    16 octobre 2017 at 9 h 30 min

    Coucou Margot,

    Tout d’abord, BRAVO pour tout ça, pour tout le travail, le temps et l’énergie que tu as mis dans ce projet de perte de poids !!!
    Tout ce que tu expliques est simple, et je suis arrivée au même point que toi quand tu as vu 62kg sur ta balance. Je suis plus grande et donc plus « lourde » que toi, et, hier, j’ai eu le déclic.
    Aujourd’hui est le premier jour d’une vie différente. J’ai vraiment eu l’impression de vivre pour manger au lieu de manger pour vivre, et j’en peux plus.

    Je me réjouis de découvrir encore toutes les astuces au quotidien et de me sentir mieux dans mon corps, on en a tous besoin.

    Je te fais de gros bisous, et merci encore 🙂

  • ‘Répondre’
    Anne-Lise
    23 octobre 2017 at 10 h 36 min

    Merci Margot pour toutes ces explications ! Félicitations pour ce joli parcours ! J’aimerais beaucoup réussir à manger sain, moins gras etc … Ainsi que passer en dessous de la barre des 60 kg … Pour le moment je n’ai pas eu le déclic mais ton parcours me donne très envie ! Bonne continuation Margot et continue de nous parler de ce programme, de recette etc …

  • ‘Répondre’
    Une journée dans mon assiette : recettes d’Automne – youMAKEfashion
    5 novembre 2017 at 19 h 38 min

    […] Une journée dans mon assiette, spéciale recettes d’Automne. Pour plus d’infos sur mon programme Power Diet RDV ICI et je vous ajoute le lien vers ma vidéo « perte de poids, -8kg« . […]

  • ‘Répondre’
    Leslie
    22 novembre 2017 at 12 h 54 min

    Bonjour Margot,

    Ce que tu dis sur le fait d’arriver au point de dégoût aide à avoir le déclic, même si parfois ce fameux déclic met du temps à arriver … j’étais montée à 88kg pour 1m58 sauf que je n’avais pas la chance que tu as eu : réussir à perdre du poids en changeant l’alimentation, j’étais à un niveau où ne manger que de la salade/légumes et faire du sport ne me faisaient pas perdre 1gramme…. J’ai fini par faire une sleeve (ça fera 2 ans demain d’ailleurs). Et je te rejoins dans le truc de se fixer un poids, je m’étais fixé 60kg car pour moi ça semblait génial vu les 88kg de départ, mon chirurgien m’avait fixé 57kg, je pensais ne jamais y arriver et au final j’en fais 50. Enfin bref, contente pour toi

  • Laissez un commentaire