Browsing Tag

train

Week-end à Francfort en amoureux (Frankfurt)

Week-end de 3 jours en amoureux, en Allemagne 😉  DB SNCF en coopération avec TGVINOUI nous ont proposé de découvrir une ville en Europe et nous a soufflé l’idée de Francfort. Très sincèrement nous n’y avions jamais pensé avant ça Nico et moi. Mais nous connaissons mal le pays et Francfort n’était pas loin de Paris. Idéal pour un week-end. Les curieux que nous sommes ont répondu GO.

Et pour tout vous dire, après 3 jours de visites, nous avons été conquis par cette ville ! Nous avons passé le week-end à nous balader à pied, à bien manger… tout ça dans beaucoup de rues piétonnes, avec des terrasses trop mignonnes. J’ai reconnu ici des petits détails de toutes les villes que j’aime en Europe.
Bref, on a adoré !

Des TGV et ICE partent plusieurs fois par jour, billets dispo sur oui.sncfen gares, boutiques, et agences de voyages agrées SNCF

Vendredi matin, nous avons quitté Paris très tôt pour rejoindre Francfort en seulement 3h30 en TGV (3h38 pour être exacte). Nous avions le wifi à bord alors nous avons travaillé pour nous libérer ensuite l’esprit. C’est d’ailleurs grâce au wifi et aux prises dans notre voiture que je peux poster cet article dès ce soir sur la route du retour 😉

À peine le temps de réaliser que nous changions de pays, nous étions déjà dans le centre ville de Francfort. La gare est au coeur de la ville, très pratique.

Direction l’hôtel pour déposer nos deux petites valises et partir manger. D’ailleurs merci pour tous vos conseils, qui nous ont beaucoup aidés.

Nous avons déjeuné chez Vevay. Ce restaurant végétarien et vegan m’avait été plusieurs recommandé. Nous avons tous les deux commandés un kimchi bolw, délicieux ! Et un thé « detox » pour moi. Le restaurant propose aussi un étage.
35€ à deux

Balade à pied tout l’après-midi. C’est comme ça que nous préférons découvrir une nouvelle ville. Prévoyez des chaussures confortables, la ville est très agréable et tout se fait facilement à pied quand on aime ça. Vous avez aussi le métro.

Nous avions décidé ne pas monter la main tower. C’est un indispensable mais il y avait 45 minutes d’attente et le tarif est de 7,5€/personne.
À la place nous avons grimpé au sommet de la cathédrale Saint Barthélémy. Il y également celle de Saint Paul (juste en face) mais qui était fermée ce jour-là.
La montée coûte 3€/personne et l’ascension est sportive sachez-le ! Ça n’en finit plus de monter et de tourner haha. Mais la vue vaut vraiment l’effort^^

Romerberg (la place la plus connue de Francfort) et le quartier Old new town.

Handwerkskunnst frankfurt, petite boutique de noël adorable.

Avant de rentrer à pied à l’hôtel nous avons fait du shopping dans le centre commercial Myzeil et aux alentours. Ce centre commercial vaut le détour rien que pour son architecture intérieure. Il est aussi très impressionnant vu de l’extérieur mais on s’en rend bien plus compte en hauteur (comme plus tôt au sommet de la cathédrale).

Toutes les grandes enseignes sont là. C’est à ce moment du week-end que j’ai pris un peu de temps pour passer chez H&M, Primark, Hema… (mes achats ICI dans cette courte vidéo IGTV).

Nous avons séjourné au SAKS hôtel. Nous n’avons pas testé le petit déjeuner mais l’hôtel était bien placé, dans un quartier résidentiel charmant. La chambre était très chouette (douche de rêve) et la salle de sport était top au 6ème étage. J’ai adoré la banquette sous la fenêtre.

Dîner chez Margarete. J’avais suivi les yeux fermés les conseils de Juliette dans son article sur son blog Je ne sais pas choisir. Je ne suis jamais déçue avec elle. Je vous l’avais déjà dit mais quand je pars en voyage je regarde toujours sur son blog en espérant qu’elle ait écrit un article sur cette même destination.
Petits plats à partager (à la carte, il y a aussi l’option plats entiers), bières locales, super déco… On a adoré.
On a ainsi goûté des spécialités comme la green sauce « Grüne Soße« . Une sauce froide avec 7 herbes différentes et des oeufs. Ça ne deviendra pas ma sauce préférée au monde haha. Mais je suis si curieuse en food.
40€ pour deux

Le lendemain nous avions prévu de visiter et de déjeuner au marché « Markt Im Hof ». Mais il avait fermé quelques semaines auparavant.

