Browsing Tag

voyage

Une semaine dans le sud du Chili

Fin septembre nous avons décollé direction le Chili. Lydie, Nico et moi avons été invités par l’office du tourisme du Chili pour découvrir le sud du pays.

Air France était partenaire du voyage. Nous avons ainsi volé avec cette compagnie française et profité du lounge à Roissy Charles de gaules avant le départ.
Le lounge est réservé aux cartes gold et aux billets business mais saviez-vous qu’il est possible d’y accéder pour 50€/personne (ou 8000 miles) ?
Sur place il est possible de manger, boire un verre, faire une sieste dans des alcôves au calme avec de la luminothérapie, prendre un douche, faire un spa ou encore un soin du visage (Clarins offre à chaque passager 20 minutes de soin). C’était un moment bien agréable juste avant un long vol. Le lounge du terminal 2E L a été récemment rénové, j’ai adoré le mobilier, les couleurs et l’esprit Opéra parisien du bar.

14h30 de vol avant d’atterrir à Santiago du Chili depuis Paris. Nous avons décollé vers minuit alors après dîné nous avons dormi une grande partie du vol.

Nous avions pu réserver notre repas en ligne quelques jours avant. Au départ de Paris, en Eco et Premium Eco long-courrier, Air France propose 6 menus : le menu Healthy, Fauchon, l’Océan, Tradition, Italia et le My Fun Menu. Les prix vont de 12 à 28€ (ou entre 4 000 et 8 500 Miles).
Nico a testé le menu Fauchon et moi le menu Healthy. Nous nous sommes régalés tous les deux ! Nos voisins enviaient nos plateaux 🙂

Arrivés à Santiago du Chili nous avons pris un vol interne d’1h45 après une escale de 5h30. Nous en avons profité pour déjeuner à l’aéroport.
Et nous étions enfin arrivés à l’aéroport de Porto Montt.

Notre hôtel, à Puerto Varas, était à seulement 30 min de taxi. L’hôtel Cabañas del lago (les cabanes du lac). Il faisait si beau, le premier jour du Printemps au Chili quand en France nous fêtions l’arrivée de l’automne.
Après une balade en ville nous avons récupéré nos chambres pour la semaine.
L’hôtel, au bord de lac était en effet une énorme cabane. Intérieur en bois, déco chaleureuse, grandes baies vitrées et vue sur les volcans. Le pays comptent plus de 200 volcans actifs. Nous avons adoré le lieu et très bien dormi ici, au calme.

Le premier soir nous avons dîné au pied de l’hôtel à Mesa Tropera. Une pizzeria également avec vue sur le lac. Nous avons goûté des bières et des pizzas. Un super moment dans une déco boisée.
(Comptez environ 15€ pour une pizza et un verre)

Déjà après le tout premier jour nous pouvions raconter que les chiliens sont adorables !

Le lendemain matin après une bonne nuit réparatrice et un petit déjeuné à l’hôtel direction Lago Llanquihue (le nom du lac mais aussi d’une petite ville à quelques minutes en voiture). Nous nous sommes baladés le temps que le ciel se découvre et nous laisse apercevoir les magnifiques volcans face à nous, à nouveau.
L’architecture des maisons de cette région est encore très influencée par l’Allemagne qui a colonisé le pays il y a plus de 150 ans.
Le village est connu pour ses statues en bois exposées partout dans les rues.

Déjeuner à Espantapajaros face au lac Llanquihue. Impossible de se lasser de cette vue.
Buffets entrées plats desserts. Légumes, choux, haricots rouges, viandes à la broche, gâteaux, vin rouge et mousses maison… on s’est régalés !
Espantapajaros, Quilanto km 6 Puerto Octay Puerto Octay Los Lagos CL, Chili

Dîner à Puerto Varas chez El fogon de las buenas brasas. Le restaurant est connu pour ses viandes au feu de cheminée. Je mange très peu de viandes mais l’odeur en entrant dans les lieux m’a donné faim et je n’ai pas regretté d’avoir commandé une côte de bœuf. C’était délicieux !
Dans chaque restaurant, on vous proposera un pisco soir pour commencer (pisco, jus de citron, sucre).

