Browsing Tag

restaurant

ROAD TRIP AU QUEBEC

Le Canada est ma destination sentimentale. En 2001 ma maman nous a offert notre premier voyage à mon frère et moi et nous a amenés à Montréal. C’était en été et nous avons logé chez un couple d’amis à elle. J’avais tellement aimé Montréal, Québec, Ottawa… j’y suis retournée pour Halloween en 2014 et fin 2017 pour le nouvel an avec Nico.

Depuis 17 ans j’avais un rêve, découvrir ce pays durant l’été Indien. Je voulais voir de mes propres yeux les paysages canadiens en rouge, jaune et vert.

 Avec Nico nous avons passé 10 jours au Québec, dans les Laurentides et à Montréal. Nous avons ainsi testé un des circuits proposés par Club Med : L’est canadien.
Et il existe aussi : Canada Grandeur Nature. Quand QuebecOriginal et Club Med nous ont contactés pour ce voyage je ne savais même pas qu’ils proposaient également des circuits. Je les connaissais uniquement pour leurs villages à travers le Monde. Mais il est également possible de réserver des packages à faire en groupe (24 personnes max) ou en petit groupe (version plus privée entre amis, famille, couple…).

Notre programme était seulement une partie du circuit Est Canadien. En réalité le circuit de base est de 14 jours en passant par Toronto, les chutes du Niagara, Ottawa, le Parc Oméga…

Et j’ai appris sur place qu’un village Club Med ouvrira fin 2020 au massif de Charlevoix. Sports d’hiver, randonnées, vélo et kayak le reste de l’année.

Arrivés à Montréal le 21 septembre après 7h d’avion. Comme nous n’étions que deux avec Nico nous avions une voiture pour ce road trip. Nous avions étudié la date d’arrivée en espérant tomber en plein milieu de l’été indien. J’ai croisé les doigts durant tout le vol. La semaine suivante a été encore plus colorée mais la nature est inattendue (cette année l’été a été très long).

Direction le Mont Tremblant. Pour cette première nuit nous avons dormi au Manoir Saint Sauveur.
La sélection des hôtels est faite sur le même standing qu’un village Club Med. Nous savions que chaque hôtel serait vraiment chouette.
Piscine et SPA en arrivant. Bien appréciable après un long voyage en avion et dîner à l’un des restaurant du manoir : la tablée. C’est également ici qu’était servi le petit dej’ et nous nous sommes régalés tout autant le soir que tôt le lendemain matin.

Le lendemain nous avons pris le temps de faire un peu de sport et de découvrir la piscine extérieure. Conclusion, superbe hôtel !

Départ à 8h30 pour le parc national du Mont Tremblant. Nous avons mis environ 1h pour rejoindre l’entrée du parc.

Nous avons roulé quelques kilomètres jusqu’au point de départ de notre randonnée. Et déjà le chemin était magnifique.

Nous avons choisi de faire la randonnée de La Corniche qui mène à l’observatoire du Belvedere. Comptez 45 minutes de montée moyenne jusqu’au point de vue. Le niveau est intermédiaire, nous avons mis 25 minutes. Et quelle claque en arrivant la haut. La vue était à couper le souffle.

Il est conseillé également de découvrir La chute du Diable mais nous n’avons pas eu le temps.

Nous avions une réservation à 13h au restaurant Le Grand Lodge Mont-Tremblant. C’est un stop très apprécié du circuit Est Canadien Club Med pour déjeuner. Et nous avons compris pourquoi. La deco est très boisée, comme un grand chalet, le restaurant (et les chambres) donnent sur le lac et les plats sont délicieux. Saumon, légumes et purée de pois pour moi et « burger whisky » pour Nico.

L’après-midi nous avons eu la chance de survoler l’hôtel et ses environs en hélicoptère pendant 10 minutes. Le temps était très clair, magnifique !

Il est également possible le de faire de l’hydravion via Air Mont-Laurier.

Après ça nous avons profité des activités de l’hôtel. Des kayaks, canots et pédalos sont disponibles pour la clientèle.
Nous avons longé le lac en canot, l’eau était calme… le rêve.

Départ pour Ferme-Neuve et le Village Windigo.

En 1h30 nous y étions. Ferme-Neuve est un petit village adorable, les maisons autour du lac nous ont faites rêver. La route est sportive sur les derniers kilomètres avant d’arriver au Village Windigo mais quel bonheur a été la découverte de ce lieu.

Autour d’un lac, des chalets, des appartements, des chambres dans des bulles, un restaurant et de nombreuses activités.
Notre chambre était un condo (un appartement avec une salle de bain, une chambre et une pièce à vivre : cuisine, table à manger, salon et véranda avec vue imprenable sur l’eau et le coucher du soleil).
Nous avons dîné et petit déjeuner (je devrais dire déjeuner et dîner) au restaurant du village. Et nous avons quitté le lieu en se disant tous les deux que les hébergements de ce séjour étaient tout ce que nous souhaitions : cosy, rustique… comme dans nos rêves.

Direction le parc régional montagne du diable à moins de 10 kilomètres du village.

Nous avons accédé à la chute du diable (3 minutes de marche une fois garés). Une chute naturelle qui donne envie de glisser comme sur un toboggan. C’est interdit pour le moment mais le parc a de grands projets de développement d’ici 2 ans. Stationnement de camping, spa naturel dans autour de la chute, aménagement de la plage, activités nautiques… et toujours les nombreuses randonnées qui pour le moment attirent déjà les touristes.

Pour accéder à cette plage un peu cachée comptez 5 minutes à pied depuis le même stationnement.

Depuis le point d’informations vous trouverez les infos pour les différentes balades, l’accès à quelques activités nautiques et des chalets qu’il est possible de louer !

Direction le Baluchon éco-villégiature. Il nous aura fallu plus de 4h pour y arriver en voiture. Pile à l’heure pour le coucher du soleil et découvrir cette auberge sous une lumière rasante.

Un spa, des restaurants, un ranch, des chambres… Un lieu très authentique, encore une fois sur un domaine très vaste. C’est ce que j’ai beaucoup apprécié, le fait que toutes les installations soient éloignées les unes des autres donne l’impression dévoiler dans un village, paisible.

Nous nous sommes baladés près des rivières, nous avons dîné au restaurant (3 plats délicieux : c’est la première fois que je voyais du tofu proposé dans un restaurant aussi chic).

Le lendemain nous nous sommes réveillés très tôt, juste le temps de prendre un petit dej à grignoter dans la voiture et des lunch boxs.