Nous avons alors brunché chez Lucille. Petit café cosy, avocado toast, granola, plats du jour veggies… tout était excellent. Le serveur avait vécu à Paris, c’était rigolo d’échanger avec lui.
35€ pour deux

Nous avons rejoint Berger Str. à pied. Le quartier était adorable ! J’ai noté la rue GabelsbergerstraBe, à ne pas louper. La balade était vraiment agréable. Que j’aime les couleurs de l’automne…

Nous avons donc descendu Berger Str. Jusqu’au mignon jardin bethmannpark.
Petit arrêt shopping chez DM. Une enseigne à découvrir (vous trouverez des boutiques partout dans la ville et dans le pays) pour sa sélection beauté (mais pas que) petits prix.

Klapperfeld, ancienne prison, taguée, en plein milieu de la ville. Ce tag des Simpson étant le plus connu ! Il se passe toujours des choses au RDC de ce bâtiment, n’hésitez-pas à entrer.

Direction le musée Stadel (16€ l’entrée/personne). Nous venions pour l’exposition de Vasarely (proposée jusqu’au 13 janvier 2019), géniale. Et j’ai eu un coup de coeur immense pour le travail de l’artiste Lotte Laserstein. Une façon très particulière de peindre. Je me suis offert le livre de son exposition avant de quitter ce beau musée.

« Mainhattan » ! Le Manhattan du Main.

D’ailleurs la balade au bord du Main est très agréable. Ici au coucher du soleil…

Naïv, un bar aux 1000 et une bières. Il est possible d’y manger également. Nous avons opté pour l’option des indécis. J’adore ! 8 petites bières à tester (0,1ml/verre). J’ai trouvé le concept super et on a fait plein de découvertes.

Sur vos recommandations nous avons diné chez Jamy’s. On s’est régalé avec ces burgers, merci ! J’ai pris le burger veggie avec un Portobello frit fourré au fromage, une folie.

Nico vous recommande les frites au bacon.
30€ pour deux

Pour notre dernier jour nous avons fait une énorme grasse matinée et du sport. C’est ça aussi le dimanche !

Nous avons ensuite brunché chez Badias Schirn café, le restaurant du musée Schirn. Des plats libanais ou aux inspirations libanaises absolument fabuleux. Zéro faute pour tous nos choix de restaurants durant ce séjour et celui-ci est au top de ma liste.

Je vous conseille le chou-fleur rôti et le porridge. Et visiblement Nico était comblé aussi^^
60€ pour deux

Le restaurant était dans old new town. Nous nous sommes à nouveau promenés dans ce quartier et nous sommes retournés à pied à l’hôtel pour récupérer nos valises et se diriger vers la gare.

Dans 3h30 nous serons à la maison, avec la certitude que nous reviendrons un jour. En décembre la ville doit être magique !!! Envoyez-moi des photos si vous y êtes.

Voyager à bord de l’Orient Express (Venise Simplon Orient Express)

Mi Décembre, pour mon anniversaire, Nico a fait très fort. Il m’a offert un de mes livres préférés : « Le crime de L’Orient Express », d’Agatha Christie. Nous avions vu le film au cinéma la veille au soir (c’était mon idée, énorme coïncidence) et j’ai pensé à un client d’œil. A l’intérieur, un petit mot, une invitation à voyager à bord de l’Orient Express le 5 avril 2018. J’ai pleuré devant tous les copains ce soir-là.

Après une longue et excitante attente ce jour est enfin arrivé. Un rêve s’est réalisé cette semaine… Cette journée de voyage jusqu’à Londres était encore plus magique que je n’aurais pu le soupçonner.

Vous m’avez posé beaucoup de questions et il est vrai que les réponses ne sont pas évidentes à trouver sur internet. Je vais donc vous raconter comment se déroule cette journée et vous donner plus de détails sur comment organiser un voyage à bord de l’Orient Express.
 

L’histoire de L’Orient Express

L’Orient-Express était un train de luxe qui depuis 1883 assurait la liaison entre Paris et Vienne. Puis Venise à partir de 1919 et Istanbul.
En 1977 L’Orient Express stoppa toutes activités.

