Browsing Tag

Japon

Une semaine de road trip au japon (Setouchi)

Retourner au Japon… Nico et moi en rêvions après nos deux premiers séjours en 2017.

Et finalement, fin janvier 2019 nous avons décollé pour Osaka pour une semaine de road trip dans la région de Setouchi (dans la préfecture d’Okayama).

La région est vaste, nous avons adoré approfondir la découverte de ce pays.

Nous avons voyagé à 3 avec Lydie @Palmer.film qui nous a aidé pour les photos, les vidéos, et un projet que nous vous dévoilerons très bientôt.

La compagnie Finnair propose un vol (avec une escale à Helsinki) Paris-Osaka. Air France propose un vol direct. Vous avez plusieurs options.

Une fois à Osaka nous avons pris deux trains de 45 minutes pour arriver à Okayama et nous avons posé nos valises au Granvia Okayama hôtel. Le choix de cet hôtel était idéal puisque l’hôtel est collé à la gare.

  • Sur place certains déplacements peuvent se faire en train. Le réseau ferroviaire fonctionne particulièrement bien au Japon. Mais pour d’autres trajets le plus simple reste une voiture privée. Nous étions accompagnés d’un guide, Tadashi (et d’un chauffeur). C’était très précieux. Il nous a aidé sur le programme, l’itinéraire, à communiquer… la semaine a été tellement plus simple et fluide grâce à lui.
  • Pour réaliser votre séjour sur mesure je vous conseille de contacter Asia ou Marco Vasco (certains circuits peuvent inclure un passage par Tokyo et/ou Kyoto en plus des sites de la région de Setouchi).

Après un premier déjeuner dans la gare de Okayama (un ramen) nous avons passé l’après-midi à Kurashiki.

Kurashika est un village, très ancien, près de Okayama (45 minutes de voiture). Les maisons et les boutiques se concentrent le long d’un canal qui doit être magnifique une fois en fleurs au Printemps.

Nous avons découvert l’endroit à pied : des maisons d’époques, des boutiques adorables (café, libraires, bijoux, vêtements, vaisselles, souvenirs…) et quelques cafés pour les touristes (café à hérissons par exemple).

Nous étions sous le charme, à peine arrivés dans la région de Setouchi.

Un temple se visite également sur les hauteurs.

Nous avions réservé le restaurant Candle Taku (la table aux bougies). Une jolie adresse avec seulement quelques tables donnant sur un jardin d’intérieur et des dizaines de bougies. À l’étage il est également possible d’en acheter.

Menu unique avec 5 plats et 1 dessert. Les recettes étaient étonnantes (même si beaucoup de viande et de poisson pour moi) et l’ambiance tamisée était très agréable. Comptez 80€/personne.

Nous nous sommes ainsi réveillés à Okayama et après un bon petit déjeuner nous avons visité le jardin botanique de la ville.

Le buffet du petit dej était fabuleux !

Ce jardin était incroyable, l’un des plus beaux que j’ai pu voir. L’ambiance y est unique. En hiver l’herbe était assez sèche et d’une belle couleur de blé coupé et quelques fleurs subsistaient. Au Printemps l’endroit doit être à couper le souffle. Nous avons parcouru le jardin, traversé les ponts et aperçu le château central. Il est possible de le visiter.

Entrée jardin : 6€/personne

Nous avions rendez-vous au port à 13h pour prendre un bateau direction Kujira-Jima. Kujira-Jima est une île privée, proposée aux touristes depuis 1 an. Il est possible de louer un cottage ou une tente deux places. Les japonais aiment beaucoup cet endroit. Le tarif est de 160€ environ/personne (logement et transport compris). Sur place : douche, toilettes, bbq, table couverte ou à l’extérieur et des tentes. C’était du camping de luxe ! Lits de camp très confortables, chauffage, petit coin cosy, tapis… et si vous préférez l’île dispose d’un cottage avec 4 lits, une mezzanine pour les enfants et tout le confort d’une maison, les pieds dans le sable.

En général les touristes apportent leur nourriture mais vous pouvez en extra demander des repas. Le hot pot au diner était un vrai délice.

Nous nous sommes ainsi endormis au bord de la plage avec le bruit des vagues. Quel beau souvenir, quelle expérience unique.

Il est possible de faire du paddle, du kayak, pêcher, se baigner, organiser un bbq, se promener sur l’île… la végétation est très belle, surtout les orangers très nombreux (les oranges étaient si parfumées, délicieuses).

Pour s’y rendre il faut compter 30 minutes de fast boat. Le prix est compris dans le tarif/personne avec l’hébergement.

Il y a également l’option yacht avec Seto Yacht Charter LLC. La traversée sera alors de 1h dans des conditions particulièrement confortables et agréables.

Nous avons passé une super journée sur cet île. On rêve d’y retourner l’été maintenant… une île privée rien que pour nous le temps d’une nuit. Incroyable !

