Browsing Category

Voyages

La liste de mes adresses HEALTHY à Paris (par arrondissement)

J’aime avoir ma liste d’adresses healthy pour organiser mes rendez-vous dans Paris. Je vous le disais dans cet article, manger équilibré s’est possible partout. Mais je me régale particulièrement dans ces adresses, je sais que les produits sont de qualité, les recettes souvent de saison et beaucoup de recettes saines à la carte donc du choix !

Que des adresses testées et validées !

1er arrondissement de Paris :

Healing – 154 Rue Saint-Honoré, 75001 Paris
Ici vous pouvez vous inscrire à un cours de yoga, de méditation, vous offrir un massage, vous poser au calme pour travailler. À la carte : pâtisseries vegan, porridges, bowls sucrés, salés…
Mon article ici

Marcelle – 22 Rue Montmartre, 75001 Paris
Un menu chaque jour, salade, plat chaud, soupe, cakes…
Mon article ici

Wild and the moon – 19 Place du Marché Saint-Honoré, 75001 Paris
Vous trouverez beaucoup de « Wild and the moon » dans Paris (je vous en parle ensuite pour d’autres arrondissements). Une adresse pratique pour emporter un petit dej (comme l’açai bowl) ou une salade, un plat, un dessert… il est possible de manger sur place également.

Loulou restaurant – 107 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Un restaurant italien avec une assiette de légumes fa-bu-leuse. L’adresse est dans le musée des arts décoratifs.

2ème arrondissement de Paris :

Mûre – 6 Rue Saint-Marc, 75002 Paris
On prend son plateau et on choisie une soupe, on constitue son assiette généreuse… il y a peu de places assises mais toujours de chouettes recettes.

Nous jeûneurs – 41 Rue des Jeuneurs, 75002 Paris
Vous trouverez beaucoup de « Nous » dans Paris (je vous en parle ensuite pour d’autres arrondissements). Ici tout le monde trouve son compte : bowls, burgers, wraps…

Miss kale – 104 Rue Réaumur, 75002 Paris
J’aime cette adresse quand je me fais livrer à la maison (Mon article ici) mais le restaurant est très sympa aussi. Bowls, burger veggie…

3ème arrondissement de Paris :

PH7 équilibre – 21 Boulevard Du Temple, 75003 Paris
Un de mes QG ! Ici on mange végétarien, complet et sain. De belles couleurs dans l’assiette, j’adore.
Mon article ici

Love Juice bar – 26 Rue Chapon, 75003 Paris
Je ne peux pas résister si je suis dans le quartier, je passe prendre un açai bowl à emporter ! Il y a également quelques places assises.
Mon article ici

Cafe berry – 10 Rue Chapon, 75003 Paris
L’adresse adorable pour donner un rendez-vous à l’heure du petit dej, du dej, du goûter…
Mon article ici

Wild and the moon – 25 Rue des Gravilliers, 75003 Paris

Wild and the moon – 55 Rue Charlot, 75003 Paris

Season – 1 Rue Charles-François Dupuis, 75003 Paris
Je ne présente plus Season. Petit dej, dej, goûter, apéro, diner… c’est ouvert toute la journée pour un muelsi, un granola, un bowl salé, un wrap, un burger veggie (ou pas), un cocktail…
Mon article ici

Nanashi Charlot – 57 Rue Charlot, 75003 Paris
Toujours 3 bentos au menu : viande / poisson ou veggie !

4ème arrondissement de Paris :

Miznon – 22 Rue des Ecouffes, 75004 Paris
À l’intérieur de ce restaurant on se croirait en Israël. Passion pour la pita ratatouille ! À ne pas louper : le chou fleur rôti.
Mon article ici 

Café Ginger – 9 Rue Jacques Cœur, 75004 Paris
Café végétarien à Bastille. Les adorables propriétaires préparent tout maison ! Assiettes généreuses et accueil chaleureux.

6ème arrondissement de Paris :

Abattoir végétal – 9 Rue Guisarde, 75006 Paris
Restaurant végétarien en plein coeur du 6ème. Des recettes toujours originales.

Judy, cantine qualitarienne – 18 Rue de Fleurus, 75006 Paris
Plats originaux, sains et de saison. De plus le lieu est adorable (avec une terrasse) !.