Réveil matinal direction le parc national Vicente Perez Rosales. Il aura fallu 1h de route pour arriver à l’entrée du parc depuis Puerto Varas. Mais nous avons traîné sur la route entre les photos du lever de soleil et tenter de nourrir quelques lamas au bord de la route.
En entrant dans le parc national vous pouvez accéder aux chutes au pied du volcan Osorno. Des courants d’une force à peine croyable. Nous sommes tous les trois restés hypnotisés face à ce spectacle naturel.
Comptez 7,5€ l’entrée au parc

À quelques minutes de l’entrée du parc il est possible de prendre un catamaran direction Peulla. J’ai regretté de ne pas avoir pensé à prendre mon livre mais nous n’avons pas vu passer les 1h45 de croisière. La couleur de l’eau était superbe et nous avons longé une nature luxuriante, entourés par des volcans.

Arrivés à Peulla vous pouvez rejoindre les deux seuls hôtels en bus ou en marchant quelques minutes. Vous pouvez alors pique niquer ou déjeuner dans un des deux hôtels.
Si vous ne dormez pas sur place, le bateau retour ne démarre qu’à 16h30. Nous avons découvert les environs en randonnée, comme seuls au monde.
Comptez également 1h45 en bateau pour le retour. Les paysages étaient à nouveau à couper le souffle.
Comptez 35€/personne pour la croisière aller retour (un aller par jour et un retour par jour, renseignez-vous sur les horaires qui varient suivant la saison).

Ce soir-là à Puerto Varas nous avons dîné à la Casa Valdez. Un restaurant connu de poissons et de fruits de mer. Nous avons testé quelques crevettes et des palourdes au fromage (une spécialité). Un conseil : évitez les fruits de mer crus au Chili. Ils sont très iodés et notre estomac européen n’est pas habitué !
Nous avons également commandé un délicieux poisson.

Tôt le lendemain matin nous avons pris le ferry (à 1h de route de Puerto Varas) à Pargua.
Comptez environ 15€ l’aller pour une voiture 5 ou 7 places.
La traversée est plutôt rapide, 30 minutes il me semble. En 2024 un pond sera terminé et il sera possible de l’emprunter pour se rentre à Chiloe.
Sur place vous pouvez visiter l’île en bus ou en voiture comme nous.

Nous avons commencé à nous rendre à Chacao, un adorable village aux maisons colorées puis au marché de Ancun (Feria de Ancun). Au fond du marché vous trouverez un stand pour prendre un café ou manger un bout. Nous avons goûté les milcaos, un bun à la pomme de terre fourré au porc. Une spécialité à gouter absolument, délicieuse.
Comme dans tous les marchés de la régions vous trouverez du poisson, des fruits de mer, du miel, des moules séchées, des algues, des patates, des papas (un autre type de pommes de terre)…
Un groupe de musiciens s’installaient tranquillement dans le marché et ils ont tenu à nous faire rester pour que nous écoutions une de leurs chansons. Certains dans le public se sont mis à danser ensemble sans se connaître. Un moment improvisé et inoubliable.

Direction las islotes de puñihuel (pinguinera). Nous avons pris un bateau pendant une petite heure pour naviguer autour des petites îles. Il n’est pas rare de voir des pingouins quand c’est la saison mais nous avions peu de chance d’en voir cette fois car ils n’étaient pas encore arrivés (début du printemps).
Quelle chance nous avons eu, nous avons aperçu des pingouins, des cormorants, des pélicans, des phoques et… des dauphins ! Ils sont restés autour du bateau une bonne partie du temps à jouer avec nos vagues. Quel spectacle !!!
Comptez 7,5€/personne

Nous avons déjeuné en terrasse d’un des restaurants de la plage (il faisait si chaud au soleil) et nous avons vécu un tremblement de terre. Le Chili est un pays volcanique c’est donc très commun pour les habitants. De notre côté nous étions très surpris !
Pour reprendre le ferry nous avons emprunté une autre route et nous avons fait des stops pour apprécier les points de vue. Parfois il faut grimper et ça vaut toujours le coup.
Chaque partie de l’île est différente et est à couper le souffle.
Ce jour-là nous en avons pris plein les yeux c’était magique.

Retour à l’hôtel nous avons dîné près de lac à El Humedal. Encore une déco très boisée, chaleureuse, design et une carte locale et originale. Dim sum, risotto de citrouille, soupes, bières locales (380km2), dessert ressemblant à une plante en pot… tout était très bon (seuls les desserts nous ont semblé un peu trop sucrés).