Le lendemain donc, après une nuit paisible, retour au port direction le temple de Kousanji sur Hill of hope.

Ce temple a été construit en 1936 par Kozo Kosanji en hommage à sa défunte mère. Il devint ainsi prêtre.

The hill of hope, dans les hauteurs de ce temple (aujourd’hui musée) date de l’an 2000. Il aura fallu 16 ans et 3000 tonnes de marbres au sculpteur pour créer ce jardin irréel. Un vrai décor de film ou de série.

Arrivés à Uchiko, dans une maison traditionnelle japonaise. Nous avions vécu l’expérience à Kyoto, j’étais si heureuse de dormir à nouveau dans un ryokan. Ici la maison était plutôt moderne, nous n’avons pas dormi sur des futons mais la maison était magnifique.

Ce soir-là nous avons dîné à Uchiko, dans un pub japonais juste à côté de la maison : Izakaya. Ils sont très populaires au Japon.

Saké, bières, endamames et sashimis en guise de tapas avec nos verres puis salades, poissons, aubergines farcies… le lieu était assez petit, 3 box de 4 personnes et la gérante nous a accueillis avec sa fille adorable qui nous a même offert un petit dessin. Nous étions assis par terre, pieds nus.

Le lendemain matin la propriétaire nous avait préparé le petit déjeuner, un menu très traditionnel : fruits, poisson cru, omelette, lotus, konjac, légumes, thé vert, riz… nous étions très surpris au premier abord et nous nous sommes régalés.

Il nous aura fallu prendre deux bateaux pour se rendre à Miyajima.

Premier ferry (1h15) direction Hiroshima. Le temps nous a manqué mais nous avons eu le temps de passer devant ce dôme, symbole de l’histoire de la ville, l’une des rares constructions ayant survécues à l’attaque atomique de 1945. Un moment très particulier…

Second ferry (10 minutes) direction Miyajima. L’île est très connue pour son temple sur l’eau, jumelé avec le Mont Saint Michel depuis 2009. Ici aussi l’eau entoure le lieu et la marée se retire chaque jour.

En arrivant, l’immense torii était encore les pieds dans l’eau. Époustouflant.

Nous avons visité tout le temple, la première partie sur l’eau et l’autre plus en hauteur. C’était incroyable, le temps était magnifique et l’eau ajoutait quelque chose de magique. J’ai adoré l’autre partie du temple accessible grâce à de nombreux escaliers. Des centaines de statues nous attendaient et chacune était recouverte d’un bonnet tricoté. Forcément, c’était l’hiver m’a-t-on répondu !

Avant de repartir nous avons assisté à une cérémonie du thé sur l’île. Un moment toujours aussi particulier.

Nous avions déjà vécu cette expérience à Tokyo avec Nico et j’avoue que cette fois l’activité était peut être trop bien rodée (pour les touristes).

Plusieurs pièces pouvaient accueillir différents groupes et la cérémonie fut assez rapide. Par contre j’ai trouvé super de pouvoir préparer ensuite son thé, dans la tradition japonaise. Bon moment malgré tout !

Il était l’heure de reprendre le ferry car 2h de voiture nous attendaient pour rejoindre Shimonoseki. La ville est très réputée pour le fugu (ce poisson mortel si il n’est pas correctement préparé).

Nous avons dormi au Shimonoseki Grand hôtel. Un hôtel simple, au pied du port avec vu sur la mer.

Nous avons dîné à Izakaya. Un restaurant spécialisé dans le fugu préparé par un fugu master (comptez 70€/personne).

Nous connaissions tous l’existence de ce fameux poisson. Mais aucun de nous n’a fait le rapprochement ce soir-là. Nous avons dégusté du fugu cru, finement coupé et présenté en fleur dans un grand plat (la version la plus populaire), mais aussi frit et bouilli. Nous nous sommes régalés !

Et ce n’est qu’à la fin du repas, grâce à l’un de vos commentaires sous une story que nous avons réalisé ce que nous venions de manger !

Pas de risque, le cuisinier était un fugu master mais quelle drôle de sensation d’appendre ça après en avoir mangé (et autant !). Nous nous sommes endormis avec un rire nerveux et nous étions soulagés de nous réveiller en vie^^

Tôt le lendemain nous avons visité le marché du karato, le marché aux poissons à seulement 3 minutes à pieds de l’hôtel. Ici fugu en folie et incroyables sushis. Ce marché était magnifique.

A 10h nous avions un train en direction de Hagi. Un train touristique, à l’ancienne, qui relie Shimonoseki et Hagi en 2h30. Super expérience (vous savez comme j’adore les trains) avec des paysages très variés tout au long du voyage. Nous avons principalement longé la mer.

Arrivés à Hagi nous nous sommes promenés dans la vielle partie de la ville (old town). De belles maisons, des boutiques de céramique… j’ai craqué bien sûr ! Il pleuvait un peu mais j’ai adoré ce quartier résidentiel.