8ème arrondissement de Paris :

Como Kitchen – 6 Rue du Commandant Rivière 75008 Paris
Je ne suis jamais encore allée sur place, par contre je me suis faite livrée plusieurs fois et c’est toujours délicieux et savoureux !

9ème arrondissement de Paris :

PH7 équilibre – 21 Rue le Peletier, 75009 Paris
Je suis plus souvent à l’adresse du 3ème mais PH7 existe aussi dans le 9ème.

Wild and the moon – 4 Rue du Helder, 75009 Paris

Café marlette – 51 Rue des Martyrs, 75009 Paris
Café marlette – 63 Rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris
Marlette a commencé avec des préparations pour la pâtisserie. Aujourd’hui les deux soeurs vous accueillent aussi dans deux cafés dans le 9ème.  Bowls, tartines, gâteaux, boissons chaudes, detox…

Otium – 56 Rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris
Super restaurant végétarien dans le 9ème.

Nous Châteaudun – 8 Rue de Châteaudun, 75009 Paris

10ème arrondissement de Paris :

VIDA – 49 Rue de l’Échiquier, 75010 Paris
Mon coup de coeur du 10ème (Mon article ici). J’y vais le midi pour l’assiette de légumes (fabuleuse), le poisson, le sandwich déstructuré… tout est maison et de saison. Le soir, précisez seulement les aliments que vous n’aimez pas (et allergies) et le chef s’occupe du reste. Une super expérience, que je vous conseille.

Nous paradis – 16 Rue de Paradis, 75010 Paris

Nous Valmy – 53 Quai de Valmy, 75010 Paris
Mon article ici 

Le bichât – 11 Rue Bichat, 75010 Paris
Pas de service à table, un grand bowl vous est servi et à vous de composer. Un repas très sain !

Sol Semilla – 23 Rue des Vinaigriers, 75010 Paris
Restaurant végétarien à base de super aliments.

Maison Nomade – 140 Rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Un lieu idéal pour se poser travailler. L’ambiance est calme… petit dej, boisson chaude, déjeuner… de bonnes recettes maison (même le lait d’amande).

11ème arrondissement de Paris :

Wild and the moon – 138 Rue Amelot, 75011 Paris

Nous Oberkampf – 23 Rue Oberkampf, 75011 Paris

Café moco – 177bis Boulevard Voltaire, 75011 Paris
Petit dej, dej, brunch… le tout équilibré.

Chez kokotte – 2 Rue Ternaux, 75011 Paris
La petite adresse de Nicolas Waldorf propose des buns, des salades, des bowls… le point commun ? les oeufs frais !
Mon article ici 

18ème arrondissement de Paris :

Abattoir végétal – 61 Rue Ramey, 75018 Paris
Restaurant végétarien en plein coeur du 18ème. Des recettes toujours originales.

19ème arrondissement de Paris :

Café Odilon – 16 Quai de la Marne, 75019 Paris
Testé suite à vos conseils, une petite adresse très agréable proche du canal. Bowls, jus… mais pas que.

20ème arrondissement de Paris :

La petite fabrique – 15 Rue des Vignoles, 75020 Paris
J’aime beaucoup venir ici quand je veux manger une belle assiette végétarienne mais que mes convives eux veulent autre chose. Soupe, oeuf cocotte, assiette veggie, tarte, viande… tout est maison et équilibré.

Atelier Auger – 5 Rue Auger, 75020 Paris
Ma petite pépite du 20ème. Le restaurant est dans un fournil et on mange à côté du four à pain. Les plats à la carte changent très souvent (une bonne excuse pour venir souvent) : soupe, bowls, viande, buns, pâtisseries à tomber…

Une cure de soins ayurvédiques

Une semaine de soins ayurvédiques… beaucoup de choses à vous raconter !

Avec Nico nous avons voyagé sur Air Mauritius, pour la première fois. La classe éco est similaire à celle d’Air France. L’avion était très récent, les sièges confortables et nous avons bien mangé !
En décollant à 16h de Paris nous sommes arrivés très tôt le lendemain matin.

Nous avons séjourné à Maradiva villa resort & spa (que nous appellerons Maradiva dans cet article si vous me le permettez hihi).
En arrivant aux portes de l’hôtel nos yeux brillaient déjà. Le bâtiment était somptueux et nous n’avions même pas encore vu notre chambre… ici que des villas privées. Notre villa proposait une grande chambre, un dressing, une immense salle de bain avec baignoire, une douche, une seconde douche extérieure, une terrasse couverte et une piscine. Imaginez-nous arrivant de Paris en plein mois d’octobre, déposant nos valises ici sous déjà 23° à 8h du matin (le début du Printemps ici).

