Browsing Tag

life

LETTRE À MON MOI DE 15 ANS

Après ma vidéo sur les peurs ou encore sur ma confiance en moi, j’aimerais vous parler de l’estime de soi. Tout ça étant très lié…

Dove, m’a fait découvrir le projet pour l’estime de Soi. Un site (à retrouver ici ) qui propose des outils très concrets pour aider les adultes à aborder des sujets délicats comme l’estime de soi, l’image de son corps, les brutalités à l’école, la pensée positive, les médias sociaux… tout ces sujets que vous avez peut-être du mal à aborder avec votre enfant, votre soeur, votre cousine… ou avec vous même. En fonction de l’âge de l’enfant des articles, outils, exercices sont proposés par des professionnels et psychologues et j’ai été très touchée par cette approche, cette démarche. 

Dove m’a proposé de participer à ce projet. Et plus que partager avec vous ces outils très justes j’aimerais vous parler de mon moi à 15 ans. Ou plutôt j’aimerais parler à mon moi de 15 ans. 

Je suis quelqu’un de confiant, de positif et j’ose. Mais ça n’a pas toujours été le cas. 

J’espère que cette vidéo aidera les plus jeunes mais aussi les moins jeunes qui n’ont toujours pas fait la paix avec leur corps ou non pas terminé d’apprendre à se connaitre. 

« Tu as 15 ans, tu as été réglée très tard par rapport à tes copines et tu ressembles encore à une enfant. Tu ne parais pas beaucoup plus que 13 ans, tu n’es pas encore très formée et tu désespères de voir se développer enfin une jolie poitrine. 

Les complexes ne s’arrêtent pas là, je m’en souviens bien. Tu caches tes oreilles, tes cuisses et tu portes des plateformes pour paraitre plus grande. Désolée de te le dire, mais 15 ans plus tard aucune poitrine n’aura poussé, tes oreilles seront toujours les mêmes, comme tes cuisses, et même si les filles grandissent jusqu’à 18 ans tu garderas ton mètre 62. 

Mais les années te permettront de faire la paix avec ton corps. Si si je te jure. Petit à petit les phrases entendues et ré entendues résonneront en toi : « ton corps est ton meilleur ami », « tu n’en as qu’un », « aimes-toi pour que les autres t’aimes… ». 15 ans après tu ne vois même plus ce que tu reprochais à tes oreilles (j’ai décidé de tourner cette vidéo les cheveux relevés pour te le prouver), tu assumes ta taille, tu fais avec ces mêmes cuisses qui t’ont tellement complexé et surtout, le compte sur lequel tu avais économisé pour une augmentation mammaire n’a jamais été touché… qui l’aurait cru. 

Comme tu vas réussir ce qui te parait impossible aujourd’hui ? Le regard de ta maman. Bien sur tu as toujours été une belle princesse d’hiver à ses yeux mais elle a aussi ce regard bienveillant sur toi. Et elle l’a toujours. C’est celui qui nous aura le plus aidé tu verras. 

Je me souviens de samedis shopping, on lui montrait tout ce qu’on essayait en cabine et jamais on n’a senti un jugement, seulement des paroles objectives sur ce qui nous mettait en valeur ou un peu moins. « Maman, tu es sûre ça ne fait pas des grosses cuisses ? », « Tu es pour le décolleté ? ». Je t’entends encore… 

Elle veille à ce que tu ne portes rien de trop sexy à l’école par contre tu seras d’accord pour dire elle t’a laissé t’exprimer vestimentairement parlant et à tout âge. Elle t’a aidé à écrire sur ton jean jaune pour la rentrée en CM2 (et oui tu le portais avec un top violet, ça on s’en reparlera…), elle t’a acheté des plateformes comme les Spice girls, elle t’a laissé adopter le look de Avril Lavigne au collège et au lycée, elle te laisse remplir ta valise d’interne avec des vêtements de TOUTES les couleurs… je te laisse chercher ton propre style, mais pas trop longtemps hein. 

Aujourd’hui encore elle me fait tourner sur moi-même quand je sors le soir. Elle valide le choix d’une robe, d’une couleur, d’une coiffure… et je lui fais parfois plaisir en portant une marinière. Et oui, c’est toujours à rayures qu’elle nous préfère. 