La brume sur les lacs, tôt le matin

Direction le parc de la Mauricie. En 1h nous étions garés à l’intérieur. Depuis le point du « pique-nique Shewenegan » nous avons fait une randonnée magnifiques de 2h : lacs, cascades, falaises, chemins en forêts de toutes les couleurs… c’était si varié, comme dans mes rêves.

Nous avons avancé en voiture jusqu’au lac boyer pour pique niquer avant de reprendre la voiture pour rejoindre la Pourvoirie du Lac Blanc.

Encore un superbe domaine : des chambres, des chalets, des lacs, un restaurant et une plage privée. Nous avons dîné ici ce soir-là (soupé comme ils diraient) et nous avons commandé de la truite, pêchée sur la propriété et une bière locale.

La pourvoirie propose de nombreuses activités, été comme hiver, sur l’eau, la terre, autour de la faune, la flore… Nous avons rencontré Tony qui travaille ici depuis 15 ans, un personnage à ne pas louper. Nous aurions pu l’écouter des heures. En rabaska nous avons navigué sur un des lacs de la propriété à la découverte des castors, leurs huttes et leurs barrages. Tony est un puits de connaissances, nous avons tellement appris sur la nature environnante et ses habitants.

Du sirop d’érable est produit sur place, nous avons eu un aperçu de la cabane à sucre qui donne vraiment envie de revenir à cette époque ! À la bonne franquette.

Ici que des passionnés, prêts à vous faire découvrir cet écosystème. Découvrez les activités hivernales et les activités estivales ici.

Matinée toute en douceur : séance de sport à la salle du Baluchon, petit déjeuner et massage. Je vous le disais plus haut, l’auberge propose un SPA mais aussi un massage « au fil de l’eau ». La cabine de massage est au bout d’un ponton, on y accède en traversant les bois et le massage est donné au bruit de l’eau et la cascade limitrophe.

Il faisait sûrement moins de 10° mais tout est prévu pour rester au chaud (couverture, chauffage au dessus de la table de massage…) et surtout pour rendre le moment parfait !

Dernière balade dans le domaine, déjeuner à l’Eco Lodge (le même lieu que pour le petit déjeuner, ci-dessous) et il était l’heure de reprendre la route. Nous étions bien tristes de dire au revoir à ce lieu paisible, encore plus coloré que 2 jours auparavant. Les arbres et leurs feuilles changent si vite à cette période.

Direction Montréal pour le dernier stop de ce road trip. Après à peine 1h30 de route nous étions dans le centre ville. Quelle chance ont les montréalais de vivre si proche de tous ces paysages…

Notre hôtel était idéalement placé, proche de la rue Saint Catherine : le Saint Martin hôtel particulier.

Notre chambre était au 15ème étage avec une vue imprenable sur la ville. On a adoré le mur de vitres, la superbe salle du petit déjeuner et le buffet !

La rue Saint Catherine était LA rue pour le shopping à Montréal, nous avons fait du shopping avant de dîner. Je suis passée chez Lolë, une super marque canadienne de vêtements de yoga. Nous avons la marque en France mais les boutiques ici sont toujours super.

Avec nos amis Montréalais nous avons dîné chez LOV. Un restaurant végétarien et vegane dont je vous avais parlé dans CET ARTICLE cet hiver. Une super adresse. Cette fois j’ai testé les spaghettis de courgettes à la truffe avec un œuf mollet, des pleurotes et du caviar de tapioca. Nico lui a commandé le burger BBQ, végétarien donc et nous avons été bluffé par le « steak » à la base de fruits de jacquier !

Matinée sur l’eau, au spa Bota Bota. Depuis le temps que j’entends parler de cette adresse j’étais réellement ravie de m’y rendre enfin.
Nous avions une réservation pour 3h pour profiter des bains (chauds et froids) et piscines extérieures, des saunas, salles de détente… j’ai adoré terminer le parcours dans un hublot, avec la vue sur le vieux Montréal.
Un super SPA où il est même possible de manger.

Nous avons déjeuné chez Mandy’s sur la rue Cresent. Un bar à salade très gourmand. Énormes salades, smoothies, cookies, macarons… le tout maison avec des produits frais. Je vous conseille l’adresse pour déjeuner. Il en existe plusieurs dans Montréal. J’ai adoré celui-ci !

Il était temps pour nous de rendre notre voiture de location, le circuit Club Med s’arrêtant ici. De notre côté nous avons allongé le séjour de 2 jours alors vous trouverez un article avec nos bonnes adresses à Montréal. Je vous invite à découvrir également mes premiers articles (octobre 2014 et janvier 2018).

J’aimerais profiter de cet article (comme dans la vidéo) pour remercier toutes les personnes qui ont fait de ce séjour un rêve : les propriétaires et gérants des hôtels, des restaurants… mais aussi les gens des offices du tourisme (dont QuebecOriginal et Charlotte) et les guides que nous avons rencontrés. Merci à tous, très sincèrement.

Et bien sur merci au Club Med de nous avoir fait découvrir un de leurs nombreux circuits (retrouvez-les tous ici). Je connais un peu mieux leurs villages vacances (une amie a travaillé longtemps pour le Club Med donc je connais bien leurs valeurs) et j’étais impatiente à l’idée de découvrir un circuit.

Ici il s’agissait d’une partie du Circuit Est Canadien (à partir de 2990€/personne), je vous laisse découvrir ICI le programme entier : magnifiques hôtels, de beaux restaurants, des activités variées et originales… car tout est compris (avion, hôtels, restaurants, activités…) et les activités seront les mêmes !
Les groupes sont de 24 personnes maximum, sur 14 jours et il n’y a pas de circuits durant l’hiver.
Durant les vacances scolaires vous trouverez des jeunes couples et des familles et en dehors des vacances scolaires davantage de retraités.
J’ai trouvé le programme varié, complet et parfois surprenant (le tour en hélicoptère par exemple ! J’ai vu aussi de l’hydravion dans le programme de 14 jours…).
Et surtout les activités proposées sont authentiques et pas « touristiques ». Un voyage immersif, au cœur du Québec.

Vous trouverez également plein d’informations pour préparer votre voyage sur les sites des offices du tourisme des Laurentides, de la Mauricie et de Montréal.

Longyearbyen : l’arctique en été !

Notre second voyage à Longyearbyen. La dernière ville du monde se situe en arctique dans les archipels Norvégiens (Svalbard). Je vous prépare un article sur comment et quand s’y rendre.

Avec Romain nous avions découvert cette ville en Janvier 2017 (mon article ici). En plein hiver, il fait nuit 24H SUR 24H. Et nous rêvions de découvrir les lieux en été. En Juillet et en Août il fait jour 24H SUR 24H et nous avons cette année planifié un nouveau séjour fin Août.

