Browsing Tag

norvège

Longyearbyen (Svalbard en Norvège) : chiens de traîneau et aurores boréales

Svalbard est un archipel au Nord de la Norvège. Avec Romain Costa nous avons atterri à Longyearbyen, la dernière ville du Nord de la planète.

Ici il fait nuit 24h sur 24h de fin octobre à février et l’été il fait jour toute la journée.

Pour s’y rendre nous avons pris un avion de 2h pour Oslo puis un second de moins de 3h pour Longyearbyen (tout ça avec la compagnie Norwegian). Le voyage n’était donc pas bien long, sans décalage horaire et sans lumière du jour donc. Mais en une journée le corps s’acclimate et l’esprit s’habitue à l’idée de ne pas voir le jour. Les habitants (2000) diront d’ailleurs qu’il est plus difficile de se caler sur une journée d’été sans nuit.

IMG_3934

Premier jour, découverte de l’hôtel (nous avons séjourné au Radisson Blu) avant de se lancer pour un hiking. Le défi le plus physique et mental de toute ma vie. 3h de montée, fagotée comme jamais, dans la nuit noire avec des lumières frontales, des bâtons, des raquettes et un chien (et une guide^^). Décente dans le glacier, thé et petits gâteaux bien mérités et redescendre dans la tempête de neige. J’ai craqué avant l’arrivée mais je l’ai fait et je n’oublierai jamais cette journée.

Il suffit surtout d’être bien habillé et l’agence de hiking est là pour prêter tout ce qu’il vous manquera!

Je vous conseille Svalbard wildlife expedition pour cette expérience sportive mais fantastique.

Prix 80€

IMG_3712IMG_3713_DSC8885 _DSC8898

Dîner au Coal Miners’ Bar & Grill. Ambiance tamisée et à la carte : viandes, poissons et burgers. J’ai aussi testé la délicieuse bière locale, produite sur l’île.

_DSC8912_DSC8916

Nous avons également visité les serres d’hiver et d’été qui seront amenées à se multiplier pour assurer la consommation de tous les restaurants (légumes et herbes). Cette production écologique et surtout locale est très importante pour les restaurants de la ville.

_DSC8935

Deuxième jour, nous avons fait le tour de la ville en voiture (« maxi taxi« ). Avec la visibilité du moment il faut faire confiance au guide qui nous explique ce que l’on voit (mal). 35€ pour 2 heures mais je conseillerais peut-être d’avantage dans une période avec un peu de soleil.

_DSC8989 _DSC8973 _DSC8954 _DSC8949

Avant le déjeuner nous avons fait le musée de Svalbard. Il décrit l’histoire de la ville qui a été longtemps une ville de mineurs mais aussi les animaux que l’ont peut rencontrer.

Prix 10€

_DSC9015

Nous avons repris des forces chez Rabalder cafe & bakery. Salades, soupes et sandwichs au menu. C’est un restaurant qui projette aussi des films.

_DSC9032 _DSC9042

RDV à 15h pour une incroyable activité : promenade en chiens de traîneau. Svalbard Husky vous récupère à l’hôtel (comme pour toutes les activités) pour vous amener vous habiller encore plus chaudement : gants, combinaison, chaussures, bonnet et lumière.

Nous avons rencontré les chiens, nous les avons attelé puis romain et moi avons conduit notre traîneau pendant 2h. L’impression de glisser sur la neige avec des adorables compagnons. Nous avons ensuite nourri les chiens et nous avons du les quitter après des millions de câlins.   

Prix : 140€

_DSC9070 _DSC9077 IMG_3865IMG_3905

Dîner au Polfareren. Une cuisine moderne et une décoration cosy. Nous nous sommes régalés et avons goûté de la baleine.

Nous avons rencontré des locales qui nous ont embarqué dans une tournée des bars. C’était génial de partager le quotidien des habitants de cette ville.  J’ai adoré discuter avec elles, elles se sont très bien habituées à la ville, au climat, au rythme et aiment autant vivre ici l’hiver que l’été.

Le temps s’arrête et ça fait un bien fou. Les jours semblaient des semaines car nous vivions les instants à 100% sans repères temporelles.

_DSC9112

Troisième jour, départ à 10h de l’hôtel pour quelques heures de moto neige avec Svalbard adventure group. À nouveau nous nous sommes équipés avec des casques en plus de la même tenue que la veille.

Il faisait « beau » ce jour-là, les montagnes, les reliefs étaient un peu plus « visibles ». 4h de découvertes en moto neige. Une toute autre sensation que le traîneau mais toujours un immense sentiment de liberté.

IMG_3806 IMG_3981 IMG_3980

Et pour finir en beauté nous avions réservé une soirée aurore boréale avec Spitsbergen travel. Un dîner à l’extérieur de la ville dans un chalet. Une réplique des maisons construites par les explorateurs dans le temps. Soupe de légumes, explications du phénomène aurore boréale et projections de quelques photos de Longyearbyen de jour, l’été. Et comme espéré les aurores boréales ont pointé le bout de leur nez. Un spectacle de la nature fascinant. J’étais très émue de voir enfin ça de mes propres yeux. J’ai pu capturer une photo mais l’effet scintillant est encore plus impressionnant. Je vous souhaite d’en voir un jour.

Tarif : 109€

_DSC9149 _DSC9143_DSC9145_DSC9131

Nous sommes donc rentrés le lundi, heureux de revoir un peu de lumière mais si triste de quitter la ville. Nous ne saurions dire si nous sommes partis 2 semaines, 2 mois… le temps est ralenti, comme figé. Être au bout du monde est une impression unique, il n’a pas été difficile de s’habituer à la nuit. nous avons été touchés par les habitants et retournés par les activités. Il a d’avantage était dur de revenir à la réalité. J’ai l’impression d’être parti sur une autre planète.

L1000887 IMG_3960

J’espère que vous aurez la chance de vivre cette aventure.

FullSizeRender

 

Voici les indispensables dans la valise :

un manteau (ici une veste Aigle en Goretex)

une doudoune fine en + (ici une doudoune Odlo)

des sous couches (top et pantalons) Damart que j’ai pris en chaleur 5

des chaussettes en laine (Décathlon) 

des chaussons (optionnels)

des chaussures pour la neige (ici des Sorel)

un pantalon coupe vent et snowproof (pour le ski par exemple) ici un Roxy

une cagoule 

un bonnet ou chapka (ici une chapka Aigle pour des oreilles au chaud)

une écharpe (ici Zara)

des gants ou moufles (ici des moufles Dakine)

des sous gangs (j’ai trouvé les miens chez Décathlon au rayon vélo)

un sac à dos (ici Dakine)

hydratant lèvres, visage, mains et corps (à appliquer tous les jours)

un appareil avec un pied stable (ici un Leica et un trépied T’nB)

Je ne suis pas une pro mais si je devais vous donner des conseils photos :

Jouez avec les ISO entre 100 et 800 max

Trouvez le bon temps de pause : entre 4 et 15 secondes

Pensez à prendre des photos en RAW pour les retouches

Et surtout ne pas oublier le trépied

IMG_3711