Aujourd’hui

En 1982, un nouveau train de luxe pris le relais : le Venise-Simplon-Orient-Express, avec le trajet : Boulogne-sur-Mer (désormais Calais) – Paris – Venise, via Innsbruck ou Vienne, avec aussi un prolongement possible vers Istanbul.

Comment se passe le voyage ?

Nico avait réservé un trajet Paris-Londres.
Nous avons embarqué à Bord de l’Orient Express à 9h18 jeudi dernier pour arriver à Calais avant 14h. En bus nous sommes passés sous la Manche (avec un arrêt rapide par les douanes) et vers 15h nous montions à bord de British Pullman qui nous a conduit à Londres. Arrivée 17h30.

8h de voyage donc, depuis Paris pour atteindre Londres. On ne choisit pas ce moyen de transport pour sa vitesse mais pour l’expérience.

Déjà sur le quai à Paris l’accueil est mémorable. Nous avons été installés dans notre cabine (Nicolas avait commandé du champagne, en décembre au moment de la réservation) et la personne en charge de notre wagon est venue nous présenter les lieux. Il nous a montré comment fonctionnaient les lumières, le chauffage, la fenêtre qu’il est possible d’ouvrir, le point de rafraîchissement bien caché dans un placard…
Ces cabines doubles disposent d’une confortable banquette qui se transforme en lit superposé pour les trajets de nuit. Si vous êtes plus que 2, certaines cabines sont communicantes.


Nous étions attendus pour le brunch à 10h. Chaque voyageur se voit attribuer une heure pour manger, le restaurant n’étant pas très grand (2 wagons, 20 couverts il me semble) cela permet à tout le monde de manger tranquillement.
Et compris : le champagne et un brunch de 3 plats. Ce jour-là on nous a servi des œufs et du saumon fumé, du homard pommes dauphines et une tarte tatin avec une boisson chaude.
Nous avons profité du moment un maximum (le mix restaurant et train est vraiment génial) et nous nous sommes réinstallés dans notre cabine vers 12:30.


J’étais émerveillée, je me souviendrai de tous les détails pour toujours. J’avais même pris le livre d’Agatha Christie pour en lire des passages, dans ce train mythique.

Arrivés à Calais vers 14h.
Le bus qui nous attendait était un bus très moderne, dans lequel nous a été servi du champagne (le fil rouge de ce voyage^^).
Le bus a été installé dans un contener, sur un train et la traversée s’est faite en douceur, très rapidement sans avoir le temps de même réaliser.

En Angleterre nous sommes montés à bord de British Pullman. L’équipe de l’Orient Express est restée sur le quai pour nous saluer avec une fanfare ! Incroyable.
Pas de cabine dans ce train-ci. Un tea time nous attendait. Nous avons pris place autour d’une table dans de confortables fauteuils.
Champagne, thé, quiche, sandwichs salés, scones et petits gâteaux au menu.
Le train était moins féerique que l’Orient Express mais c’est tellement inattendu de voyager dans ces conditions. J’ai aussi beaucoup apprécié cette partie du trajet.

Nos bagages nous attendaient sur le quai à Londres, Victoria Station.

Comment réserver ?

Le site du Venice Simplon Orient Express est celui-ci.

Au moment de réserver vous verrez que les billets ne sont pas proposés toute l’année. En effet le train est en rénovation presque la moitié de l’année, en Hiver.

Jeudi 5 avril 2018 il s’agissait seulement du second voyage de la saison.

Les prix varient suivant le trajet mais aussi   en fonction de la période et quand vous prendrez les billets.
Les prix commencent à 500£/personne l’aller (Paris Londres par exemple) et peuvent monter jusqu’à 3 500£ (Paris Vérone par exemple, toujours l’aller simple).
J’ai vu aussi des billets à 5 950£ (Venice Budapest Paris).

Vous recevez un billet chez vous, sous forme de carnet avec l’histoire de ce train et toutes les réponses à vos possibles questions.

Un dress code est imposé. Smart casuel pour la journée et chic le soir. Tout est expliqué dans le carnet justement.
Nous n’étions pas les plus habillés mais c’est vrai que nous avons joué le jeu à fond.
D’ailleurs ma robe était une Asos (lien ici), mon petit sac jaune Chloé, manteau American Vintage et le bagage H&M.

Nous avons fait le retour en Eurostar.

Je crois avoir répondu à toutes vos question. Le site est très bien fait si vous avez d’autres interrogations. Si vous hésitez encore et si vous pouvez vous le permettre je vous invite vivement à tenter l’aventure. C’était inoubliable.