J’avais eu il y a un an et demi un coup de cœur immense pour cet endroit. Plus que ça, j’avais été marquée comme aucun autre de mes voyages. L’impression d’avoir passé plusieurs semaines sur la lune… Je voulais revivre ça, autrement, de jour cette fois et enfin découvrir l’endroit avec de la lumière.

Après une première courte nuit (atterrissage à 2h du matin) nous nous sommes réveillés au Funken Lodge. Un hôtel très cosy de Longyearbyen (environ 200€ la nuit). Il faisait tout aussi jour qu’à notre coucher^^
J’ai trouvé cet hôtel vraiment chouette. Super petit dej (surtout si on aime le salé), superbe déco… je vous reparlerai aussi du resto plus tard dans l’article.

Première activité de ce séjour : randonnée sur un glacier. Base camp explorer propose toute une journée organisée : 2h de speed boat pour rejoindre le glacier, un pique nique autour du seul chalet des environs, une randonnée (tout le matériel est fourni), un dîner (à 16h) au chalet et le retour en bateau.
C’était la plus belle journée; le ciel était bleu, la mer était très calme et découvrir un glacier dans ces conditions était inoubliable.
Rien de trop sportif, n’hésitez vraiment pas à booker cette activité.
Prix : 363€ / personne (repas compris)

Ce soir-là nous avons dîné (une seconde fois donc) au Funken Lodge : le Funktionærmessen Restauran. Ayant dîné tout d’abord à 16h nous avons eu faim à 22h^^
À Longyearbyen si vous avez faim tard vous trouverez différents restaurants : Radisson bar, Svalbar, Cold miners…
Nous avons choisi la facilité en dînant à l’hôtel. Ça n’était pas le choix le plus économique mais nous avons bien mangé !

Le lendemain nous avons passé une belle partie de la journée avec Tommy de Husky travellers. Tommy est éleveur de 48 huskies. Il vit près de ses chiens avec sa famille. Nous avons fait du traîneau avec 9 d’entre eux. L’été, sans neige, vous utiliserez des traîneaux à roulettes.
C’est une toute autre expérience que sur la neige et surtout de nuit (comme nous l’avions fait en 2017).
Je retiens la balade bien sûr. La nature était magnifique. Mais surtout Tommy. Il nous a invité à déjeuner dans sa maison, il nous a raconté ses aventures au pôle nord avec ses chiens… une très belle rencontre.
Prix : 155€ / personne (déjeuner compris)

Dîner à Polfareren. Je vous avais déjà parlé de ce restaurant la première fois. Nous voulions y retourner et nous avons toujours aussi bien mangé. La carte n’avait pas tant changé mais ravie de ce second passage.
Carpaccio de baleine en entrée, poisson et soupe chaude de fruits rouges.

Nos amis nous ont embarqué en voiture, ce soir-là pour nous faire découvrir les « plages ». Nous avons même aperçu des renards.

Run avec svalbard treningsopplevelser. Une activité très originale : la découverte de la ville en courant. En tout nous avons fait environ 5km. Nous nous sommes beaucoup arrêtés pour écouter la coach et toutes ses anecdotes. Elle connait la ville par coeur et surtout elle a beaucoup de choses à raconter sur l’époque des mines. Fascinant. Vous pouvez la contacter en anglais via sa page Facebook.

Déjeuner à barentz pub & spiseri, le bar du Radisson Blu. Ici on mange des burgers, fish and chips, salades… j’ai bien aimé l’esprit pub ! Et on a rencontré la barmaid et le manager, français tous les deux.

L’après-midi nous avons pêché avec Hurtigruten Svalbard. Nous avons pris le même bateau que le premier jour pour s’éloigner un peu des côtes et nous avons pêché notre dîner sur le Fiorg.
Nous avons ainsi dégusté notre pêche au restaurant Nansen (le restaurant du Radisson Blu). Le ceviche préparé par le chef était délicieux.
Si vous bookez un après-midi pêche avec hurtigruten svalbard ils organiseront également un dîner pour vous.
Côté plat de résistance j’ai mangé l’assiette de légumes la mieux préparée de toute ma vie !
Prix : 103€ par personne 

Changement d’hôtel. Direction une Guest house : Coal miners cabine. Nous avions dans notre petite chambre deux lits simples. La salle de bain était dans le couloir, en partie commune, ainsi qu’une salle à manger/cuisine. Tout était très propre, nous avons très bien dormi.
Surement la solution la plus économique pour dormir à Longyearbyen (environ 85€ la nuit)

À cause de la météo (mer très agitée) nous avons changé nos plans pour faire du quad avec Svalbard Snoscooterutleie AS. C’était ma toute première fois. Nous avons conduit dans les hauteurs de la ville avec Romain ! Je vous laisse découvrir dans le Vlog cette folle matinée.

Déjeuner au Svalbar pub. Super jeu de mots^^  et super pizzas ! Vous trouverez sur la carte des burgers, un plat typique du jour…

Grâce à la voiture d’une copine nous avons découvert d’avantage les environs. Tout ces espaces que nous ne pouvions pas voir la première fois…

Dîner chez Mary-Ann’s Polarrigg. L’endroit est connu pour son décor original et sa patronne excentrique.
Nous avion si bien mangé… pâté de phoque, baleine séchée, renne… tout ça accompagné de superbes vins. Une adresse à ne pas louper.

Nous avons raté l’avion cette nuit là. Nous sommes ainsi restés deux jours de plus. « À nos actes manqués… ».

Un samedi à la cool. On a flâné dans les boutiques, on a déjeuné à la médiathèque… et nous avons dîné à Coal Miners. La Guest House propose aussi un beau restaurant. Nous avions dîné là-bas le premier soir en 2017, juste après l’expérience la plus physique de notre vie…
C’était drôle de se retrouver ici à nouveau. La première fois j’avais trouvé le burger top mais cette fois je ne me suis pas régalée plus que ça avec ma salade.

Ce soir-là nous avons testé les cocktails du bar du Funden Lodge avec une copine, Delphine. Rose, la barmaid, est française, elle s’occupera bien de vous ! J’ai testé un gin tonic cannelle et romarin. Top !

Le lendemain midi nous avons avalé une salade sur le pouce, toujours au bar du Funken Lodge. Je ne vous recommande pas ce plat de la carte du bar.

Dernier jour, le beau temps était au rendez-vous. Nous avons ainsi pu reprogrammer la visite annulée du vendredi. Direction Pyramiden, une ville soviétique, abandonnée à la fin des années 90. Depuis 2013, 12 personnes vivent ici, protègent la ville et proposent des visites. Une poste fonctionne ainsi qu’un bar, un magasin et un hôtel.