Tokoji temple

On se serait cru dans un film. Toutes ces lanternes en pierre, à l’ombre de nombreux arbres majestueux. Un de mes meilleurs souvenirs.

Ce soir-là nous avons dormi sur les hauteurs de la ville à l’hôtel Hagi honjin. L’endroit est connu pour ses sources d’eaux chaudes. Il est compliqué pour Nico de se baigner au Japon dans les lieux publiques à cause de ses tatouages voyants et pour ma part je ne suis pas à l’aise. Pour rappel, les garçons et les filles sont séparés et tout le monde est nu. Finalement les chambres étaient plus sympa sur le site qu’en réalité.

Nous avons dîné au restaurant de l’hôtel, au bleu foncé. Pas un restaurant français mais traditionnel japonais. Les clients étaient en kimono et en chaussons (en effet les vêtements étaient proposés sur le lit à notre arrivée mais nous ne savions pas que c’était la tenue pour se détendre à l’hôtel^^).

11 plats nous attendaient : sashimis, hot pot (légumes, tofu, viandes, poissons), fugu cru, tempuras…

Comme durant tout ce séjour, nous nous sommes régalés. Super restaurant !

Le lendemain matin nous avons visité Motonosumi Inari Shrime. Des centaines de torii (portes orangées), formant un tunel sur une falaise au bord de l’eau. La mer était bleu foncé, les portes orangées étaient flamboyantes… le contraste était magnifique !

Le sens de la visite conseillé est de bas en haut, et l’entrée est gratuite.

Sur la route direction Tsunoshima nous avons traversé un pont magistral de presque 2km de long et nous avons déjeuné au restaurant Amanoyu.

L’adresse est très connue pour ses nouilles et sa vue sur la mer.

Quel régal, encore un nouveau plat ! Nous étions très heureux d’avoir pu réserver ici.

Arrivés en fin de journée à Amanoyu dans le quartier de Hakata. Nous avons fait du shopping dans la station d’Hakata, chez Daiso, le tout à 1€ japonais. J’adore cette adresse, il y en a partout.

Et nous avons mangé un dernier ramen pour le dîner chez… Ippudo ! Rien de très original, la chaîne internationale détient 3 restaurants à Paris mais nous adorons ces restaurants. Saviez-vous que le premier a ouvert ici à Amanoyu ?

Il était l’heure de rentrer boucler nos valises et s’endormir tôt avant la journée de retour qui nous attendait le lendemain !

Comme souvent j’écris cet article dans l’avion justement, quand le voyage est encore tout frais dans ma tête, tout comme mon ressenti.

Découvrir Tokyo, ou Kyoto au Japon c’est un peu comme visiter Paris. C’est incroyable et immanquable. Et il y a bien sûr le reste du pays. Encore plus typique, encore plus touchant. Aucune journée ne se ressemble dans la région de Setouchi. Les paysages sont tellement changeants. Plages, îles, temples, jardins, villages, villes, grandes villes, restaurants délicieux…

Cette semaine était riche en découvertes et dans un même temps si apaisante. Les japonais étaient sans surprise très calmes, souriants, dévoués et bienveillants. Une bouffée d’air.

Je vous laisse découvrir les photos de Nicolas et la vidéo de Lydie et moi. J’espère que nous arriverons à vous faire voyager avec cet article. Nous rentrons tous les 3 séduits par cette région, détendus et émerveillés à la fois. Le pouvoir du Japon…

*fin janvier/début février, le temps était similaire à celui de la France.

VLOG À TOKYO : ON A TESTÉ AIRBNB ET UN KARAOKÉ BOX

Troisième et dernier Vlog à Tokyo. Après nos folles expériences culinaires et notre journée à Tokyo DisneySea voici les derniers jours de notre séjour.

Coffee shop, shopping (beaucoup), karaoké box, quartier français, île artificielle et déjantée… mais aussi test de Airbnb à Tokyo. C’est parti!

Nico adore prendre de la hauteur. Pour faire des photos et être au calme. Moi qui ai le vertige j’ai accepté de monter la Tokyo Tower. Une demoiselle de fer, toute rouge. En ascenseur il est facile d’accéder à l’étage vitré. Et quelle vue!

Comptez 900¥/personne

Nous avons rejoint le quartier d’Akasaka pour déjeuner rapidement et surtout pour découvrir les Hei Jinja torri.

Robe H&M collection actuelle

Fin de journée à Shibuya. Toujours génial de traverser le plus grand passage piéton du monde. Vous le verrez nettement dans la vidéo, le mouvement de foule est très impressionnant.

Et comme la dernière fois, nous avons fait un peu de shopping dans les tours 190.

Mon article sur ce quartier ICI.

Pour une chouette vue sur le « crossing » nous ne sommes pas montés chez Starbucks mais au Shibuya Excel Hotel. Il y a un restaurant, un café… et la vue est idéale.