C’est avec ces mêmes yeux que je veux regarder mes enfants, c’est avec ces mêmes phrases positives que je veux les élever et c’est avec une confiance en eux que je veux qu’ils grandissent. Ce sont ces valeurs qui font aujourd’hui qui je suis et qui m’aident à oser vivre ma vie. 

Encore à 15 ans elle t’appelle sa princesse et c’est toujours le cas à 30 ans. Certains diront qu’il était risqué de donner un tel surnom à sa fille, elle pourrait devenir trop sûre d’elle. 

Je suis devenue sûre de moi ! Une princesse qui n’a pas besoin de prince (même si je suis heureuse d’avoir trouvé le mien, une princesse qui travaille pour elle-même et qui écoute tous ses rêves. Alors aujourd’hui cette forte personnalité te fait peur, je le sais, les années de lycée commencent à te sembler bien longues mais ta maman va t’amener jusqu’au bac et t’expliquera qu’il faut absolument exercer un métier de passion, l’argent suivra. Le meilleur des conseils qu’elle ait pu nous donner. Tu vas foncer dans des études d’arts et la vie te conduira au métier de tes rêves. Je te laisse découvrir ça par la suite, je sais comme tu n’aimes pas t’attarder sur le passé ou connaitre le futur. Je suis restée pareil. 

C’est vrai le temps arrange les choses. Mais avoir confiance en soi, s’assumer et s’estimer est un long travail et qui ne se fera pas tout seul. Tu vas devoir parfois te remettre en question aussi, apprendre à te connaitre, à t’accepter et surtout à t’écouter. Mais je sais que note maman est près de toi et que tu l’écoutes bien plus que tu ne le penses. 

Ce travail sur soi même est un voyage personnel mais les mots et regards des autres peuvent aussi tout changer. J’invite à la bienveillance et la patience. Vous pouvez être soutenue par un parent, une amie, une enseignante, une blogueuse ^^

Si ce blog existe toujours dans 15 ans… à 45 ans je parlerai à mon moi de 30 ans. « 

Article en collaboration avec Dove.

MES 5 BONNES RÉSOLUTIONS DE L’ÉTÉ

Chez moi les bonnes résolutions c’est un peu toute l’année. Le 1er janvier, le 1er de chaque mois, le lundi, en Septembre et même en Été.

Comme chaque année je vais passer l’été au Pays Basque, en famille. Ce sont mes vacances préférées car il fait chaud, il y a du monde sur la côte et donc de l’ambiance et surtout beaucoup beaucoup de gens sont comme moi en vacances = je suis donc hyper relaxe car pas de projets en cours qui m’occupent le cerveau et surtout PAS DE MAIL. Le mail étant pour moi l’ennemi des vacances.

Un mois donc pour prendre soin de moi, me reposer et profiter de mes proches.

J’ai décidé de prendre de bonnes résolutions et de les partager avec vous. J’ai remarqué (comme avec mon rééquilibrage alimentaire) que de vous parler des mes grandes décisions m’aide beaucoup. Ça officialise les choses^^ et je me dis que maintenant que je vous en ai parlé je dois m’y tenir.

1- déconnecter

J’aimerais vraiment lâcher mon téléphone en Août. En tout cas les mails et un peu les réseaux sociaux. En réalité je vais surtout avoir du mal à ne pas Vloguer… j’aime tellement le Pays Basque et partager mes bonnes adresses. Nous verrons.

2- bien manger et boire de l’eau 

Depuis 3 mois je rééquilibre mon alimentation et je compte bien continuer sur ma lancée. Ne pas succomber aux tapas et délicieux plats basques ne va pas toujours être évident^^

Par contre je n’ai pas encore réussi à réguler ma consommation d’eau. J’espère que ma diététicienne ne passera pas par là… c’est terrible mon corps n’a jamais soif, c’est à moi de lui donner les bonnes habitudes et c’est pas gagné avec moi.