On s’est baladés dans le resort, très curieux de tout découvrir : transats sur la plage, piscine chauffée, boat house (avec une tonne d’activités nautiques), bar, 3 restaurants, spa, salle de sport, kid club, jardins… Je n’aime pas tant le nom resort qui me fait tout de suite penser à une énorme machine ! Alors qu’ici Maradiva est bien plus intimiste.

Premier massage l’après-midi même. RDV au spa du resort pour un rendez-vous avec le médecin. L’idée était ensuite d’organiser notre semaine ayurvédique.

L’ayurveda est une médecine traditionnelle indienne. Un mode de vie, un équilibre corps esprit qui passe aussi par l’alimentation. On écoute son corps et on lui donne ce qu’il demande, ce dont il a besoin.
L’ayurveda décrit le corps en 5 éléments (les mahabhutas) : eau, terre, feu, air et l’espace (ce qui nous entour).
Suite à une consultation avec un médecin vous découvrez vos doshas (vos trois énergies fondamentales) : VATA, PITTA ou KAPHA. C’est quand ils ne sont plus équilibrés que nous tombons malades.

Comment se passe la consultation :

Observation : je ne le savais pas mais depuis le moment où on s’est salués le médecin avait déjà commencé à m’observer.

Questions : qu’est ce que je mange, à quelle heure, quand est-ce que je me couche, si il est facile pour moi de me concentrer, de ne pas m’énerver, si je vais difficilement aux toilettes, si je suis bien réglée…

Pulsations : il a pris mon pouls mais les pulsations ne l’intéressaient pas tellement mais plutôt l’écoute de mon corps.

Nous avons ensuite discuté de certaines douleurs chroniques que je peux avoir ou de mes humeurs… je n’avais rien besoin de raconter il savait tout. Une rencontre vraiment intéressante.
Suite à la consultation j’ai eu le droit à mon premier massage de la semaine : Abhyanga. Les massages ayurvédiques ne sont pas comme nous les connaissons (en général, ce sont les muscles qui sont sollicités). Ici les massages sont très énergiques avec des mouvements de va-et-vient pour faire circuler le sang ! Tout ça avec une combinaison d’huiles personnalisées. C’est pour ça qu’il est important de voir un médecin ayurvedique avant.

Abhyanga : ce massage réduit le stress, aide à mieux dormir, est très bon pour la peau et aide à renforcer le système humanitaire.

On commence assis avec un massage du cuir chevelu puis tout le corps, allongé.
Je savais à quoi m’attendre car j’avais déjà eu une première initiation à l’ayurveda en Inde lors de notre voyage avec Nico. J’ai tout autant adoré. Une table en bois, beaucoup d’huiles et un massage si énergique qu’il est impossible de s’endormir. On se détend, on se concentre sur son corps et les énergies circulent (ainsi que le sang !).

Le lendemain était déjà prévu mon second massage, très différent : Shirodhara.

Shirodhara : un massage concentré sur le front. Un filet d’huile coule sur le haut de la tête grâce à un pendule et donc avec des mouvements de va-et-vient. Excellent pour les cheveux bien sur mais surtout il invite à un niveau de détente très diffèrent.

J’ai complètement adhéré à ce second massage. J’ai plongé dans un sommeil très particulier, comme lointain. Une expérience unique que j’ai pu tester à nouveau dès le lendemain.
Il est conseillé de faire deux à trois massages Shirodhara car les suivants sont encore mieux reçus.
La seconde fois j’étais parfaitement réveillée, concentrée uniquement sur ma tête. Et quand je dis ma tête je veux dire mon corps et non mon esprit.
Le massage était très différent, surtout que les énergies des masseuses viennent s’ajouter à l’expérience.

Notre quatrième et dernier massage était programmé 3 jours après. Les bienfaits de Shirodhara continuant les jours suivants.

Après deux jours de détente et de visites (je vous en parle plus bas dans l’article) j’avais rendez-vous pour un massage Abhyanga de 105 minutes. À nouveau un massage de la tête assise, puis de tout le corps, allongée sur une table en bois et finalement un spa. Ici rien que je connaissais déjà. Une boîte en bois dans laquelle il faut s’asseoir et seule la tête dépasse. A l’intérieur la vapeur fait très vite monter la température. Il n’est pas conseillé de rester dans le spa plus de 15 minutes (je n’aurais pas pu y rester davantage !). Ce rituel très complet s’est terminé par un gommage puis une douche.