Avant de rentrer découvrir notre Airbnb nous avons pris un thé chez Chatei Hatou. J’avais noté l’adresse via le blog Le Polyèdre. Chatei Hatou est un « kissaten » (un vieux café japonais dans lequel le café n’est souvent servi qu’en drip). Ambiance tamisée, décoration à l’ancienne, thés délicieux… j’ai adoré cet endroit, d’autant qu’il est très étonnant de trouver un endroit pareil dans ce quartier électrique.

Direction notre Airbnb. À Kyoto nous avions testé un ryokan (auberge traditionnelle) mais pas encore d’appartement tokyoïte. Comptez 40-60€/nuit pour une compact room. Je n’ai en effet trouvé que de petits appartement sur le site. Comme je l’avais imaginé notre appartement était très épuré, avec des portes coulissantes, des chaussons à l’entrée et des rideaux en papier. La première nuit je me suis sentie un peu angoissée par les plafonds très bas et les lumières néons et j’ai finalement très bien dormi la seconde nuit.

-25€ sur votre première réservation en créant votre comptes Airbnb VIA CE LIEN.

Pour se poser un peu ce soir-là, nous avons fait des courses à la supérette (kombini) du coin. Petit pique-nique improvisé donc et achats pour les petits déjeuners à venir.

Étonnant de voir chaque légume emballé individuellement. Et pas évidement de trouver du lait, des céréales… mais nous avons trouvé notre bonheur 🙂

Le lendemain nous avons commencé la journée dans le quartier français : Kagurazaka. Kagurazaka-dori est la rue principale, à explorer. Elle était très animée ce dimanche matin, c’était chouette de découvrir une ambiance aussi vivante. Et vous trouverez plein de boutiques de vaisselle^^

Nous avons marché jusqu’au canal et nous avons visité le canal café. Un esprit péniche, le lieu idéal pour une boisson ou un gâteau au bord de l’eau.

En remontant à nouveau la rue de Kagurazaka nous sommes tombés sur le restaurant Kurumi. Je partage l’adresse car nous avons bien mangé et si comme nous vous voulez éviter les restaurants italiens ou français du quartier, l’adresse vous sera bien utile.

On s’est régalé avec des crêpes de nouilles.

Direction Yanaka. Je n’avais pas assez approfondi ce quartier la dernière fois. Nous avons commencé avec le cimetière de Yanaka. Une atmosphère tellement paisible règne sur le lieu. Des dizaines de chats se reposent sur les tombes et les familles sont là pour les entretenir. Rien de triste, juste une atmosphère paisible.

À quelques minutes du cimetière se trouve le temple Jyomyoiin connu pour ses 8400 statuettes. C’est à voir!

Nous avons ensuite parcouru Yanaka Ginza, la rue principale.

Vous trouverez beaucoup de petites adresses pour grignoter, des boutiques de vaisselle, de paniers, des salons de thé…

Une amie de Nico nous a rejoint et nous avons bu un thé chaud pour terminer l’après-midi.

Direction Akihabara pour dîner et faire la fête. Comme le quartier est très touristique nous nous sommes aidés de TripAdvisor. Qui finalement aide beaucoup pour éviter les mauvaises surprises. Nous avons atterri chez Kyushu Jangara Ramen Akihabara. Délicieux ramens dans un petit restaurant coloré! Super adresse.

Les forces étaient prises pour faire un karaoké. Il faut savoir que se faire un karaoké entre amis, entre collègues est très courant au Japon. C’est exutoire, un peu comme un verre de vin en terrasse après une longue journée. Et c’est même une manière pour eux d’apprendre à se connaître davantage. Et ça se comprend.

Une fois dans un karaoké box, micro à la main et lumière tamisée, tout le monde se lâche!

Vous trouverez beaucoup de chansons en anglais, parfois en français et nous pouvions même nous déguiser.

Compter environ 7000¥ pour 3 entrées (1h) et 3 boissons (obligatoires).

Une journée à Tokyo DisneySea… Bien trop de choses à vous dire et à vous raconter. Je vous invite à consulter mon article (et mon Vlog) dédié.

Passons directement au lendemain. Les deux dernières nuits nous avons dormi à l’hôtel Mercure dans le quartier de Ginza. Un hôtel un peu ancien mais dans lequel on a très bien dormi. Le personnel a été plus qu’adorable et nous a beaucoup aidés. Par contre pas de salle de sport…

Ginza est parfait pour faire du shopping. C’est le quartier luxe de Tokyo (je vous en parlais dans cet article). J’ai craqué chez Uniqlo, les prix sont bien plus bas au Japon.

Autre boutique : Itoya (une incroyable papeterie sur plusieurs étages).

Nous avons ensuite pris la Yurikamome Line à Shimbashi station direction Odaiba, une île artificielle. Si vous prenez le monorail pour vous y rendre, essayer de vous installer à l’avant, tout est automatique, sans chauffeur.