C’est une découverte unique à ne pas manquer.

Vous pouvez vous y rendre en speed boat (192€ / personne) mais aussi en ferri (176€). Le ferri est l’option tranquille, le bateau est stable mais vous êtes accompagnés de plus de 140 touristes (maximum).

Vous longerez tout d’abord un glacier avant d’arriver à Pyramiden. En 2h notre guide nous a fait faire le tour de la ville, nous racontant comment vivez les gens il y a 20 ans et nous faisant entrer quelques minutes dans la cantine de l’époque ou encore dans l’espace culturel. Tout est resté tel quel, comme si les gens allaient revenir (et ils le pensaient). La salle de théâtre, de danse, de musique… rien n’a bougé. Une atmosphère si particulière.

  

Pour notre dernière soirée nous avons testé Stationen, le tout nouveau restaurant de la ville. Super déco, plats variés, accueil adorable. J’ai commandé une assiette de pâtes et je me suis régalée.

À 2h du matin nous avons finalement eu notre vol. C’est le ventre noué que j’ai quitté Longyearbyen mais avec la certitude de revenir, un jour…

Saint-Jean-de-Luz (quoi faire, ou manger et boire un verre)

Je suis née au Pays Basque et j’ai vécu les 18 premières années de ma vie à Saint-Jean-de-Luz (en Basque, Donibane Lohitzun). Je reviens voir mes parents et mes amis très souvent. C’est à chaque fois un plaisir de retrouver la Côte Basque et ses adresses magiques. Je vous ai concocté mon TOP 12 des choses à faire à Saint-Jean-de-Luz. Il y a bien sûr de nombreuses autres choses à découvrir. Et comme dans toutes les villes il faut se perdre à pied, explorer les petites rues et entrer dans les boutiques.
RUE GAMBETTA

La rue Gambetta est la rue principale de Saint-Jean-de-Luz  Piétonne elle est très agréable à parcourir de long en large. Vous trouverez des boutiques de linge basque, des glaciers, des bijoutiers, des magasins de vêtements (Billabong, 64, Quiksilver, IKKS…).

GATEAU BASQUE ET MACARONS
Maison Adam. Au 17ème siècle Louis XIV s’est marié à Saint-Jean-de-Luz et a demandé au pâtissier Adam une friandise exceptionnelle. Sont nés les macarons aux amandes, spécialités de Saint-Jean (mais aussi d’autres villes françaises).
Les macarons de la Maison Adam sont les « véritables macarons » de Saint-Jean-de-Luz  Laissez-vous également tenter par le turon !
Maison Adam (et épicerie fine) 6 Rue de la République Saint-Jean-de-Luz
et 49 Rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz

PARIÈS

J’ai un faible certain pour les macarons de chez Pariès, appelés les muxus (prononcez mouchous). Le traditionnel est à l’amande douce. Je vous conseille de craquer pour l’assortiment amande, pistache, chocolat . Mais ce n’est pas tout, la pâtisserie propose des gâteaux basques individuels (les classiques crème ou confiture de cerise mais aussi tout chocolat !), des canougats (caramels fondants) et des pâtisseries. Que des délices.
Les parisiens peuvent retrouver une boutique près du Bon Marché, 9 bis rue Saint Placide dans le 6ème.
Je vous parlais ici de ma visite des ateliers Pariès à Urrugne. Une belle expérience (une idée pour les journées pluvieuses).

Pariès 9 rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz

 

MACAMILIA. Le macaron « parisien » a lui aussi trouvé sa place à Saint-Jean-de-Luz. C’est Macamilia (mon article ici) qui propose les meilleurs. Ils sont fait maison par Emilie (dans son laboratoire Luzien au premier étage de la boutique). Chocolat, vanille, café, coco, framboise, pistache, fleur d’oranger, rose, citron & le parfum du mois !

Le corner se trouve dans la boutique de linge basque Gachucha 23 Boulevard Victor Hugo, 64500 Saint-Jean-de-Luz (face aux halles).

MANGER UNE GLACE SUR LA PLAGE. Si le temps vous inspire, offrez-vous une glace et dégustez-la sur la plage, les pieds dans le sable. Encore une fois je vous conseille les glaces maison Macamilia (mon article ici). En effet, les parfums des macarons sont déclinés en glace. Des petits pots individuels ou des grands pots de 800ml. Vous devez ABSOLUMENT goûter ces crèmes glacées…

ENTRER DANS L’ÉGLISE. Je vous racontais l’histoire du mariage de Louis XIV qui s’est uni à l’infante d’Espagne au coeur de l’église de Saint-Jean-de-Luz.  Pensez à regarder à droite de la porte principale. Une porte avait été ouverte pour le passage des amoureux et a été condamnée par la suite. Seul le jeune couple a ainsi emprunté cette ouverture. Entrez dans l’église pour découvrir l’orgue et le bateau en bois suspendu au centre de l’édifice.

Église Saint Jean Baptiste 11 rue de l’Église Saint-Jean-de-Luz


GOÛTER AUX PRODUITS LOCAUX

Si vous avez envie de goûter aux charcuteries locales et aux fromages du Pays, rdv à la maison Thurin. Depuis 1926 cette épicerie propose tous les classiques Basques : fromages de brebis, jambon de Bayonne, sardines, vins, pâtés et piments.

Les patrons vous proposeront un emballage sous vide si vous devez voyager avec des produits frais mais il est toujours difficile de ne pas tout dévorer au prochain repas…

Maison Thurin 32 rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz
 

SHOPPING MADE IN SAINT JEAN DE LUZ

 

La maison Laffargue fabrique à la main depuis plus de 100 ans des sacs, des ceintures et des portefeuilles. Il est très facile de reconnaitre les pièces Laffargue grâce aux rivés argent (toujours posés un à un à la main). Le savoir-faire de cette enseigne est toujours respecté.  La maison n’existe qu’à Saint-Jean-de-Luz. Ici tout le monde possède au moins une ceinture ou un portefeuille Laffargue. J’ai reçu à mes 20 ans un portefeuille rose que je ne quitte jamais. C’est toujours drôle de rencontrer une personne qui porte du Laffargue à Paris, ou quelque part dans le monde… Vous savez ainsi qu’elle a visité un jourSaint-Jean-de-Luz 😉
Laffargue 25 rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz

S’OFFRIR UNE VRAIE PAIRE D’ESPADRILLES. Impossible de quitter la ville sans une paire d’authentiques espadrilles.
Une adresse à retenir : Sandales Bayona 60 Rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz

BOIRE UN CHOCOLAT CHAUD
Le meilleur chocolat chaud se boit chez Etchebaster (mon article ici). Il est maison et juste incroyable. Je vous conseille pour accompagner votre boisson un baltazar ou leurs fameux pains au lait (avec une touche de fleur d’oranger).