Presque deux heures de détente, avant de retrouver le docteur. Lors de ce deuxième rendez-vous avec lui, avant de quitter l’hôtel il a partagé avec moi ses recommandations.

Je partage avec vous quelques unes d’entre elles. Elles sont très différentes de celles de Nico et elles ne s’appliquent qu’à à moi (sauf si vous êtes aussi vata-pitta).

Préférer des aliments et des boissons chaudes et tièdes.
Ne pas manger devant la tv, avec un livre ou si je me sens stressée.
Davantage exprimer mes sentiments.
Donner son sang 2 fois par an (en donnant son sang du sang neuf se reforme)…

Je n’ai pas d’aliments strictement déconseillés mais plutôt des aliments qu’il est préférable que je réduise !

Réduire : Jaune d’œuf, kefir, maïs, avoine cru, sucre raffiné, miel, pomme, poire, citron, légumes crus, viande rouge, lapin, épices comme chilli, moutarde… ou encore boisson froide, café…

Étrangement (ou pas) je n’ai été très étonnée par toutes ces recommandations.
Depuis mon rééquilibrage alimentaire j’ai appris de façon très intuitive à écouter mon corps. Et c’est assez fou comme je réalisais (en l’ayant déjà mis en place ou non) que certains aliments ne me convenaient pas.

J’ai trouvé cette semaine fascinante. Comme une parenthèse grâce à laquelle nous nous sommes détendus mais surtout durant laquelle nous avons pris du temps pour nous retrouver nous même, nous reconnecter à notre corps et l’écouter.
Je suis rentrée à Paris avec de nombreuses envies, beaucoup de choses que je veux mettre en place et avec un premier conseil : tenter de rester au calme les deux semaines suivantes.

Activités :

côté activités durant notre belle semaine nous avons bien sûr profité de notre piscine privée mais aussi de la piscine du resort. Elle était chauffée et si belle au bord de la plage presque dans la continuité de la mer.

Nous étions chaque soir les pieds dans le sable pour ne rater aucun couché du soleil et nous avons testé un grand nombre d’activités nautiques ! Plongée, canoë, pédalo, wakeboard pour Nico…

La plongée a été un moment inoubliable, les coraux étaient superbes et nous avons vu tellement de poissons différents. Tous les copains de Némo étaient là 😉

Est-ce que j’avais la chanson de Vaiana dans la tête toute la journée ? OUI !

J’ai aussi énormément lu. Une activité assez exceptionnelle pour moi. D’ordinaire je n’arrive pas à me concentrer plus de deux pages ou pire je m’endors. J’étais si reposée, si détendue et mon téléphone étant en mode avion, j’ai pu dévorer mon 5ème tome de Harry Potter.

Restaurants :

en grands gourmands que nous sommes nous avons testé chaque restaurant et nous avons même pris un cours de cuisine.

Le chef du Maradiva nous a accueilli au cœur de son jardin que nous avons visité. Arbres fruitiers, légumes et herbes aromatiques.
Nous avons cuisiné avec lui tout un menu Mauricien.
Des cœurs de palmiers crus (cœur de palmistes) avec du jus de citron, de la coriandre et du marlin fumé. Et après cette entrée, un poulet au curry. Thym, curry jaune, cumin, curcuma, gingembre… un vrai délice, si parfumé.
J’ai toujours adoré partager un repas cuisiné tous ensemble. Mais le déguster dans un jardin… fabuleux !

Le bar de l’hôtel propose une carte rapide : bowls, salades, pizzas, sandwichs, plats mauriciens… c’était l’idéal pour déjeuner au bord de la piscine.

Le restaurant principal est le lieu pour petit déjeuner (sous forme de buffet vraiment varié et frais), pour déjeuner et dîner (à la carte). Une cuisine fusion méditerranéenne mauricienne.

Deux autres restaurants, que nous avons testé également.

Un restaurant japonais avec très peu de sièges, tous disposés autour d’un îlot. Ici la chef cuisine devant vous. Sa gestuelle était absolument maîtrisée, quel spectacle.