Sur l’île de Odaiba il y a surtout des centres commerciaux immenses, des salles de jeux… tout ça relié avec des passerelles.

Nous avons commencé par Aqua City pour déjeuner. Nous avions repéré le restaurant tsukiji sushiko. Assis au bar nous avons admiré le master sushis nous préparer notre délicieux repas. La déco était très neuve et simple, comme le reste du centre commercial mais on a très bien mangé.

4300¥ pour deux personnes

Direction Fuji tv, le siège d’une chaîne japonaise. Il est possible d’accéder au 25ème étage. L’entrée pour l’observateur est à 4€. Ne loupez pas la boutique du RDC, tout est à l’effigie des programmes diffusés sur la chaine (il y a même du papier toilette avec la tête des animateurs).

J’ai beaucoup aimé le diver city. Un immense centre commercial à plusieurs étages, connu pour son robot gigantesque à l’entrée : gundam.

La sélection des boutiques était vraiment chouette.

Vous trouverez aussi Mega web et le célèbre show room Toyota. C’est à voir! Les technologies futures présentées sont bluffantes et on peut presque tout tester.

Palette town est un mall un peu plus à l’américaine, en extérieur, avec des outlets.

Et nous avons fini la journée à Joypolis. Une salle de jeux et d’attractions. Comptez environ 30€ l’entrée par personne avec les attractions illimitées. On a essayé un coaster (les rails sont en plein milieu du bâtiment), des simulateurs… super plan pour par exemple un après-midi pluvieux à Tokyo. Mais je suppose qu’il faut éviter les week-end, là un mardi aprem c’était idéal.

En cherchant où dîner à Ginza je suis tombée sur l’article le de Tokyo BanhBao qui partageait l’adresse Shabu Shabu. Juste à côté de notre hôtel. Elle en parlait avait tellement d’enthousiasme que nous n’avons pas hésité.

Il s’agissait d’une fondue. Différentes viandes découpées en très (très) fines tranches à faire cuire dans de l’eau bouillante. Mais aussi du tofu, des légumes, des nouilles… tout ça à faire ébouillanter donc et à assaisonner avec de la sauce soja, des épices et surtout leur célèbre sauce sésame sécrète.

Nous nous sommes vraiment régalés Nicolas et moi.

Comptez minimum 30€/personne

Pour notre dernier jour à Tokyo nous avons déjeuné avec l’amie de Nico, Amandine. Elle nous avait donné rendez-vous dans le quartier où elle travaille (près de Shibuya) et nous a fait découvrir sa cantine favorite : Tas yard.

Une super adresse pour un délicieux curry. De plus, la déco du restaurant est parfaite.

Robe H&M et sac Chloé

Depuis ce restaurant nous nous sommes baladés à pieds toute la journée.

Jingūmae street. J’adore ce quartier derrière Omotesendo. Des fripes, beaucoup avec des pièces de luxe, des vêtements de collections, de boutiques aux styles très urban…

Ou encore le quartier Minami aoyama (juste à côté) avec une boutique magnifique : Beauty and youth. Peu de marques proposées sont dans mes moyens mais le lèche vitrine en vaut la peine je trouve.

Super difficile de rentrer à l’hôtel. On a traîné dans le quartier de Ginza pour repousser ce moment… Et c’est comme ça qu’on est tombé sur une boutique Muji, visiblement la plus grande de Tokyo. OMG. J’essaie de ne pas écrire un article dédié à Muji au Japon. Pour résumer, c’est un peu comme Ikea, au design japonais bien sûr. Vêtements, déco, vaisselle, nourriture, meubles, électroménager, plantes, produits de beauté… il ne manque rien. Le magasin propose même une librairie et un café restaurant. C’est à ne pas louper, j’ai eu du mal à ne pas tout ramener dans ma valise!

De notre côté, le coup de cœur pour Tokyo se confirme. Nous sommes bouleversés par ce pays si juste, si prévenant, si censé et ses habitants si doués dans le savoir vivre ensemble. Je rêve déjà d’y retourner… j’espère vous avoir fait voyager avec cet article et cette vidéo.

Retrouvez mes différents articles sur le Japon

Notre retour à Tokyo

Tokyo DisneySea

Kyoto

Ma première fois à Tokyo (partie 1 et partie 2)

Comment préparer son voyage au Japon

Les choses amusante à savoir sur le Japon

UNE JOURNÉE À TOKYO DISNEYSEA

Vlog filmé avec un iPhone 7+ et photos by @le_petit_francais

Lors de notre premier séjour à Tokyo nous avions préféré explorer à fond la ville et réserver quelques jours pour Nara et Kyoto.

Cette fois-ci avec nos 7 jours sur place nous nous sommes concentrés sur Tokyo. Et nous avons consacré une journée pour visiter Tokyo DisneySea. J’en rêvais!

N’étant pas du genre à planifier nous sommes arrivés sur place à 8h45 et avons donc acheté les tickets le jour J.