Avant dernier jour. Nous nous sommes réveillés encore une fois sous un magnifique soleil mais la météo annonçait de la pluie à partir de midi jusqu’à la fin du séjour. Nous avons donc foncé direction le volcan Osrono pour une rando matinale.
Arrivée « au sommet » en voiture donc, au niveau de la station de ski.
Une randonnée autour du volcan est possible, 3km dans la roche volcanique et dans la neige. Prévoyez des chaussures de rando hautes !
Nous nous sommes beaucoup arrêtés faire des photos et admirer la vue donc nous avons terminé en 2h. Le parcours est facile. Plusieurs points de vue et des passages sauvages comme si nous étions les premiers à passer par ici. Nous n’avons croisé personne, seulement les skieurs au loin. Une matinée à surplomber le lac et le parc naturel qui nous voyions au loin.

En voiture sommes sommes redescendus dans le parc (toujours le parc national Vicente Perez Rosales) pour déjeuner chez El salmon. En passant devant tôt le matin nous avions adoré la déco extérieure et l’intérieur était encore plus originale !
Notre guide nous a conseillé ce restaurant comme le meilleur du parc. Un buffet entrées plats desserts. Tout était délicieux et frais. Et tout le monde était si gentil… comme toujours.

J’ai hésité jusqu’au dernier moment mais j’ai fini par suivre Nicolas et Lydie pour du rafting. 1h de rapides dans ce magnifique parc… les sensations étaient là, l’équipe était géniale, on est ressortis avec le même ressenti : GOOD VIBES ! Je n’ai pas regretté, j’ai adoré.
Merci à notre guide Franco de l’agence Alsur Expediciones.
Comptez 45€/personne

Après une bonne douche à l’hôtel nous avons dîné toujours à Puerto Varas, toujours avec vue sur le lac à Bravo Cabreras. Un pub très animé. Bières, pizzas, empañadas… nous avons commandé un ceviche péruvien (poisson cru, oignon, jus de citron maïs et patate douce) délicieux, une recette que je vous conseille !

Nous avons profité du dernier jour en nous promenant dans la campagne, toujours dans le sud du Chili mais davantage en Patagonie.


Nous avons déjeuné dans un restaurant typique, si simple mais si accueillant. Quel souvenir…
Une maison transformait en restaurant. Nous ne l’avons pas visité mais à l’arrière vous trouverez des ruches, la maison du propriétaire et des gîtes (des domes). Sans parler de l’accueil (énorme coup de cœur pour la petit Isabelle, 7 ans qui aidait son papa et ses 3 chats et deux chiens) nous avons si bien mangé : pisco sour, crudités, poisson ou viande, pommes de terre sautées, desserts et digestifs à base de fruits rouges chiliens. Si vous passez pas là, surtout arrêtez-vous.
Restaurant tique à Puelo.

En voiture depuis Puerto Varas nous avons fait une balade ce jour-là sous forme de boucle en passant en fin de journée à Puerto Montt. Il a fallu prendre le ferry pour traverser.
À Puerto Montt nous sommes passés à Angelmó, un marché artisanal idéal pour les souvenirs.
Nous avons dîné à Puerto Montt avant de rentrer à l’hôtel à El fogón de Pepe. Une adresse immanquable pour une bonne viande à la braise.

Le lendemain nous avons pris deux avions pour rentrer à Paris tout comme au retour. C’était la fin de ce voyage… Un pays qui m’en a rappelé beaucoup d’autres et pourtant est absolument unique. J’ai reconnu les maisons et les glaciers de de la Norvège, le sable noir de l’Islande, les routes et les lacs du Canada, les plages de Brigthon, les bords de mer de la Normandie… mais j’ai surtout rencontrer des locaux gentils et sincèrement reconnaissants comme jamais je n’ai reconnu. Fières de leur pays, de leurs produits locaux, de leurs paysages, heureux de recevoir et partager, et attachés à leur histoire et leurs origines. Ce pays vous change en tant que touriste, forcément.

À savoir :

Pas besoin de VISA.

La meilleure période pour visiter le Chili est de Septembre à Avril (printemps et été ici).

Nous étions ici la dernière semaine de septembre (première semaine du Printemps). Le temps était semblable à fin Mars en France. Frais le matin et le soir (environ 10°) et 15-19° l’après midi (il faisait vraiment bon au soleil). Nous étions en jean, en chaussures en toile sauf les jours de rando ou de marche dans la neige, avec une veste et une doudoune fine juste pour le matin et le soir. Nous avions pris aussi un ciré pour la pluie, une écharpe et un bonnet.

Nous avons tout visité en voiture, il est facile de louer une voiture et de conduire dans le sud du Chili.

La langue est l’Espagnol et beaucoup de chiliens parlent Anglais.