Et un restaurant indien dans lequel nous avons dégusté un repas ayurvédique.
Pour ma part : betteraves aux agrumes, lentilles au curry, riz, poulet aux épinards et assiette de fruits frais.
J’ai voyagé en Inde ce soir-là, tout était si parfumé. Mon repas préféré du séjour.

L’île Maurice :

Le Maradiva se trouve sur la plage de Flik en flak. Les alentours sont magnifiques. Nous avons fait une rando jusqu’à Tamarin et nous avons visité le sud de l’île en voiture.
Ainsi nous avons pu surplomber un volcan éteint, visiter le lac sacré (ganga talao) et un temple indien, s’émerveiller devant la chute Chamarel ou encore découvrir Chamarel et ses 7 couleurs.

Pourquoi cette cuisine indienne et ces temples ? La majorité des Mauriciens est d’origine indienne.

Chaque paysage est paradisiaque et les mauriciens sont si accueillants.

Tamarin

Tamarin

Les salines de Tamarin

Le temple de ganga talao

La chute Chamarel

Chamarel et ses 7 couleurs

Tarifs :

Villa privée et petit dej (+ accès piscine et plage, salle de sport et activités nautiques) : à partir de 400€/nuit.

Forfait ayurvédique à partir de 390€ (une consultation et 3 massages)

> Maradiva villa resort & spa

Une semaine dans le sud du Chili

Fin septembre nous avons décollé direction le Chili. Lydie, Nico et moi avons été invités par l’office du tourisme du Chili pour découvrir le sud du pays.

Air France était partenaire du voyage. Nous avons ainsi volé avec cette compagnie française et profité du lounge à Roissy Charles de gaules avant le départ.
Le lounge est réservé aux cartes gold et aux billets business mais saviez-vous qu’il est possible d’y accéder pour 50€/personne (ou 8000 miles) ?
Sur place il est possible de manger, boire un verre, faire une sieste dans des alcôves au calme avec de la luminothérapie, prendre un douche, faire un spa ou encore un soin du visage (Clarins offre à chaque passager 20 minutes de soin). C’était un moment bien agréable juste avant un long vol. Le lounge du terminal 2E L a été récemment rénové, j’ai adoré le mobilier, les couleurs et l’esprit Opéra parisien du bar.

14h30 de vol avant d’atterrir à Santiago du Chili depuis Paris. Nous avons décollé vers minuit alors après dîné nous avons dormi une grande partie du vol.

Nous avions pu réserver notre repas en ligne quelques jours avant. Au départ de Paris, en Eco et Premium Eco long-courrier, Air France propose 6 menus : le menu Healthy, Fauchon, l’Océan, Tradition, Italia et le My Fun Menu. Les prix vont de 12 à 28€ (ou entre 4 000 et 8 500 Miles).
Nico a testé le menu Fauchon et moi le menu Healthy. Nous nous sommes régalés tous les deux ! Nos voisins enviaient nos plateaux 🙂

Arrivés à Santiago du Chili nous avons pris un vol interne d’1h45 après une escale de 5h30. Nous en avons profité pour déjeuner à l’aéroport.
Et nous étions enfin arrivés à l’aéroport de Porto Montt.

Notre hôtel, à Puerto Varas, était à seulement 30 min de taxi. L’hôtel Cabañas del lago (les cabanes du lac). Il faisait si beau, le premier jour du Printemps au Chili quand en France nous fêtions l’arrivée de l’automne.
Après une balade en ville nous avons récupéré nos chambres pour la semaine.
L’hôtel, au bord de lac était en effet une énorme cabane. Intérieur en bois, déco chaleureuse, grandes baies vitrées et vue sur les volcans. Le pays comptent plus de 200 volcans actifs. Nous avons adoré le lieu et très bien dormi ici, au calme.

Le premier soir nous avons dîné au pied de l’hôtel à Mesa Tropera. Une pizzeria également avec vue sur le lac. Nous avons goûté des bières et des pizzas. Un super moment dans une déco boisée.
(Comptez environ 15€ pour une pizza et un verre)

Déjà après le tout premier jour nous pouvions raconter que les chiliens sont adorables !

Le lendemain matin après une bonne nuit réparatrice et un petit déjeuné à l’hôtel direction Lago Llanquihue (le nom du lac mais aussi d’une petite ville à quelques minutes en voiture). Nous nous sommes baladés le temps que le ciel se découvre et nous laisse apercevoir les magnifiques volcans face à nous, à nouveau.
L’architecture des maisons de cette région est encore très influencée par l’Allemagne qui a colonisé le pays il y a plus de 150 ans.
Le village est connu pour ses statues en bois exposées partout dans les rues.