Les horaires du parc sont 8h30-22h, il est conseillé d’arriver vers 8h pour acheter ses tickets et entrer pile à l’heure de l’ouverture. A 9h nous y étions! Comptez 55€/personne (pour un adulte), le tarif est fixe toute l’année.
Tarifs pour Tokyo DisneySea et Tokyo DisneyLand ICI

Vous pouvez acheter vos billets sur le site de Tokyo DisneySea mais il est courant que l’opération ne fonctionne pas bien depuis l’étranger. Et le jour-J, impossible de les payer en ligne.

Quelques attractions sont très populaires. Toy Story Mania par exemple. À l’ouverture les gens foncent réserver leur fast pass. N’hésitez pas à faire de même pour être certains de tester l’attraction. Je vous le conseille aussi pour Némo, La tour de la terreur mais aussi Indiana Jones.

Nous avons réussi à être très stratégiques en fonction des moments de la journée grâce à l’appli TokyoDMap. Elle est mise à jour toutes les 15 minutes max et donne ainsi les temps d’attente. Idéal.

Voilà pour les informations pratiques^^

Le parc, construit en 2001 est au bord de l’eau, lui même inspiré des ports, des navires, des films Disney autour de l’eau… les décors de chaque monde, sont à couper le souffle. Vous passez de Venise, à un port de pêche, à une ambiance marocaine, des décors sous marin… Rien que la balade à travers le parc est fascinante.

Les attractions sont modernes, aux sensations (fortes) moyennes et aux décors délirants. Souvent l’attente ne dépasse pas 30 minutes et nous avons testé ainsi 9 attractions, un show et le spectacle nocturne final. Plus du temps pour déjeuner. Si vous n’aimez que moyennement les sensations fortes, promis tout est plutôt doux à Tokyo, même les loopings!

Jasmine’s Flying Carpets

La photo parle d’elle-même, c’est une attraction similaire aux Tapis volants à DisneyLand Paris.
Le Arabic World est plus poussé qu’en France, magnifique.

Sinbad’s storybooks voyage

Le monde des poupées existe à Tokyo DisneyLand. Du côté de Tokyo DisneySea, nous avons testé Sinbad’s storybooks voyage. Une balade à bord d’un bateau, où l’on suit les aventures de Sinbad à travers le monde. Ouf, la chanson (écrite par Alan Menken!) reste bien moins en tête^^

Toy story mania

Une des attractions les plus populaires du parc. Nous avions pris des fass past directement en arrivant et avons pu tester Toy Story Mania avant midi.

Comme à Paris (avec Buzz Lightyear Laser Blast), il s’agit d’un lazer game. Ici vous portez aussi des lunettes, tout est en 3D. L’expérience est géniale.

Journey to the Center of the Earth

Mysterious Island est incroyable. Difficile à décrire mais les photos vous montreront parfaitement l’immensité des décors. Pareil pour ceux de l’attraction. Mais n’ayant pas pu prendre de photos il faudra me faire confiance 😉

Nemo & Friends SeaRider

À Tokyo, l’attraction de Nemo est un simulateur (vous pouvez en voir plus ici), qui ne nécessite pas de lunettes 3D pour une balade au cœur des fonds marins. Je ne suis pas fan des simulateurs, j’ai préféré l’attraction de DisneyLand Paris.

Indiana Jones® Adventure: Temple of the Crystal Skull

Dans l’attraction Indiana Jones® Adventure, vous revivez les aventures d’Indiana Jones au volant d’une Jeep. Comme je vous le disais dans le Vlog ci-dessus j’ai vraiment découvert des sensations nouvelles à bord de cette voiture.

Raging Spirits

Raging Spirits ressemble totalement au India Jones de DisneyLand Paris mais en plus doux. Le looping est moins rapide et le temps total de l’attraction est plus court.

Mermaid Lagoon

On a vraiment adoré cet univers couvert. On a déjeuné sur place, un burger violet à la croquette de poisson et à la sauce au poulpe et nous avons testé deux attractions et assisté à un spectacle de la petite sirène au Mermaid Lagoon Theater (que vous pouvez découvrir avec quelques photos ici sur le site). Ariel chante avec ses sœurs, virevoltant dans les airs comme si elle nageait dans les océans.

Blowfish Balloon Race

Les attractions de cet univers sont pensées pour les enfants. Clairement^^ Mais on se sentait bien dans cette immense bulle colorée. Alors on s’est laissé porter.

Jumpin’ Jellyfish

Une autre attraction du Mermaid Lagoon. Encore plus douce que la première, mais tellement poétique.