Fossil m’a offert une montre : la Q Accomplice. Elle te fait des rappels comme par exemple boire plus d’eau. Challenge accepted donc. J’ai voulu tester cette montre en particulier pour cette raison mais aussi parce qu’elle est toute fine (contrairement souvent à ce type de montres connectées) et qu’elle se recharge tous les 6 mois (oui sinon je me connais elle va rester inerte dans ma chambre à côté de mon lit…).

De ce que j’ai pu découvrir pour le moment elle se met automatiquement à la nouvelle heure (si décalage horaire), elle prend des photo (en mode télécommande de votre smartphone et ça on adore*) et elle contrôle la musique de votre téléphone (imaginons qu’il soit resté dans votre sac sur la plage).

CODE PROMO : bonne nouvelle, la marque a accepté de prolonger le code promo de -20% sur ce modèle de montre, le code est QMARGOT25 (valable jusqu’au 25 juin!).

*Je repense à cette photo et au retardateur qui nous a valu de gros fou rire…

3- faire un maximum de sport

J’ai décidé de prendre un minimum la voiture cet été. Parce qu’il y a bien trop de monde sur les routes mais aussi pour marcher plus. Cette montre ayant un Activity Tracking je compte bien surveiller mes pas parcourus et me lancer des défis.

Elle a aussi un sleep tracking, ça par contre je n’y connais rien. Avez-vous déjà contrôlé votre qualité de sommeil?

4- découvrir des endroits que je ne connais pas

En tant que grande fan de ma région, j’aimerais cet été découvrir les coins qui me sont encore inconnus. J’ai la fâcheuse tendance à toujours revenir dans les restaurants que je connais bien, les plages que je préfère… pourtant le pays basque et l’Aquitaine sont si riches. J’aimerais découvrir le bassin d’Arcachon, le Cap Ferret… Je compte sur Nico pour me faire visiter.

5- lire

Pas d’excuse, je serai reposée (je l’espère), je vais avoir beaucoup de temps libre sur la plage (j’espère bis) alors je voudrais lire un maximum de livres cet été. Inutile d’ailleurs d’en acheter j’ai une jolie pile au pied de mon lit qui n’attend qu’une seule chose, comme moi, partir en vacances.

Et vous, vos résolutions

Montre Fossil offerte par la marque

JE NE PORTE PLUS DE SOUTIENS-GORGE

Comme beaucoup d’entre vous je lis depuis des années des articles sur le soutien-gorge. Il fait mal à notre dos et accentuerait le relâchement de notre poitrine. Moi qui pensais porter des soutiens-gorge pour justement m’assurer le maintien de ma poitrine dans le futur…

Il faut savoir que plus de 75% des femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge. Nous avons alors tendance à nous voûter et cela peut expliquer nos douleurs au niveau des trapèzes, des indigestions, des raideurs à la nuque ou encore des maux de tête fréquents.

« Le port d’un soutien-gorge qui ne supporte pas les seins efficacement peut conduire à des problèmes de posture  » Sammy Margo, kinésithérapeute.

Le professeur Jean-Denis Rouillon a étudié le soutien gorge pendant 15 ans et affirme que les femmes qui n’en portent pas ont les seins plus fermes en vieillissant et adoptent une bien meilleure posture.

J’ai pour ma part une petite poitrine, je ne portais pas de soutien-gorge pour réellement soutenir mes seins. Plutôt pour arrondir leur forme et cacher mes tétons apparents sous un tee-shirt. Et puis surtout parce qu’au collège les copines en portaient et depuis c’était un réflexe, le matin : soutif/culotte/chaussettes.

L’année dernière je me plaignais souvent d’une forte douleur dans le dos. Elle apparaissait toujours en fin de journée et détacher mon soutien gorge la faisait disparaître en quelques minutes. J’ai mis du temps à réaliser qu’il suffisait peut être de ne plus en porter. La douleur était devenue si forte que le 1er janvier 2017 j’ai décidé d’arrêter les soutiens-gorge. Et depuis, plus de douleur!

Je continue par contre à porter des brassières au sport. J’ai essayé sans et même avec une mini poitrine c’est pas possible ma chérie.