La monnaie est le peso : 1€ = 0,001$

Le pourboire n’est pas compris, au moment de payer on vous proposera de laisser 10% de la note mais ça n’est pas obligatoire.

Les prises électriques sont les mêmes.

Je vous conseille de goûter : palourdes au fromage, merlu, congre, viandes, pesco sour, vin rouge, empañadas, milcaos (bun pomme de terre porc), murtao (alcool de baies rouges) et postre de murta (dessert à base des mêmes baies mais sans alcool), pastel de choclo (hachis de bœuf et maïs), ceviche péruvien… et inutile de vous parler de leurs délicieuses patates ou papas car c’est impossible de passer à côté.

Je ne vous conseille pas de tester les fruits de mer crus. J’ai beaucoup lu qu’ils étaient bien plus iodés qu’à notre habitude et donc nous font mal à l’estomac.

Nous ne nous sommes jamais sentis en danger ou en insécurité mais il est conseillé de faire attention aux pickpockets et de ne jamais rien laisser dans votre voiture.

Guethary : Restaurant le C

Je me rends compte que je ne vous avais jamais parlé de cette petite pépipe de restaurant entre Saint Jean de Luz et Guethary : le C !

Emplacement de rêve, vue sur l’Océan, plats frais et délicieux. Sur les photos ce jour-là s’organisait un mariage (si vous vous posez la question des tentes).

Le menu est à 23€ le midi et pour découvrir la carte et les tarifs je vous donne rdv ici.

Ci-dessus filet de bar et poireaux braisés émulsion vanille et fèves de tonka. C’était absolument fabuleux, je vous conseille ce plat à la carte cet été !

Choisissez un midi ensoleillé où un soir pour le coucher de soleil 😉

Restaurant le C 257 Chemin de Cenitz, 64210 Guéthary

BIARRITZ : CARLOS, nouveau spot !

Carlos est le tout nouveau spot de la côte des basques. Le lieu existait déjà sous le même nom mais tout a changé. Une déco pointue et lumineuse, une nouvelle carte et un nouveau concept. Ouvert de midi à 2h du matin on vient ici pour déjeuner, diner, boire un smoothie, un verre avec des tapas…

J’ai eu un coup de coeur pour la déco et pour les marches à l’avant du restaurant. On s’assoit, on commande un rosé et on profite de la vue sur l’océan.

J’ai vu en journée que des smoothies et thés glacés étaient proposés, je suis passée boire un verre en début de soirée (24€ la bouteille de rosé) mais je n’ai pas testé la carte.

Je ne pense pas tester, je trouve la carte trop simple et trop cher. Croque monsieur 18€, tartare de boeuf 24€, lasagne de légumes 24€, salade burrata 24€… et se sont les tarifs du midi ! Le soir comptez entre 16 et 38€ pour une planche, entre 8 et 15€ la tapas et 16-26€ le plat. 

Vos retours sont les bienvenus si vous avez mangé sur place 😉

Par contre je reviendrai au plus vite boire un verre au coucher du soleil !

Carlos 7 Boulevard du Prince de Galles64200 Biarritz

SAINT JEAN DE LUZ : Akeita Coffee (açai bowl)

Quand ce petit café a ouvert à Saint Jean de Luz j’étais ravie de trouver une jolie adresse pour manger une salade le midi ! J’ai testé deux fois et je ne vous conseille pas les salades, très simples avec trop peu de saveurs.

Je n’ai pas gouté les quiches ou les gâteaux par contre ! Le restaurant propose aussi un brunch une à deux fois par mois le dimanche de Mai à Septembre. Les dates sont partagées sur leur page facebook et instagram. Les pancakes me font saliver.

Par contre la belle surprise pour moi sont les AÇAI BOWLS ! Ouiiii j’en ai trouvé à Saint Jean de Luz. Plusieurs recettes fruitées dont la recette classique à l’açai et à la banane. Sur place ou à emporter. Le lieu est cosy mais j’adore emporter mon bowl sur la plage 😉

Le bémol : les fruits en topping qui ne sont pas de saison et les emballages pas du tout écologique (contenant plastique, cuillère plastique et serviette en papier).

Akeita Coffee 7 Rue Tourasse, 64500 Saint-Jean-de-Luz

VOYAGE À SÉOUL

Inutile de vous raconter encore une fois notre passion pour l’Asie. Après le Cambodge, Singapour, la Malaisie, le Thaïlande, la Chine, le Japon, l’Inde, le Sri Lanka, Dubaï, Bali… nous rêvions de découvrir la Corée du Sud.