Je vous conseille aussi : Tower of Terror (mais nous n’avons pas pris le temps de la faire, comme je la connais par cœur à DisneyLand Paris elle n’était pas dans nos priorités cette fois, une belle occasion de revenir^^), Aquatopia20,000 Leagues Under the Sea (qui était fermé ce jour-là mais j’ai lu que c’était dingue) et les nombreuses autres attractions que vous pouvez retrouver ici

DRESS CODE

La chose qui frappe le plus ici ce sont les dress code. Les gens sont déguisés et parfois il est possible de les confondre avec les vrais personnages (à Paris ils ne pourraient pas rentrer…). Et souvent les japonais préfèrent même s’accorder. Qu’ils soient en couple, groupe de 2,3… 10, ils sont tous habillés pareil, au détail prêt. Vous verrez ça dans la vidéo, c’est vraiment fun et ça ajoute un énorme plus au parc et à l’ambiance.

Ceux qui auront passé le plus de temps sur leur costumes passent la journée à se shooter dans les différents endroits du parc, c’est amusant à voir.

FOOD

Nous n’avons pas été très gourmands ce jour-là mais le parc est rempli de stands food. Des odeurs de sucre et de pop corn partout et des gourmandises de toutes les formes inimaginables. Je vous invite sur le blog de TokyoBanBao qui a posté un article très complet sur Tokyo DisneySea avec de nombreuses photos miam miam.
ICI la liste des restaurants de Tokyo Disneysea

SHOPPING

Gardez un peu de temps et de budget pour le shopping. Les produits dérivés sont nombreux et très originaux. Niveaux prix, j’ai clairement eu l’impression qu’ils étaient plus bas qu’en France.
ICI la liste des shops de Tokyo DisneySea

FANTASMIC!

Fantasmic! est le nom du spectacle final, nocturne, que nous avons vu à 20h. Les japonais sont extrêmement ponctuels. Sachez-le pour les horaires des shows, spectacles… 20 minutes de sons et lumières pour ce spectacle qui joue aussi avec l’eau (à l’aide de bateaux). Impossible pour moi de faire plus magique que le mapping sur le château parisien mais c’était un moment vraiment magnifique.

LES PARADES

Complètement dans l’euphorie du moment, j’en ai oublié les parades… je sais juste qu’il faut bien se renseigner sur les horaires pour arriver un peu en avance et s’assoir sagement. Ici la parade se regarde assis, dans le calme. Pensez à apporter quelque chose dans le fond de votre sac pour vous assoir par terre. Encore une raison pour revenir. Mais la prochaine fois, je veux découvrir aussi : Tokyo DisneyLand

Une dernière chose, il est possible de faire les deux parcs en une journée mais il parait que c’est vraiment la course. Mais je suis sûre que même en faisant moins d’attractions la journée est magique. 

VLOG : DE RETOUR AU JAPON, EXPÉRIENCES CULINAIRES…

Vlog tourné avec mon iPhone 7Plus

Je pense que tout le monde l’avait compris mais Nicolas et Moi avons eu un (immense) coup de cœur pour Tokyo. C’est comme ça que nous avons décidé sur un coup de tête de revenir au Japon.

Retrouvez tous mes articles sur le Japon ICI

Voici le premier Vlog, publié sur place. J’ai tellement envie de partager avec vous les expériences, principalement gourmandes de nos premiers jours… Je remercie Nico @le_petit_francais pour ses photos qui résument notre voyage à la perfection.

Shinjuku

Nous avions tellement aimé le Keio Plaza hôtel au mois de Mai. Nous avons décidé de séjourner là-bas les deux premiers jours de ce séjour.

Une fois nos affaires déposées nous avons marché dans Shinjuku et nous avons déjeuné dans le quartier. Au hasard nous avons testé un ramen un peu spécial : des nouilles froides à tremper un bouillon/une sauce avec des légumes.

Nous n’avons pas retenu le nom du restaurant mais à Tokyo il est difficile de mal manger. Faites-vous confiance et suivez le monde !

Harajuku

Nous avons ensuite marché jusqu’à Harajuku. Le quartier était bien plus calme cette fois-ci^^ Passage obligé par le petit Disney Store de la rue principale.

Omotesando

Arrivés à Omotesando (à pieds) nous avons davantage exploré le petit quartier hipster qui nous avez tellement plu. La rue Jingumae regorge de boutiques pointues.

Yamanami Restaurant

Pour le premier soir nous avions réservé une table à l’hôtel Keio Plaza. Le chef du restaurant Yamanami a cuisiné pour nous, devant nous. C’était un rêve que de vivre cette expérience. Les techniques de cuissons sont incroyables et fascinantes à découvrir en live. Les légumes, le poisson et surtout le bœuf de kobe… tout était parfait. Je vous le racontais sur Instagram mais je ne me suis jamais autant régalée. Le chef était là pour nous conseiller, quoi manger en premier, avec quelle sauce, quelle épice. Sauce soja, vinaigre, poivre, wasabi… ça donne des idées.