Etchebaster 42 Rue Gambetta Saint-Jean-de-Luz
 
LA PLUS BELLE VUE

La pointe de Sainte-Barbe est l’endroit qui offre la plus belle vue sur Saint-Jean-de-Luz et sa baie. Promenez-vous sur la jetée. En regardant l’océan, les plus belles maisons se trouvent sur votre gauche en front de mer. J’adore les passerelles qui mènent aux villas. Je suis d’ailleurs née dans l’une d’entres elles.
Et sur votre droite, Sainte-Barbe. Empruntez les sentiers, grimpez sur Saint Barbe et profitez de la vue.
LES HALLES
Le marché des Halles a lieu le mardi et le vendredi matin (+ le samedi matin en juillet et août). Vous pourrez y trouver charcuteries, poissons, fleurs, fruits, légumes, herbes, fromages… et bien sûr du gâteau basque. Cherchez le stand de J.B Inda (tout au fond à droite de la porte) pour savourez un gâteau basque DOUBLE (crème et confiture de cerise noire).
Les halles 18 Bis Boulevard Victor Hugo Saint-Jean-de-Luz
 

RAPPORTER UN SOUVENIR DU PAYS BASQUE
Un super souvenir a rapporter de Saint-Jean-de-Luz (après la nourriture) serait pour moi du linge Basque. À La Gachucha (la gracieuse) la même famille vend du linge depuis 1926. C’est la plus ancienne boutique de linge basque. Toiles enduites, nappes, serviettes de toilette, torchons… vous trouverez forcément une pièce made in Pays Basque à votre goût! Le choix va du traditionnel au plus coloré.
La Gachucha 21 Boulevard Victor Hugo Saint-Jean-de-Luz (en face des halles).
C’est bien la boutique qui propose le corner de macarons et glaces Macamilia. Car Emilie, propriétaire du magasin et également pâtissière. 
LE PORT Depuis le port vous pouvez profitez d’une vue parfaite sur la ville de Ciboure et la maison de l’infante (la femme de Louis XIV). Elle se visite de mi-juin à mi-octobre. Ici vous pouvez pendre le Nivelle V pour découvrir la côte lors d’une croisière de 45min ou de 1h45. Toutes les infos ici.
 

APERO L’endroit le plus animé et le plus branché pour boire un verre est à l’entrée de la ville : chez Renault (mon article ici). 

Quand j’étais petite il s’agissait d’un garage Renault, je venais y faire l’essence pour mon scooteur. Aujourd’hui des food trucks y sont installés, une scène et un énorme bar. Un food truck de burgers (burger et frites délicieuses), des tapas, des planches, des huîtres, des hotdog, des tacos ou des mêmes des jus frais.
Chez Renauld 4 boulevard Victor Hugo 64500 Saint-Jean-de-Luz (ouvert tous les jours dés 18h30).

SPOT SUNSET
Si vous avec une voiture, direction le Bistro du Mata ou La Ginguette pour un verre au coucher du soleil…

Bistro du mata 71 Chemin d’Erromardie, 64500 Saint-Jean-de-Luz (mon article ici)

La ginguette d’Erromardie, 64500 Saint-Jean-de-Luz (mon article ici)

OU MANGER ?

LE KOMPTOIR DES AMIS
Ce restaurant vient d’ouvrir. Il se situe face à la gare, avec une terrasse et un bel espace intérieur.

Le concept est simple : mettre en avant les produits locaux. Fromage, viande, poisson, herbes, fruits, légumes, vins… tout est local et produit dans la région.

La carte change constamment, en fonction de la pêche, des trouvailles du jour… vous devriez ainsi trouver 3 entrées (viande, poisson et veggie) pareil pour les plats et quelques desserts.

Un sans faute pour le Komptoir ! Super accueil, on nous a expliqué chaque plat et la provenance des produits, les recettes étaient délicieuses et la déco m’a beaucoup plue. Que demander de plus ?

Le komptoir des amis 7 Boulevard du Commandant Passicot, 64500 Saint-Jean-de-Luz

ETXE NAMI
Un restaurant japonais mais aussi un concept store dans lequel se rencontrent le Japon et le Pays basque (mon article ici).

La déco est boisée, vous pouvez manger assis sur le sol comme au Japon ou sur des chaises. Le mobilier est créé dans les Landes par une association et des jeunes en réinsertion. Vous retrouverez aussi des paniers pour déposer votre sac à main. On se croirait en Asie 😉

À la carte : toujours 3 plats de la semaine avec des saveurs japonaises comme le thé vert, le riz soufflé, le yuzu, le sésame, le miso … Vous pourrez retrouver : soba, udon, tempura, onigiri… ainsi que des produits bio et locaux. 

Etxe Nami 11 Avenue Jaureguiberry 64500 Saint-Jean-de-Luz

LA PLACE LOUIS XIV

La place Louis XIV est le centre historique de Saint-Jean-de-Luz. Tout autour on retrouve pendant la journée des peintres, des terrasses de bars, un kiosque, la mairie et de superbes maisons dont celle de Louis XIV qui se visite l’été (accompagné d’un guide) de Juin à Septembre.
Pour boire un verre en terrasse vous avez le choix : La Marine, La Baleine, Le Majestic ou encore Le Suisse. Passez y faire un tour le dimanche ou le mercredi, les soirs du toro de fuego, une animation très réputée et festive ! Attention bataille de confettis obligatoire.
 
+ Ma famille vit toujours ici, je ne me suis donc jamais penchée sur les hôtels luziens. Je ne peux pas vous aider sauf peut-être vous conseiller l’Ibis Hôtel de Ciboure pour les petits budgets. À 3 minutes de la gare, 4 minutes du centre ville de Saint-Jean-de-Luz et 5 minutes de la plage. Vous avez aussi AIRBNB (-35€ sur votre première réservation en vous inscrivant ICI) et Booking (-25€ sur votre première réservation via ce lien).

HOSSEGOR (LANDES) : LE MANGO TREE – BUDDHA ET AÇAI BOWLS

Je ne savais pas quand j’aurais l’occasion de tester enfin cette adresse. Je passe tous mes étés au Pays Basque et je suis très peu souvent dans les Landes. Samedi dernier j’étais invitée au mariage d’une amie à Hossegor et j’ai quitté Saint-Jean-de-Luz plus tôt pour déjeuner à Mango Tree !

Cette charmante paillote tenue par deux soeurs propose des smoothies, des jus, des bowls, des wraps, des tartines… bref une carte végétarienne. Et même un brunch le dimanche (le MENU ici).