Les premiers mois ont été hyper simples puisque j’avais toujours un pull ou un gilet sur mes tops. Le printemps est arrivé et la tâche s’est compliquée. Je n’assume pas vraiment d’afficher mes tétons à travers mes tee-shirts (avis perso). Pour le moment je porte des petits tops fins à dentelle sous mes robes décolletées, mes chemises ouvertes ou mes tops un peu trop fins. J’ai acheté des brassières en coton et des triangles sans armatures pour les tenues qui l’obligent. Pour cet été je vais garder l’astuce des tops en dentelle (les miens viennent de chez Asos, Zara…). Mais il fera parfois trop chaud! J’ai toujours mes triangles mais j’aimerais trouver d’autres solutions. Les caches tétons collants sont cools en plan B pour une belle robe dos nus par exemple mais je ne vais pas porter ça tous les jours en été sous mes débardeurs et petites robes fines^^

Alors si vous avez des idées (à part assumer ses tétons, ça on verra avec le temps) je suis preneuse.

JE SUIS HAPPY, PARCE QUE…

Photo Lyloutte – Robe Louise Misha

Depuis le début de l’année j’ai commencé un bullet journal. On en parle beaucoup, j’ai eu envie de tenter moi aussi l’aventure. Je l’ai axé de manière très positive. Je ne sais pas si un article à ce sujet pourrait vous intéresser !?

J’aime noter les belles choses qui m’arrivent, petites ou grandes… J’ai dernièrement noté les 10 raisons qui me rendaient HAPPY. La gratitude, un beau mot qui souligne les choses pour lesquelles il est important de rester conscient. De reconnaître que nous avons de la chance et surtout de se concentrer sur elles plutôt que sur le négatif.

J’ai eu envie de partager ces 10 raisons d’être happy avec vous pour vous inciter à vous recentrer sur les vôtres. Je vous invite à les noter (je découvre de plus en plus le pouvoir de l’écriture, bien plus fort que juste « y penser ») et même à les partager ici aussi si vous le souhaitez.

Je suis happy, parce que…

Je voyage

Je suis si heureuse quand je pense à un pays que je ne connais pas encore, quand je prépare un voyage et quand je découvre une nouvelle ville. Que se soit La Rochelle la semaine dernière, un quartier de Paris qui m’était encore inconnu ou un pays à l’autre bout de la terre. L’aventure est au coin de la rue aussi.

Je suis en bonne santé

J’ai souvent eu tendance à oublier la chance que j’avais d’être en bonne santé. D’autres personnes autour de moi n’ont pas cette chance alors je tiens à rester forte et positive pour eux.

Je suis amoureuse

Aimer et être aimée en retour. Ne pas s’enfermer dans une routine, dire à l’autre qu’on l’aime et accueillir son amour.

Je suis passionnée par mon travail

Je fais aujourd’hui le métier de mes rêves. Il n’existait pas quand j’étais plus petite mais blogueuse regroupe toutes mes passions et je suis chaque jour très très heureuse de travailler.

Je peux aider les gens

Quel bonheur de lire vos messages ou même d’entendre vos retours (je pense à ma semaine de dédicaces où vous avez eu des mots si adorables envers moi). Je vous apporte du positif, des sourires, de la bonne humeur et parfois je vous aide. J’en suis si heureuse.

Je concrétise mes rêves

J’ai des rêves, beaucoup, je travaille fort pour les voir se concrétiser et quand ils se réalisent, c’est magique.

J’aime ma ville

Je vis à Paris par choix et j’aime énormément cette ville. Je m’y sens bien, comme chez moi je ne sais pas mais j’aime la faire découvrir aux gens que j’aime.

Je vois souvent ma famille

Je ne vois pas assez ma famille mais pour des gens qui vivent éloignés j’ai la chance de les voir souvent. Je rentre au Pays basque (ce qui me fait déjà beaucoup de bien) et je fais en sorte de partager des moments avec chacun.

Je suis bien entourée

Grace au blog j’ai fait des rencontres fantastiques. Je suis entourée de très belles personnes elles aussi avec un blog ou une chaine youtube. J’ai fait des rencontres grâce à mon blog, des lectrices sont devenues des amies et je garde des amitiés très solides avec des amis du Sud Ouest.