Notre amour pour le Japon nous faisait dire que nous ne pouvions qu’adorer le pays. Voici notre séjour à Séoul en détails. Jour part jour, quartier par quartier. 

Nous avons également visité Hahoe, Gyeongju et Busan (mon article ici). 

JOUR 1 : arrivée à Séoul, Ikseon Hanok, Temple Jogyesa, le marché kwangjang, Dongdaomun design plaza et notre premier bibimbap. 

Nous avons quitté Paris à 13h un lundi pour arriver à 7h le lendemain matin. Pour ces 10h30 de vol nous avons choisi la compagnie Air France. C’était chouette de déjà manger Coréen à bord.
Nous n’avons pas dormi dans l’avion, la première journée à Séoul après une nuit blanche n’a pas été évidente. On s’est écroulés le soir même et après une bonne nuit nous étions calés à l’heure coréen. 

Nous avons pris un Uber pour rejoindre notre hôtel. Je vous glisse deux codes promo à la fin de cet article que nous avons trouvé à l’aéroport. 

Hôtel dans le quartier Myeongdong
Nine tree premier hôtel. Nous l’avions trouvé sur booking en cherchant les hôtels les mieux notés dans le quartier de Myeongdong qu’on nous avait conseillé (central et vivant. Beaucoup d’adresses shopping et cosmétiques la journée et street food le soir !). Nous étions ravis de l’emplacement.
Super hôtel, chambre spacieuse, petit dej varié, rooftop…
On a donc posé nos valises, enfilé une tenue plus légère et à 9:30 nous commencions notre journée de visite ! 

-25€ sur votre première réservation Booking via ce LIEN

Ikseon Hanok
Juste à côté de Myeongdong, ce quartier (Ikseon Hanok) de petites rues piétonnes avec des boutiques, des restaurants très instagramables (je veux dire moins typiques et très visuels)… On s’est perdus dans les ruelles avec plaisir en s’amusant de tout ce qu’on voyait. 

Insa dong
Juste à côté, un autre quartier super chouette : Insa dong. La rue principale (Insadonggil) mixe moderne et ancien avec des adresses food et shopping !
C’est ici qu’on a aperçu le Ddong café (comprenez poop café) ahahah. C’était amusant de passer devant mais nous n’avons pas testé. Par contre le petit centre commercial dans lequel il se trouve est génial. Beaucoup de créateurs et artistes !

Temple Jogyesa
Ce temple est à découvrir pour ces 3 bouddhas dorés. Nous sommes arrivés au moment des prosternations, c’était un moment très fort. 

Premier Bibimbap
Pas évident de partager des bonnes adresses de restaurants en Corée. Très souvent ils ont seulement un nom écrit en coréen. Ici, une petite adresse très typique, avec les plats en photos ! On a commandé un bibimbap qui nous a coûté 5€. C’était délicieux et le service était très attentionné.
Restaurant Yookssam Rue nagwondong 

Marché couvert : kwangjang 
Depuis la série « Street food » sur Netflix nous voulions absolument découvrir le marché couvert Kwangjang. C’est ici que l’épisode de Séoul a été tourné. Nous nous sommes amusés à retrouver les stands de l’épisode et nous nous sommes promis de revenir pour déjeuner ou dîner. 

Dongdaomun design plaza 
Il s’est mis à pleuvoir en fin de journée alors nous nous sommes réfugiés ici. Cet immense centre culturel et commercial dessiné par l’architecte Zahaa Hadid.
Pensez à accéder au rooftop, la vue est chouette. 

JOUR 2 : Gangnam, une belle surprise et Hongdae

Gangnam
Reposés et après un bon petit dej à l’hôtel, direction Gangnam. Le nom du quartier est connu grâce à la chanson de Psy mais veut surtout dire « Sud de la rivière ». 

Coex Mall
On a commencé par Coex, un immense centre commercial. L’idée n’était pas de faire du shopping (même si on a passé un peu de temps dans Åland, une sorte de grand Urban Outfitters) mais de voir la célèbre bibliothèque (Starfield Librairy).
Ce centre co propose beaucoup de boutiques, des restaurants et cette bibliothèque majestueuse est à ne pas louper (elle est très bien indiquée). 

Temple Bongeunsa (entrée gratuite)
Nous l’avions remarqué dans les guides grâce à ses l’enterres colorées et blanches et l’immense statue qui se cache en hauteur.
(Le temple est derrière Coex mall).