Vous pouvez manger sur leur jolie terrasse ou à emporter. Des tapis sont proposés et le lieu est face au Parc Rosny. L’idéal pour un pique-nique healthy.

J’ai commandé un bouddha bowl du jour, un smoothie et un açai bowl. Oui, j’ai tout gouté^^

Les bouddha bowls sont servis dans des grands bols en bois (je suis arrivée tard, j’ai dégusté le mien dans une box).

Tout était frais, fait maison, très savoureux (tellement d’épices et de saveurs différentes) et l’açai bowl était une absolue perfection. Il faut que j’arrive à en manger un autre d’ici la fin de l’été !

Le Mango Tree
Plage du Parc Rosny, 40130 Hossegor

 

VOYAGE à BALI, QUOI FAIRE À UBUD (et alentours) ?

Caméra de Vlog : Canon G7x
Appareil photo : Canon EOS 77D

Je vous en parlais dans cet article « mes 15 destinations de rêve » mais je voulais depuis très longtemps découvrir Bali, avec ma maman. Mon frère vit en Nouvelle Zélande et ses vacances sont tombées en même temps que les nôtres.

Nous avons ainsi décidé de surprendre ma mère. Arrivées à l’aéroport ce n’est pas le chauffeur de l’hôtel qui nous attendait mais mon frère, Colas, avec sa petite pancarte. Je vous laisse découvrir sa réaction dans le Vlog ci-dessus 😉

HÔTELS / AVIONS 

J’avais réservé une formule sur Voyage Privé. Hôtels + avions. Au moment de choisir les vols j’avais préféré la compagnie Emirates. Je savais qu’en éco nous voyagerions très bien. Et les horaires étaient plutôt cools pour un voyage de 18h… !
Départ de Paris vers 15h, 6h de vol, arrivée à Dubaï en soirée, une heure d’escale puis 9h de vol (durant lesquelles nous avons dormi, presque tout du long) et arrivée à Bali à 14h heure locale. Le décalage horaire a été très facile !

J’avais choisi donc une formule sur Voyage Privé, avec deux hôtels, un à Ubud et un second dans le sud de l’île. Je vous en parlerai dans le second article et dans la deuxième vidéo.

Les transferts étaient compris, les petits dejs et les dejs aussi, ainsi qu’une heure de massage/personne + un cocktail offert et un tour dans Bali sur le chemin du second hôtel (on a ainsi visiter : Goa Gajah, Taman ayun et Tanah lot).

Le premier hôlel, Kupu Kupu Barong à Ubud était au calme, à quelques kilomètres du centre, dans les hauteurs. Nous avions une maison/chambre d’hôtel, idéale pour 3. On a profité des piscines, de la salle de sport (en extérieur), du spa… seuls les restaurants ne nous ont pas emballés. Nous n’avons pas mal mangé mais vraiment rien de fou (les petits dejs étaient variés mais simples). Nous avons préféré déjeuner et diner à l’extérieur.

Le massage était un vrai bonheur, inoubliable. La technique balinaise est fabuleuse et la cabine de massage avec une vue à couper le souffle.

DÉPLACEMENTS

L’idéal est de louer un scooter. Vous pouvez vous déplacer autour de votre hôtel, sur l’île, vous perdre dans les rizières, les petits chemins… Nous étions 3 (donc moins évident) et n’oublions pas l’âge de ma maman… Nous avons préféré nous déplacer en taxi et parfois réserver un chauffeur pour la journée.

Évitez de réserver des navettes ou chauffeurs via votre hôtel. Le prix est bien plus haut.

Dès que vous prenez un taxi à Bali il vous proposera une journée entière avec lui. Il suffit ensuite de négocier. 35, 40€… mais je parle de prix pour des chauffeurs pas des guides.

Par exemple à Ubud, pour prendre un taxi et rentrer le soir à notre hôtel, il fallait jouer le jeu, flâner, se laisser accoster par les taxis qui attendent dans la rue et encore une fois négocier. Divisez facilement le prix en deux. On nous proposait 100 000, 120 000, parfois 150 000 pour rentrer. Nous trouvions toujours pour 40, 50, maximum 60 000 (environ 3€).

Voici quelques contacts, de chauffeurs vraiment sympas à Ubud, réactifs et à bons prix. Je discutais avec eux sur Whatsapp, très pratique.

Made (qui parle Français) : +62 812-4660-010

Kadek : +62 819-1624-7804 (son grand frère très sympa aussi : +62 877-6268-5129. L’un des deux vous trouveras toujours quelqu’un)

Ou encore un de leurs amis : +62 812 3963 0384

Nyoman : +62 853-3820-1130

MONNAIE / PRIX

Les prix sont indiqués en roupies indonésiennes.
170 000 = 10€
Au restaurant les taxes ne sont pas incluses et peuvent varier.
Dans les magasins, au marché… tout se négocie. Divisez les prix, comparez… c’est le jeu, ils sont les premiers à casser le premier prix indiqué.

QUOI FAIRE À UBUD ?

Ubud est une ville au centre de l’île, vraiment sympa et pratique pour visiter d’autres parties de Bali, en partant une journée en voiture par exemple.

Vous pouvez visiter le Ubud Palace et le Water Palace. Faire du shopping dans le centre ville et dans le marché (juste à côté du palace. C’est là que j’ai filmé les tissages, sacs… ouverts jusqu’à 18h30), manger une glace, vous faire masser…

Nous n’avons pas eu le temps mais la balade dans les rizières (qui commence depuis le centre ville) est très conseillée : campuhan ridge walk.

Pas de boutiques en particulier à partager. Les sacs, les tissages, la déco… il y a que ça, partout 😉

On s’est baladés plusieurs fois dans la ville, de jour comme de nuit, c’était vraiment agréable. Chaque soir, à 19h30 vous pouvez assister à un spectacle de danses traditionnelles balinaises. Venez vers 19h max pour vous assurez une bonne place (100 000/ personne, 6€).

Voici également quelques restaurants testés et validés. Nous dinions souvent à Ubud après une journée de visites dans les alentours.