YAMANAMI (Keio plaza hotel)  2 Chome-2-1 Nishishinjuku, Shinjuku, Tokyo 160-0023

Shimokitazawa

Pour notre seconde journée nous avons choisi le quartier Shimokitazawa. Une ambiance populaire, beaucoup de bazars, de fripes (dont Chicago! Mais vous pouvez en retrouver d’autres dans Tokyo), des petits cafés, des restaurants…

Sieste dans le Uber ^^

Top Zara, jupe Promod, sandales Surface to air, sac Chloé et lunettes Edie et Watson

On a d’ailleurs très bien mangé. Chez Hiroki : crèpes de udon et omelettes « okonomyaki ».
Hiroki Kitazawa, 2 Chome−14−14

Naka-Meguro

Nous avons rejoint le quartier Naka-Meguro pour se promener le long du canal. J’ai pu voir sur internet que le canal est magnifique pendant les sakura. La balade est très agréables même le reste de l’année, on croise des fripes, des boutiques avant-garde, des petits cafés comme celui-ci…

Tomigaya

À pieds nous nous sommes dirigés vers le quartier Tomigaya. Je vous en parlais dans cet article. Nous avons marché dans les alentours et bu une bière au Sakara Bar. Tout petit bar qui propose aussi des plats. La terrasse n’est-elle pas adorable ?

Path Restaurant 

Nous n’étions pas dans le coin par hasard, nous avions réservé une table chez Path pour 19h30. Lors de notre dernier séjour à Tokyo les vacances locales nous avaient empêchées de réserver. Cette fois-ci c’est la première chose que nous avons faite en arrivant^^

Et l’expérience était à la hauteur de nos espérances (pas évident quand tout le monde vous conseille un lieu). 7 plats accordés avec autant de verres de vin. Les vins sont français ou japonais et tous naturels.

Nous étions assis au bar (j’avais croisé les doigts pour être face aux chefs) et c’est fascinés, attentifs, que nous avons découvert le dressage de nos plats les uns après les autres. Le soir, il s’agit d’un menu unique (10 000¥ avec les vins / personne ou 5800¥ / personne sans les vins) qui s’adapte aux allergies ou intolérances si jamais.

Chaque plat était si fin, si savoureux…

Ces deux anciens chefs de chez Troisgros ont choisi dans ce lieu de proposer un café, une boulangerie et un bistrot. Suivant l’heure de la journée. Nous reviendrons un jour je l’espère tester le petit dej, le brunch (viennoiseries maison à ne pas louper je crois! L’un des deux chefs, Yuchi Goto, étant pâtissier) ou le dej.

PATH 〒151-0063 Tokyo, 渋谷区Tomigaya, 1−44−2 A-FLAT

À très vite pour la suite du séjour…

Photos Nico @le_petit_francais et mon iPhone 7S

10 FUN FACTS : JAPON, À SAVOIR

10 choses à savoir en allant au Japon ou faits amusants que j’ai pu noter pendant notre séjour :

Les japonais conduisent à gauche. Dans la rue ou dans des escaliers pensez à garder votre gauche. Faites attention bien sûr en traversant et à vélo.

Les toilettes, un sujet qui semble vous avoir intrigué. Et il y a de quoi! Tout ce que vous avez entendu est vrai^^ Les cuvettes sont chauffées, vous pouvez vous nettoyer avec des jets (avec différentes pressions), souvent la cuvette se lève seule et la chasse d’eau est automatique.

J’ai même pu voir un bouton « sound » pour couvrir le son pendant votre passage divin.

Au Japon tout est très carré et propre, chacun fait la queue sagement quand il faut attendre (bus, métro). C’est très apaisant…

Les japonais n’aiment pas dire non. Ne vous étonnez pas si quelqu’un aura préféré vous dire oui ou vous donner une réponse approximative plutôt que vous répondre par la négative.

Avec quelques mots d’anglais et une bonne gestuelle vous n’aurez aucun mal à vous faire comprendre. Même si parfois ils ne parlent pas du tout anglais ils sont toujours patients. Vous verrez, aucun souci pour communiquer.

Oui parfois tout est écrit en japonais mais avec des photos proposées et surtout le wifi donc tout ira bien. C’est aussi souvent traduit en anglais! Mais c’est vrai, vous ne saurez pas toujours ce que vous commandez, goûtez ou quelle direction vous prenez.

La politesse, répétez après moi : arigato gozaimasu, merci beaucoup. Apprenez bien ce mot car vous l’emploierez souvent. Les japonais le répètent sans cesse alors prenez le pli.

Pour le shopping il y a beaucoup de tailles uniques ou alors S et M ou M et L. Le L étant vraiment petit. J’ai souvent craqué sur des shorts ou pantalons mais qui n’étaient pas proposés au dessus d’un 27 (37).

Une fois la nuit tombée tout le monde se lâche. Bars à saké, karaokés, restaurants… je peux vous dire que ça titube dans les rues^^

Préparez-vous à voir des choses amusantes, inhabituelles, goûts nouveaux, des associations improbables : kitkat aux pancakes, glace aux fromages, barbes à papa arc-en-ciel…