K-road toujours à Gangnam
Le quartier de Gangnam est immense. Nous avons longé la k-road mais je n’y ai pas trouvé grand intérêt. Beaucoup de boutiques de luxe et des statuts colorées représentant des artistes et groupes connus. C’est un peu leur walk of fame. 

J’ai adoré me balader dans les rues Apgujeongno48gil et Seolleungno (toujours dans le quartier Gangnam). Sûrement mon quartier préféré !
Nous avons pris un bubble tea chez Aboutea, j’ai craqué sur une robe chez The Corner, on a fait du lèche vitrine chez Haute LSK (sacs et montres vintage)… perdez-vous dans toutes ces petites rues, c’est un bonheur. 

Hongdae
Ce quartier très animé est conseillé une fois la nuit tombée. En effet, néons partout, bars, musique, artistes dans la rue, k-pop... c’était vraiment chouette. 

En cherchant un restaurant sur internet on est tombé sur ichiryu, un bbq conseillé dans le guide Michelin.
Nous avons ainsi diné autour d’un bar et le bbq nous a été préparé, face à nous. Viande de bœuf, riz, kimchi, légumes… on s’est régalés. À tester !
Nous avons payé 50€ pour 2 personnes avec une boisson. 

JOUR 3 : Changdeokgung palace, bukchon hanok village, Sinsa et Myeongdong

Changdeokgung palace (2€ l’entrée)
J’avais hâte de découvrir ce palais. Il en existe 5 à Séoul et je l’avais mis en top de ma liste.
Le lieu est immense, incroyablement entretenu et beaucoup de portes et fenêtres restent ouvertes. J’ai trouvé très intéressant de pouvoir en voir autant !

Les 5 palais de Séoul :
Changdeokgung
Gyeongbokgung
Deoksugung (fermeture à 21h, éclairé la nuit)
Changgyeonggung
Gyeonghuigung

Bukchon hanok village
Hanok veut dire ancien. Bukchon, un quartier ancien, dans lequel il est possible de se balader. On y a découvert des architectures bien plus typiques et la vue sur Séoul et les toits de toutes ces maisons était magnifique. 

Bento
Nous avons déjeuné en contre bas du village. Je ne saurais pas vous donner le nom du lieu mais il était juste en face du Starbucks au 23 Bukchon-ro 4-gil, Gye-dong, Jongno-gu, Seoul. 
Nous avons commandé la « daily lunch box ». Un bento composé de viande épuisée, un œuf, du riz, des légumes, une soupe, du kimchi… c’était vraiment bon et très agréable de manger sur un bar ouvert sur la rue. Vous devez pensez que tous les plats sont les mêmes. La base est la même, et pourtant c’est différent à chaque fois.
13€/personne 

Sinsa 
Le quartier de Sinsa nous avait été chaudement recommandé par un ami et nous n’avons pas été déçus.
Promenez-vous le long de la rue Apgujeongno12gil : boutiques, café… on a beaucoup aimé. Après quelques boutiques on s’est aventurés dans les rues perpendiculaires et nous sommes tombés sur la brasserie Mikkeler. Une chaîne danoise qu’on peut retrouver à Tokyo et à Paris depuis quelques semaines.
La serveuse était française c’était sympa de parler avec elle qui s’était installée ici il y a 7 ans déjà. Super bière, adresse à noter ! 

Myeongdong
Retour dans le quartier de notre hôtel pour enfin découvrir Myeongdong.
Dîner chez Sinseon Seolnongtang. Pancakes de kimchi, plat au bœuf, riz et dumplings.
On s’est vraiment régalés. Encore des plats que nous ne connaissions pas et très originaux. Le pancakes de kimchi est vraiment à goûter !
22€ pour deux

On s’est baladés toute la soirée dans Myeongdong entre les stands de street food, de contrefaçons, de produits de beauté coréens… l’ambiance était géniale, le quartier est vraiment idéal pour un hôtel, très central et animé ! 

DÉPART POUR UN ROAD TRIP DE 3 JOURS DANS LE SUD DU PAYS

RETROUVEZ MON ARTICLE ICI 

JOUR 7 retour à Séoul, Namsan Tour, Bibimbap au guide Michelin et Lotte ***

Après 3 jours de road trip (article ici) nous voici déjà rendus au 7ème jour. De retour à Séoul pour 2 jours supplémentaires !
On aura pu réserver le même hôtel que celui du début du séjour mais nous en avons profité pour en tester un second. 