RESTAURANTS UBUD

Mudra

Ce restaurant ferme à 21:30 et même plus tôt si en cuisine les produits sont sold out. N’hésitez pas à venir tôt. Ce soir-là nous avons commandé 3 plats, cuisinés comme des poké bowl mais chauds avec plein de légumes. C’était absolument délicieux. Tout le monde s’est régalé et j’ai trouvé super sympa de diner face à la rue derrière ce rideau de plantes.
No.22, Jl. Goutama Sel., Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Milk and madu 

Madu, le miel… Une des nombreuses adresses « instagram » de Ubud. Un grand restaurant lumineux, avec une terrasse au calme à l’arrière. Vous trouverez au menu des plats végé, des supers salades, bowls, smoothie, jus frais… le brunch à l’air très chouette aussi.
190 000/ personne pour un smoothie et un plat (11€)
Jl. Suweta No.3, Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Yellow flower cafe

Ce restaurant, en hauteur, est légèrement excentré. Il faudra grimper un peu pour y accéder. Les plats sont au choix vegan, végétarien ou pas du tout. Tout y est : la vue et les saveurs. Un super souvenir de notre première soirée…
110 000/personne pour un plat et une bière (6,50€)
Jl. Raya Campuhan, Sayan, Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571 (paiement en espèces)

Lazy cats

Nous avons simplement testé l’adresse pour boire un verre. Le lieu est super et la carte avait l’air tout aussi sympa. Un restaurant au premier étage, donnant sur la ville, avec une déco originale dans laquelle on se sent bien.
Comptez 35 000 la bière (2€)
Jl. Raya Ubud No.23, Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Kafe

Une adresse végétarienne mais pas que. Ici on mange healthy ! Salades, légumes, curry… Ce ne sont pas les plats les plus savoureux qu’on ait trouvé mais tout était bon, frais et sain.
55 000/personne environ pour un plat (3,70€)
Padangtegal, Jalan Hanoman No.44B, Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Watercress 

Encore une adresse « Instagram ». De l’eau de coco fraiche en forme de coeur, de belles salades… quel délice, on a adoré. Un restaurant « dehors/dedans » comme souvent à Bali et des plats délicieux (avec recettes végétariennes). Goutez absolument les brocolis au BBQ (en accompagnement).
174 000/ personne pour un plat, un accompagnement et une boisson (8,80€)
Jl. Monkey Forest, Ubud, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Fair (The Fair Warung Balé by the Fair Future Foundation)

La fondation Fair Future a ouvert ce restaurant dans lequel travaillent des jeunes adultes défavorisés. En mangeant ici vous rendez possible deux consultations médicales. En effet tous les bénéfices du restaurant sont reversés. Un hopital vient par exemple d’ouvrir. L’ambiance est géniale et les plats délicieux et copieux. Foncez (pensez à réserver ICI 2-3 jours avant si possible).
Environ 75 000, 4,50€/plat (menu ici)
Taman Kaja, Jl. Sri Wedari No.6, Ubud, Bali 80517

Sari Organic

Depuis le centre ville il est facile de rejoindre Sari Organic. Une petite balade d’une quinzaine de minutes dans les rizières vous attend. C’est absolument improbable, aussi proche du centre ville de Ubud.
Vous passerez devant des restos, des cafés, des cours de yoga, des guest houses… si je reviens un jour à Ubud je pense qu’un petit séjour dans ce quartier doit être génial.
Et vous arrivez enfin au restaurant. Un petit havre de paix avec une vue imprenable sur des rizières. Nous avons mangé local, végétarien pour ceux qui le souhaitaient et nous nous sommes régalés. Le plat, comme le dessert ainsi que les boissons : lassi banane pour moi. On arrivait plus à quitter le lieu. Quel bonheur…
Environ 80 000 / personne, un plat, un dessert et une boisson (5€)
Jl. Subak Sok Wayah, Tjampuhan, Ubud, Gianyar, Kabupaten Gianyar, Bali 80571

Avec l’adresse FAIR, ce sont les 2 lieux à ne pas louper. 

ITINÉRAIRES

Plusieurs fois comme je vous le disais nous avons réservé un chauffeur pour la journée. Cette première semaine nous sommes restés au même hôtel, à Ubud. Ce qui fait que nous nous déplacions presque tous les jours.

L’idéal étant sûrement de prendre différents logements durant votre séjour. Mais j’ai privilégié le confort de ma maman. Donc deux hôtels et pas de scooter.

J’espère revenir un jour en Indonésie. Prendre le temps de me perdre en scooter, faire de la plongée et surtout plus de randonnées. Mais pour un premier séjour nous avons découvert de très belles choses, tous les 3.

ITINÉRAIRE #1
Tegenungan / Tegalalang / Pura Gunung Kawi / Tirta Empul Holy Spring

En partant à 10h de l’hôtel nous avons découvert tout d’abord la cascade Tegenungan. Il faut descendre plus de 150 marches pour accéder à cette chute, le plus dur étant de les remonter. Mais ma maman s’en est sortie comme une championne (avec des pauses^^).

L’eau était un peu marron ce jour-là mais le spectacle n’en était pas moins beau. Je suis fascinée par les chutes d’eau…
15 000 / personne

Tegalalang

Direction ensuite les rizières Tegalalang. L’accès est payant mais il s’agit surtout de points de vue. C’était la toute première fois que je voyais des rizières. J’étais enchantée.
10 000 / personne

Sac acheté ici, short Levi’s, ceinture et top Stradivarius et bijoux Louyetu

Sur la route, loin de Ubud, nous avons traversé des petits villages, admiré l’artisanat local…

Pura Gunung Kawi

Encore davantage de marches pour rejoindre ce temps incroyable. Les roches sont sculptées et la nature très imposante. Magnifique.
15 000 / personne

Nous avons déjeuné entre deux visites à Pangkon bali. Un restaurant clairement pensé pour les touristes, de passage comme nous. L’adresse est située dans les rizières et nous avons très bien mangé, malgré nos à prioris.
100 000 / personne

Tirta Empul Holy Spring 

J’avais vraiment hâte d’arriver à cette dernière étape de la journée. Ce temple est connu plus particulièrement pour ses fontaines. Les locaux, les touristes, viennent se purifier sous l’eau. Un habit spécifique est obligatoire et vous sera loué (10 000 / personne) sur place.

Un rituel est à respecter. Certaines d’entre vous ont pu être choquées par des gens entrant dans l’eau juste pour la photo. Je n’ai pas vu cela mais l’endroit est avant tout un lieu de culte, avec ses traditions.
10 000 / personne

Notre chauffeur du jour nous a gentiment proposé une pause café. Ici le luwak café est réputé pour être le plus cher du monde. Arrivés sur place on nous a expliqué la culture de ce café (les graines sont mangées et digérées par des luwaks, des petits animaux très choux).

Une dégustation gratuite de 12 cafés et thés nous a été proposée. J’ai compris qu’il fallait idéalement commander un café luwak et si possible acheter des produits dans le shop à la sortie. Comme je déteste me retrouver dans ce type de lieu. Nous avons commandé un café, c’était l’occasion de goûter mais rien de plus.

J’ai été particulièrement peinée de découvrir un petit luwak en cage à la sortie, qui tournait frénétiquement en rond… Pas d’adresse à partager, je ne cautionne pas du tout.