Déjeuner à Espantapajaros face au lac Llanquihue. Impossible de se lasser de cette vue.
Buffets entrées plats desserts. Légumes, choux, haricots rouges, viandes à la broche, gâteaux, vin rouge et mousses maison… on s’est régalés !
Espantapajaros, Quilanto km 6 Puerto Octay Puerto Octay Los Lagos CL, Chili

Dîner à Puerto Varas chez El fogon de las buenas brasas. Le restaurant est connu pour ses viandes au feu de cheminée. Je mange très peu de viandes mais l’odeur en entrant dans les lieux m’a donné faim et je n’ai pas regretté d’avoir commandé une côte de bœuf. C’était délicieux !
Dans chaque restaurant, on vous proposera un pisco soir pour commencer (pisco, jus de citron, sucre).

Réveil matinal direction le parc national Vicente Perez Rosales. Il aura fallu 1h de route pour arriver à l’entrée du parc depuis Puerto Varas. Mais nous avons traîné sur la route entre les photos du lever de soleil et tenter de nourrir quelques lamas au bord de la route.
En entrant dans le parc national vous pouvez accéder aux chutes au pied du volcan Osorno. Des courants d’une force à peine croyable. Nous sommes tous les trois restés hypnotisés face à ce spectacle naturel.
Comptez 7,5€ l’entrée au parc

À quelques minutes de l’entrée du parc il est possible de prendre un catamaran direction Peulla. J’ai regretté de ne pas avoir pensé à prendre mon livre mais nous n’avons pas vu passer les 1h45 de croisière. La couleur de l’eau était superbe et nous avons longé une nature luxuriante, entourés par des volcans.

Arrivés à Peulla vous pouvez rejoindre les deux seuls hôtels en bus ou en marchant quelques minutes. Vous pouvez alors pique niquer ou déjeuner dans un des deux hôtels.
Si vous ne dormez pas sur place, le bateau retour ne démarre qu’à 16h30. Nous avons découvert les environs en randonnée, comme seuls au monde.
Comptez également 1h45 en bateau pour le retour. Les paysages étaient à nouveau à couper le souffle.
Comptez 35€/personne pour la croisière aller retour (un aller par jour et un retour par jour, renseignez-vous sur les horaires qui varient suivant la saison).

Ce soir-là à Puerto Varas nous avons dîné à la Casa Valdez. Un restaurant connu de poissons et de fruits de mer. Nous avons testé quelques crevettes et des palourdes au fromage (une spécialité). Un conseil : évitez les fruits de mer crus au Chili. Ils sont très iodés et notre estomac européen n’est pas habitué !
Nous avons également commandé un délicieux poisson.

Tôt le lendemain matin nous avons pris le ferry (à 1h de route de Puerto Varas) à Pargua.
Comptez environ 15€ l’aller pour une voiture 5 ou 7 places.
La traversée est plutôt rapide, 30 minutes il me semble. En 2024 un pond sera terminé et il sera possible de l’emprunter pour se rentre à Chiloe.
Sur place vous pouvez visiter l’île en bus ou en voiture comme nous.

Nous avons commencé à nous rendre à Chacao, un adorable village aux maisons colorées puis au marché de Ancun (Feria de Ancun). Au fond du marché vous trouverez un stand pour prendre un café ou manger un bout. Nous avons goûté les milcaos, un bun à la pomme de terre fourré au porc. Une spécialité à gouter absolument, délicieuse.
Comme dans tous les marchés de la régions vous trouverez du poisson, des fruits de mer, du miel, des moules séchées, des algues, des patates, des papas (un autre type de pommes de terre)…
Un groupe de musiciens s’installaient tranquillement dans le marché et ils ont tenu à nous faire rester pour que nous écoutions une de leurs chansons. Certains dans le public se sont mis à danser ensemble sans se connaître. Un moment improvisé et inoubliable.