Je travaille avec des gens tout aussi passionnés qui me boostent

J’ai mis du temps à ne plus faire cavalier seul. Aujourd’hui je suis entourée de talentueux photographes, vidéastes, d’une assistante en or et de Stéphanie qui me donne des ailes. On se fait tous confiance, c’est un bonheur de travailler avec ces personnes et je continue à essayer de vous proposer du contenu toujours plus chouette grâce à eux.

3 ASTUCES POUR AVOIR UNE VIE TRÉPIDANTE

Dans cet article j’aimerais rebondir sur une remarque qui revient souvent. « J’aimerais avoir une vie trépidante comme la tienne. Je vie tes aventures par procurations ».

Je suis absolument ravie vous le savez de vous faire voyager, rêver parfois. Je sais aussi que j’ai beaucoup de chance grâce à mon métier de voyager autant. Pourtant ça n’a pas toujours été le cas et je ne considère pas que ma vie était moins palpitante.

L’aventure n’est pas forcément au bout du monde. Voyager ne nécessite pas toujours de prendre le train ou l’avion. De nombreuses choses sont à découvrir tout autour de vous peut-être même au bout de votre rue.

Et vous savez déjà tout ça par cœur mais parfois je crois qu’il est bon de se le répéter, de se donner un bon coup de pied aux fesses. Il est si facile de se conforter dans la routine et de se laisser penser que les belles choses sont réservées seulement aux autres. Ou pire, de remettre à plus tard, à l’année prochaine. La vie est à vivre aujourd’hui, pas à partir de demain.

J’aimerais partager avec vous 3 conseils pour une vie trépidante 😉

LISTEZ

Une étape qui parait fastidieuse et pourtant… il est très intéressant de prendre du temps pour faire le vide, se reconnecter avec soi-même et se demander quels sont nos rêves les plus importants, les plus intimes, ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Il est difficile de réaliser que la vie est courte alors la question est « si je devais mourir à la fin du mois, j’aimerais vivre quoi? Comment? Avec qui? ». Une prise de conscience qui aide à faire le point. Listez vos rêves et avec qui vius voudriez sincèrement les vivre.

Il y a les rêves fous (les voyages par exemple) et les rêves plus simples mais tout aussi fabuleux (changer de travail, se reconvertir, déménager).

Et attention il n’y a rien de triste à penser à la mort, au contraire. Se rendre compte que nous sommes éphémère permet de foncer, de ne pas remettre au lendemain.

RÉALISEZ

Mettre ses idées ou ses rêves à plats c’est déjà les assumer et croire qu’ils sont réalisables. Le plus gros est fait.

Lister ses rêves sur un papier c’est idéal pour les relire parfois, ne jamais les oublier, les barrer quand ils sont enfin réalisés (j’adore ça!) et par exemple s’imposer la réalisation d’un d’eux une fois par mois.

Cette semaine je prends un cours de cuisine, je teste le flying yoga et si je démissionnais ou m’offrais un week-end à Budapest? Tous ces rêves qui comptent, qui vous tiennent à cœur et qui ne sont finalement pas réservés qu’aux autres.

EN PLEINE CONSCIENCE

À côté de cette liste il y a les bonheurs du quotidien, les belles choses que vous vivez chaque jour mais que peut-être vous ne prenez pas le temps de vivre à 100%. Car vécus en pleine conscience tous ces moments que vous pensez anodins vous procurerons autant de joie que vos plus grands rêves.

La pleine conscience c’est se concentrer seulement sur l’instant présent et rester attentifs aux sensations qui se présentent.

En pleine conscience le bonheur peut-être partout. En tout cas partout où quelque chose peut vous toucher, peut compter. Dans un thé chaud après une longue promenade dans le froid, dans un plat de sa maman, un cocktail en tête à tête, le sourire d’un inconnu, un ciel étoilé… Toutes ces choses qui si on prend le temps de les voir vraiment, de les vivre entièrement et d’y prêter entière attention peuvent se transformer en bonheur et joie intense.

Une vie palpitante c’est essayer de nouvelles choses mais aussi redécouvrir chaque jour son quotidien.