Batur

Nous avons terminé la journée avec une vue incroyable sur le volcan Batur. Son ascension est très conseillé, si possible très tôt le matin pour le lever du soleil au sommet. Je le note pour la prochaine fois !

ITINÉRAIRE #2
Batukaru / Jatiluwih / Ulun Danu Bratan

Réserver un chauffeur ne veut pas dire réserver un guide. Parfois vous tombez sur un mix des deux. Parfois pas du tout.

Ce jour-là, notre guide (Made) parlait français et était ravi de répondre à nos questions. Mais je vous conseille toujours de vous renseigner et préparer votre itinéraire. Ils connaissent la région comme leur poche mais ne sont pas tous force de propositions.

Batukaru

J’ai beaucoup aimé notre passage dans ce temple. Son lac est vraiment mystique et apaisant et nous avons eu la chance d’assister à une cérémonie balinaise. Forcément ça a rendu la visite passionnante.
20 000/ personne

Jatiluwih

C’est l’un des lieux les plus connus de la région. Les rizières de Jatiluwih sont à faire ! L’endroit est balisé et vous pouvez vous balader à travers les rizières.
40 000/ personne

Top We Like Bali, short et ceinture Stradivarius et sandales ASOS

Baboo forest

J’avais recherché la veille où déjeuner sur internet. J’étais tombée sur une photo très romantique, des nappes, décorant des tables dans une cabane haute perchée : Baboo forest.

Je ne m’étais pas plus renseignée et j’avais juste noté l’adresse. L’accès n’a pas été sans peine, je pense qu’il est compliqué en scooter. Il faut ensuite terminer à pied.

L’atmosphère était géniale. Une vraie cabane, avec quelques tables et des nappes^^ Pas de musique, ce qui est étrange en arrivant et finalement on se cale sur le bruit des oiseaux, du vent, des arbres…

Ne m’étant pas renseignée, nous avons payé le repas le plus cher de notre séjour. Mais nous n’avons pas regretté du tout. Il s’agissait d’un buffet et tout était délicieux. Nous avons aussi goûté à la fougère, le jackfruit au curry ou encore au pudding de riz noir au lait de coco.
720 000 pour 3 personnes (40€)

Ulun Danu Bratan

Le brouillard est ensuite tombé. C’est donc sous la grisaille que nous avons découvert Ulun Danu Bratan. Un temple sur un lac, construit là comme par magie.
50 000/ personne

ITINÉRAIRE 3
Amed

Direction l’est de l’île !

Tirta gangga

En chemin nous avons visité Tirta gangga, un temple magnifique avec beaucoup de bassins, fontaines…
30 000/personne

Amed est connu pour ses plages de sable noir. Depuis le sunset point vous aurez la vue la plus large sur le village. Il est possible de prendre un verre, qui doit être encore plus incroyable avec un coucher de soleil (nous repartions trop tôt cette fois…).

Juste derrière j’avais noté le Blue earth village. Un restaurant qui propose aussi des cours de yoga et qui avait l’air super.

Nous sommes descendus sur la plage, nous avons avalé un plat Indonésien les pieds dans le sable et nous avons passé l’après-midi sur la plage.

Pensez à des tongs pour vous baigner. Le sable noir est vite brûlant.

Maillot Undiz

Lempuyang

Fin de journée à Lempuyang. Superbe temple, en hauteur, avec une vue imprenable.

Je vous en parlais sur Instagram et dans mon vlog mais nous avons été vraiment déstabilisés face à la queue organisée pour tous faire une photo souvenir (ou Instagram surtout). Il faut dire que Bali a bien compris le concept. Ici beaucoup de choses sont influencées par le réseau social : ce qu’il faut manger, boire, acheter, visiter, photographier… Les photos sont souvent payantes et les lieux touristiques appâtent les gens avec la promesse de LA photo.

Ici c’était un peu choquant, surtout dans un lieu de culte. Nous avons préféré monter les marches et profiter de la vue incroyable.

Seules les marches de gauche et de droite sont praticables. Celles du centre sont réservées aux cérémonies.
10 000 / sarong
Le prix de l’’entrée fonctionne par donation

ITINÉRAIRE 4
Munduk

Journée un peu flop. Vous m’aviez conseillé Munduk pour une journée plus authentique au nord de l’île, au calme.

Nous avons commencé par les Waterfall. Il y a plusieurs façon d’y accéder. Une longue randonnée ou une petite marche. Vous payez l’entrée (20 000 / personne) et ensuite vous choisissez votre itinéraire. Vous paierez une seconde fois si vous continuez.

Nous avons choisi les 15 minutes de marche et nous n’avons découvert que la première chute. Un moment vraiment magnifique. (Prenez votre maillot si la baignade vous tente).

Top Bershka et salopette ASOS

Munduk se découvre en scooter, via des randonnées aussi… Notre chauffeur ne connaissait pas tellement le coin et nous avons rapidement rejoint les célèbres Twins lake. Nous sommes passés à côté…

Twins lake

Plusieurs points de vue vous permettront d’admirer les deux lacs. Des paysages superbes.

En croisant une lectrice et en demandant des infos sur le temple à visiter sur le lac j’ai compris qu’il s’agissait de Ulun Danu Bratan que nous avions vu deux jours auparavant. Je n’avais pas du tout réalisé que nous avions déjà découvert une partie de la région (temples et rizières). Je pense qu’il est possible de tout combiner.

Bref nous sommes rentrés sur Ubud pour déjeuner dans les rizières, profiter une dernière fois de la ville (de jour pour changer) et du marché pour quelques souvenirs (beaucoup de souvenirs…).

Ainsi se termine mon premier article sur Bali, Ubud et ses alentours. Beaucoup de visites, temples, rizières, des restaurants succulents et nous retenons la gentillesse des Balinais. Ils sont toujours souriants c’est un vrai bonheur. Nous partons pour le sud de Bali, à très vite pour un second article et un second Vlog.

+++ NOTES pour la prochaine fois :

Plongée à Amed

Boire un verre au coucher du soleil au sunset point de Amed

Randonnée à Munduk

Munduk : tester le restaurant Galanga

Ascension de Batur au lever du soleil 

Louer un scooter 

Prendre un cours de cuisine 

Visiter le temple Besakih et d’autres cascades (Nung nung, Kanto lampto, sekumpul…)

Tester un massage à Ubud (j’ai noté par exemple Cantika krest)

D’autres restos à tester : De’warung, Café pomegranate, Sweet orange warung, Moksa…

Et enfin prendre un cours de cuisine à Ubud par exemple (Balinese Farm Cooking School)