Direction las islotes de puñihuel (pinguinera). Nous avons pris un bateau pendant une petite heure pour naviguer autour des petites îles. Il n’est pas rare de voir des pingouins quand c’est la saison mais nous avions peu de chance d’en voir cette fois car ils n’étaient pas encore arrivés (début du printemps).
Quelle chance nous avons eu, nous avons aperçu des pingouins, des cormorants, des pélicans, des phoques et… des dauphins ! Ils sont restés autour du bateau une bonne partie du temps à jouer avec nos vagues. Quel spectacle !!!
Comptez 7,5€/personne

Nous avons déjeuné en terrasse d’un des restaurants de la plage (il faisait si chaud au soleil) et nous avons vécu un tremblement de terre. Le Chili est un pays volcanique c’est donc très commun pour les habitants. De notre côté nous étions très surpris !
Pour reprendre le ferry nous avons emprunté une autre route et nous avons fait des stops pour apprécier les points de vue. Parfois il faut grimper et ça vaut toujours le coup.
Chaque partie de l’île est différente et est à couper le souffle.
Ce jour-là nous en avons pris plein les yeux c’était magique.

Retour à l’hôtel nous avons dîné près de lac à El Humedal. Encore une déco très boisée, chaleureuse, design et une carte locale et originale. Dim sum, risotto de citrouille, soupes, bières locales (380km2), dessert ressemblant à une plante en pot… tout était très bon (seuls les desserts nous ont semblé un peu trop sucrés).

Avant dernier jour. Nous nous sommes réveillés encore une fois sous un magnifique soleil mais la météo annonçait de la pluie à partir de midi jusqu’à la fin du séjour. Nous avons donc foncé direction le volcan Osrono pour une rando matinale.
Arrivée « au sommet » en voiture donc, au niveau de la station de ski.
Une randonnée autour du volcan est possible, 3km dans la roche volcanique et dans la neige. Prévoyez des chaussures de rando hautes !
Nous nous sommes beaucoup arrêtés faire des photos et admirer la vue donc nous avons terminé en 2h. Le parcours est facile. Plusieurs points de vue et des passages sauvages comme si nous étions les premiers à passer par ici. Nous n’avons croisé personne, seulement les skieurs au loin. Une matinée à surplomber le lac et le parc naturel qui nous voyions au loin.

En voiture sommes sommes redescendus dans le parc (toujours le parc national Vicente Perez Rosales) pour déjeuner chez El salmon. En passant devant tôt le matin nous avions adoré la déco extérieure et l’intérieur était encore plus originale !
Notre guide nous a conseillé ce restaurant comme le meilleur du parc. Un buffet entrées plats desserts. Tout était délicieux et frais. Et tout le monde était si gentil… comme toujours.

J’ai hésité jusqu’au dernier moment mais j’ai fini par suivre Nicolas et Lydie pour du rafting. 1h de rapides dans ce magnifique parc… les sensations étaient là, l’équipe était géniale, on est ressortis avec le même ressenti : GOOD VIBES ! Je n’ai pas regretté, j’ai adoré.
Merci à notre guide Franco de l’agence Alsur Expediciones.
Comptez 45€/personne

Après une bonne douche à l’hôtel nous avons dîné toujours à Puerto Varas, toujours avec vue sur le lac à Bravo Cabreras. Un pub très animé. Bières, pizzas, empañadas… nous avons commandé un ceviche péruvien (poisson cru, oignon, jus de citron maïs et patate douce) délicieux, une recette que je vous conseille !

Nous avons profité du dernier jour en nous promenant dans la campagne, toujours dans le sud du Chili mais davantage en Patagonie.


Nous avons déjeuné dans un restaurant typique, si simple mais si accueillant. Quel souvenir…
Une maison transformait en restaurant. Nous ne l’avons pas visité mais à l’arrière vous trouverez des ruches, la maison du propriétaire et des gîtes (des domes). Sans parler de l’accueil (énorme coup de cœur pour la petit Isabelle, 7 ans qui aidait son papa et ses 3 chats et deux chiens) nous avons si bien mangé : pisco sour, crudités, poisson ou viande, pommes de terre sautées, desserts et digestifs à base de fruits rouges chiliens. Si vous passez pas là, surtout arrêtez-vous.
Restaurant tique à Puelo.

En voiture depuis Puerto Varas nous avons fait une balade ce jour-là sous forme de boucle en passant en fin de journée à Puerto Montt. Il a fallu prendre le ferry pour traverser.
À Puerto Montt nous sommes passés à Angelmó, un marché artisanal idéal pour les souvenirs.
Nous avons dîné à Puerto Montt avant de rentrer à l’hôtel à El fogón de Pepe. Une adresse immanquable pour une bonne viande à la braise.