Sur Booking, j’avais craqué sur celui-ci, le design, les couleurs… et ça toujours dans le même quartier que le premier.

-25€ sur votre première réservation Booking via ce LIEN

Bibimbap à la Namsan Tour
L’une d’entre vous m’avait conseillé Moyeoksanbang, un restaurant de Bibimbap (conseillé lui aussi dans le guide Michelin ***) au pied de la Namsan Tour. L’occasion de l’observer de plus près aussi ! 

Nous avons pris le cable car pour monter jusqu’au pied de la tour. Comptez 10€/personne. Une fois là-haut il est possible de monter au sommet de la tour. Il me semble que c’est payant à nouveau et il y a pas mal d’attente. Rien qu’après la montée en téléphérique nous avions une vue imprenable sur la ville, ça nous a suffit. 

Pour accéder au fameux restaurant le départ se fait depuis le parking du cable car. Face à vous, un escalier monte dans la forêt. Vous y serez en quelques minutes. L’adresse précise est :
Moyeoksanbang 125-72 NAMSANGONGWON-GIL, JUNG-GU, SEOUL
Nous avons commandé le Bibimbap et un dessert. Le plat était très bon, les produits très frais et le dessert était une vraie découverte. On trouve des *** un peu partout dans les rues de Séoul et il était temps que l’on goûte.
De la glace râpée et des haricots rouges sucrés. J’ai adoré ce dessert rafraîchissant, une impression de manger de la neige.
Adresse au calme, au vert. 

Seongsu-dong
Balade dans le quartier seongsu-dong. Il est encore en pleine expansion mais de belles choses sont déjà installées : cafés design, boutiques pointues… et tout ça au milieu des merceries et des décharges. Un quartier underground et inattendu. Le petit Brooklyn de Séoul.
Tout se passe dans les rues Yeonmujang-gil, Yeonmujang 5ga-gil, Yeonmujang 7ga-gil… entre les métros ttukseom et seongsu.
Passez aussi par l’Under Stand Avenue : des boutiques et des cafés dans des conteneurs. 

Lotte World Tower
La chaleur nous a amené vers la Lotte World Tower Un énorme centre commercial (climatisé^^) mais surtout la 5ème tour la plus haute du monde.
Nous avons bu un verre au bar 81 au 81ème étage de la tour. Le moment était inoubliable avec vue sur la ville.
Comptez 25€ le verre. 

Au pied de la tour nous apercevions un parc d’attractions, celui de Lotte World Adventure.
On s’est décidé sur un coup de tête et à 20h nous avions nos tickets en main. Le tarif est moins cher après 16h et le parc ferme à 22h.
Comptez 32€ après 16h. 

Le parc est vraiment impressionnant ! Quelques attractions à l’extérieur, en plein milieu de la ville donc, aux pieds de grattes ciel et d’autres en intérieur. Une patinoire, plusieurs étages, des boutiques, des restaurants et des manèges. On a eu le temps de faire 4 ou 5 attractions ce soir-là, une vraie parenthèse enchantée. 

Nous avons dîné à côté de l’hôtel ! Vous vous souvenez de Sinseon Seolnongtang et ses pancakes au kimchi ? Nous avons testé le restaurant juste à côté (à droite) en sous sol. Nous avons commandé chacun un gimbap (ou kimbap ! Énorme sushi) que nous avons payé 6€ pour 2 sans boisson. 

JOUR 8 : Iwha village, le marché kwangjang, high line et rooftop inattendu 

Nous avions prévu de visiter le Palais Gyeongbokgung mais sa vie qu’il est fermé tous les mardis. 

Iwha village
On change de plans et on découvre finalement Iwha village. Un petit quartier coloré dans les hauteurs de la ville. Des murs colorés, des peintures, des petits cafés… il était midi et je vous conseille d’y aller en fin de journée, ça doit être génial au couché du soleil pour boire un verre. 

Les adresses Netflix du marché kwangjang
On se l’était promis le premier jour ! Retourner au marché kwangjang et cette fois-ci à l’heure du déjeuné. Nous avions mis de côté les bonnes adresses de street food, la série Netflix. Il n’y a pas d’enseignes ici, à vous de reconnaître les cuisinières.
L’une des deux avait ajouté le logo Netflix à sa devanture ! 

Premier arrêt : pancake pâte de haricots et kimchi (ou porc). On s’est régalés. Ce plat est tellement croustillant et savoureux. 