Le lendemain nous avons pris deux avions pour rentrer à Paris tout comme au retour. C’était la fin de ce voyage… Un pays qui m’en a rappelé beaucoup d’autres et pourtant est absolument unique. J’ai reconnu les maisons et les glaciers de de la Norvège, le sable noir de l’Islande, les routes et les lacs du Canada, les plages de Brigthon, les bords de mer de la Normandie… mais j’ai surtout rencontrer des locaux gentils et sincèrement reconnaissants comme jamais je n’ai reconnu. Fières de leur pays, de leurs produits locaux, de leurs paysages, heureux de recevoir et partager, et attachés à leur histoire et leurs origines. Ce pays vous change en tant que touriste, forcément.

À savoir :

Pas besoin de VISA.

La meilleure période pour visiter le Chili est de Septembre à Avril (printemps et été ici).

Nous étions ici la dernière semaine de septembre (première semaine du Printemps). Le temps était semblable à fin Mars en France. Frais le matin et le soir (environ 10°) et 15-19° l’après midi (il faisait vraiment bon au soleil). Nous étions en jean, en chaussures en toile sauf les jours de rando ou de marche dans la neige, avec une veste et une doudoune fine juste pour le matin et le soir. Nous avions pris aussi un ciré pour la pluie, une écharpe et un bonnet.

Nous avons tout visité en voiture, il est facile de louer une voiture et de conduire dans le sud du Chili.

La langue est l’Espagnol et beaucoup de chiliens parlent Anglais.

La monnaie est le peso : 1€ = 0,001$

Le pourboire n’est pas compris, au moment de payer on vous proposera de laisser 10% de la note mais ça n’est pas obligatoire.

Les prises électriques sont les mêmes.

Je vous conseille de goûter : palourdes au fromage, merlu, congre, viandes, pesco sour, vin rouge, empañadas, milcaos (bun pomme de terre porc), murtao (alcool de baies rouges) et postre de murta (dessert à base des mêmes baies mais sans alcool), pastel de choclo (hachis de bœuf et maïs), ceviche péruvien… et inutile de vous parler de leurs délicieuses patates ou papas car c’est impossible de passer à côté.

Je ne vous conseille pas de tester les fruits de mer crus. J’ai beaucoup lu qu’ils étaient bien plus iodés qu’à notre habitude et donc nous font mal à l’estomac.

Nous ne nous sommes jamais sentis en danger ou en insécurité mais il est conseillé de faire attention aux pickpockets et de ne jamais rien laisser dans votre voiture.

Bordeaux : Sambrosa Cafeteria

Sambrosa est la nouvelle adresse de la place Camille Jullian. Une cafeteria inspirée de l’Espagne mais aussi de l’Italie. Ici on mange des focaccias, des salades ou on brunch à toutes heures de la journée (et chaque jour de la semaine) !

Côté sucré : churros con chocolate (les vrais comme en Espagne), pancakes, glaces de chez Pariès…

Et en soirée : aperitivos, antipastis, vins bio et naturels, Spritz…

La déco est vraiment canon, rappelant les belles adresses de Rio !

J’ai testé la salade de quinoa qui est fabuleuse, Nico s’est régalé avec le brunch et sa soeur a adoré sa focaccia ! Carton plein, même avec les desserts. Les churros sont tellement bons, avec une petite touche de fleur d’oranger.

Foncez !

Sambrosa 18 Rue Saint-Siméon, 33000 Bordeaux

Biarritz : Caroe (restaurant)

Une autre belle adresse de la rue Gambetta à Biarritz. Après CIBO, le CAB, La Crique, et Saline voici Caroe. Un restaurant aux inspirations scandinaves avec des produits basques.

Menu du moment (histoire de vous donner l’eau à la bouche) : tacos poulpe, carottes rôties, betteraves rôties, turbo, homard, truite laquée…

Ce soir-là avec les copains on a partagé des plats et j’ai tout aimé. Je vous conseille particulièrement la truite laquée (cuisson et saveurs étonnantes) et les betteraves rôties.

J’ai été surprise et je me suis régalée !

Caroe 51 bis rue Gambetta Biarritz

Caroe est ouvert le midi (et le soir seulement l’été).
1er service à 19h30/20h (réservation au 0983345460) et 2ème service sans réservation.