Deuxième arrêt : nouilles faites maison. La technique nous avait fascinée déjà dans l’épisode et en effet c’était fabuleux de voir ça en vrai. Une fois dans l’assiette, cette soupe de nouilles était bonne mais rien d’incroyable. Par contre on avait aussi commandé des dumplings et ils étaient incroyables. Je vous recommande donc de goûter ça avant tout. 

High line
En cherchant de la fraîcheur ce jour-là on a trouvé la balade sur la high line (juste à côté du marché). Quelques kilomètres à parcourir au bord de l’eau. Beaucoup de locaux étaient là aussi, à l’ombre des arbres et des ponts. 

Rooftop
Nous avions prévu de boire un verre sur le rooftop de notre hôtel L7 Myeongdong, il avait l’air vraiment super.
Et finalement je trouve sur internet le rooftop du Ibis style situé à deux rues de l’hôtel. On a pas hésité et on a passé un super moment avec une vue magnifique. Il restait de la place mais pensez à réserver c’est encore mieux et vous aurez une place de choix assurée.
Ibis style 302 Samil-daero, Chungmuro 2(i)-ga, Jung-gu, Seoul

Nous voulions absolument dîner à nouveau chez Sinseon Seolnongtang. C’est chouette aussi en voyage de se refaire une adresse. J’adore cette impression d’avoir sa petite habitude. Encore une fois c’était très bon.
On rentre à l’hôtel faire nos valises avant de prendre l’avion tôt le lendemain matin. 

ALORS SÉOUL ? 

Nous avons beaucoup aimé la ville pour beaucoup de raisons similaires à celles qui nous font adorer Tokyo.
Mais Tokyo restera Tokyo dans notre cœur… Séoul est encore plus immense mais avec moins de choses à voir.
Séoul c’est un peu Tokyo occidentalisée !
Je pense que 4j est le minimum et une bonne moyenne. Avec 5j vous êtes sûrs de voir plus de palais par exemple ou visiter un parc national autour de la ville.
Pour avoir croiser quelques touristes, souvent les étrangers viennent 2 semaines et visitent en plus de Séoul, un parc national, l’île de Jeju, Hahoe (et/ou Andong), Busan et Gyeongju. 

Mon article sur Hahoe, Busan et Gyeongju ICI. 

 Ce que l’on n’a pas fait à Séoul : 

Marché aux plantes médicinales de Yangnyeongsi
Prendre un cours de cuisine
Parc national Bukhansan
Marcher sur la muraille de Séoul
Temple stay (passer 24h dont une nuit dans un temple boudhiste) 

À SAVOIR :

Monnaie :
La monnaie de la Corée du Sud est le WON sud coréen. 1€ = 1 300 KRW
Comme toujours en voyage nous payons avec notre carte bleue (option internationale que vous pouvez mettre en place avec votre banque) et nous retirons sur place. Nous préférons retirer que d’échanger des euros.
Ça n’est pas chose facile en Corée du Sud. Nous avons essayé avec beaucoup de banques avant de trouver des guichets qui fonctionnaient avec nos cartes. Cherchez les ATM de chez 7eleven principalement ! 

Langue :
Nous ne parlions pas un mot de coréen mais nous avons appris à dire bonjour, merci et au revoir.
Beaucoup de panneaux, menus… sont traduits en anglais (avec photos). Alors on s’est toujours débrouillé en montrant et en parlant anglais. 

Un peu de vocabulaire : 

bonjour : annyeonghaseyo
merci : gomabseubnida
au revoir : jagbyeol insa

Électricité :
Pas besoin d’adaptateur en Corée du Sud. Il s’agit des mêmes prises qu’en Europe (le voltage est un tout petit peu plus faible) seulement il y a rarement la prise de terre. 

Transports :
Trains, bus, métro, avions internes… se déplacer dans Séoul et à l’intérieur du pays est très facile. Dans Séoul nous avons beaucoup marché. La ville est immense mais nous adorons découvrir une ville à pieds.
Nous avons pris aussi le métro et des taxis. Il existe l’appli Uber à Séoul, elle regroupe des chauffeurs uber, des black cabs (plus cher), des taxis classiques… c’est très pratique. Vous pouvez aussi interpeler un taxi dans la rue si vous savez lui expliquer votre adresse. Quand nous n’y arrivions pas nous donnions la station de métro la plus proche pour finir à pieds. 

Je vous glisse ici deux codes Uber trouvés à l’aéroport : 

LGUPLUS05 (-20% sur vos 3 prochaines courses à Séoul)

LGUPLUS10 (-7,5€ sur votre première courses depuis ou vers l’aéroport)