Browsing Tag

Chine

Road trip Yunnan : Shangri La et Lijiang

Après mes deux premiers articles dans le Yunnan avec l’agence Asian Roads, voici la troisième partie du voyage.

Dernier jour à Xizhou, toujours au Linden Centen, l’hôtel tenu par Brian (je vous parlais de son histoire ici).
Ce matin-là nous nous sommes baladés à nouveau dans les rues du village pour explorer davantage les boutiques, les cafés… j’avais tellement apprécié la veille, je me suis levée tôt pour y retourner.

Xizhou est une petite ville, à 20 minutes de Dali. Nous avons ainsi passé la journée à découvrir la vielle partie de la ville.
Dali est bien plus moderne et touristique mais en se perdant dans les ruelles il est facile de tomber sur des petits coins plus authentiques.

Yiran tang, buffet végétarien (0,60€/personne). Vous prenez un bol, vous vous servez du riz en base puis des légumes, haricots, pommes de terre, lotus, sauces… Vous pouvez vous resservir mais vous devez terminer votre plat !
Petite terrasse très agréable donnant sur le temple Wumiao.

Un incontournable de Dali : l’église datant de 1927.  L’interprétation chinoise d’une église catholique. C’est à voir, les codes sont là mais aux accents chinois (et même Bai).

Direction les 3 Pagodes, un autre incontournable ! Vous pouvez monter au sommet de ce site, en mini bus ou à pied (c’est bien plus long et sportif, mais gratuit) et redescendre tout en découvrant les 3 pagodes, les différents temples, lacs…
Entrée : 9€
Mini bus : 4€

Pour le dîner nous avions réservé au restaurant de l’hôtel un hot pot ! Une grand bol de bouillon fumant avec de nombreux accompagnements à faire cuire soi-même directement à l’intérieur. Légumes, tofu, poissons, viandes, salades, soja, cacahouètes… délicieux !
8,5€

Le lendemain il était l’heure de quitter notre petit village coup de cœur.
Une randonnée nous attendait dans les gorges les plus profondes du monde (à ce que j’ai lu) : les Gorges du Saut du Tigre.
L’entrée du parc était à 5€/personne et une navette nous a conduit jusqu’au point de départ de la rando. Nous avons déjeuné là, à la Tea horse guesthouse (auberge et restaurant) juste avant de démarrer.

Plusieurs parcours sont possibles. Le plus connu démarre d’ici. Après 1h30 vous traversez un petit village, « half way » et vous pouvez encore continuer 2h. Le chemin se termine alors en descente.

Nous n’avons fait que la moitié, nous arrêtant dans ce fameux village pour boire un thé au beurre de yack. J’ai trouvé ça très fort, comme un velouté de champignons, mais qui était bien agréable sur une terrasse avec vue sur les montagnes (la première chaîne de montagnes de l’Himalaya).

La rando était facile, la vue est vraiment superbe par contre le chemin peut parfois donner un peu le vertige. Mais rien de dangereux, super souvenir !

Après un peu de route en bus nous avons rejoint Shangri La pour 3 nuits et 2 journées.

Nous avons dîné à Huksum kitchen pour ce premier soir. Nous avons tous commandé un hot pot / BBQ à partager. Des nouilles et des pommes de terre avaient déjà mijoté dans le bouillon ainsi que de la viande de yack, spatialité de la région ! Et nous avons cuit le reste dans le bouillon et autour (sur la plaque qui chauffait grace à un feu allumé au cœur de la table). Légumes, viandes… encore un très bon repas accompagné d’une bière locale, la « Shangri La ».

Nous avons séjourné 3 nuits dans la boutique hôtel Arro Khampa. Une cour intérieure desservait les différentes chambres sur plusieurs étages. Des chambres confortables, spacieuses, au design respectueux des traditions tibétaines. Nous avons adoré les différents espaces, pour se détendre avec thé autour d’une cheminée par exemple.

Imaginez Shangri La comme un village de montagne avec des maisons et des chalets en bois aux inspirations Chinoises mais aussi Tibétaines. La ville est située au cœur d’une préfecture autonome tibétaine (45% de la population est tibétaine).
En 1933, James Hilton décrit dans son roman « Lost Horizon », Shangri-La, une région magique et mystérieuse du sud ouest de la Chine. Le roman sera adapté en film et ainsi touristes et journalistes se mettent à la recherche de cette région complètement inventée pour l’auteur il y a presque 100 ans !
Plusieurs villes chinoises se sont faites la guerre pour être officiellement reconnues comme « Shangri La » (l’intérêt touristique est  assez évident ici).
Zhongdian a changé son nom en 2001 pour Shangri La après des années de bataille avec notamment Lijiang.

La vielle partie de Shangri La est charmante mais pas si ancienne que ça… en 2014 un incendie en a détruit une large partie. Les habitations, rénovées, sont toujours typiques mais toutes neuves.
Le reste de Shangri La, construit pour les touristes n’a rien de typique ni merveilleux.

Monastère tibétain Songzanlin

Ce village monastique est le plus grand de la région. 600 moines vivent ensemble ici.
La visite se mérite, presque 200 marches pour atteindre le haut du village et ses plus beaux temples. Et à plus de 3000 mètres d’altitude, l’effort est décuplé^^
Les photos sont interdites à l’intérieur des temples mais tout était si coloré et majestueux. Montez sur les toits dorés pour admirer la vue sur Shangri La et le lac (vous pouvez également vous balader autour à pieds !).
L’entrée est payante.

Kailash restaurant & bar. Avec 12 personnes autour d’une même table le service a été très long. Mais nous nous sommes véritablement régalés.
La spécialité de Shangri La : la viande et le lait de yack.
J’ai goûté les momos, des raviolis de yack, délicieux ! Je vous conseille aussi le tofu, à la tomate, fabuleux.

Après-midi au Lac de Napa. Une récente inondation empêchait la balade complète mais vous pouvez par exemple louer des vélos.
Autour du lac se promènent des yack, des vaches, des cochons, des chevaux…

Dîner chez Flying tiger, un restaurant tenu par deux français installés ici depuis de nombreuses années. Au menu : assiette de fromage, raclette, burgers… et une belle sélection de vins.
J’ai testé le burger de yack, avec un verre de vin rouge toulousain, un délice. La viande ressemble à du bœuf avec un peu plus de goût.
Nous ne cherchions pas de restaurant français mais l’adresse nous avez été chaudement recommandée pour un bon burger au yack. Super adresse.

Réveil musculaire avec la visite du temple de Baji. La montée était raide mais la vue panoramique qui nous attendait là-haut en valait la peine.

Une halle principale abrite le marché de Shangri La. Et tout autour vous trouverez des boutiques de souvenirs.
Le lieu est animé mais la partie viandes est vraiment difficile à traverser, je vous passe les détails. Le plus chouette est de voir les tibétaines porter la coiffe et l’habit traditionnel pour vendre ou acheter des légumes.

Nous avons déjeuné au restaurant Three brothers. La salle était à l’étage, boisée, avec un grand balcon et une large carte. Inutile de vous dire que c’était une bonne adresse, nous sommes revenus y dîner le soir-même^^
Momos, nouilles ou riz au yack, légumes…

L’après-midi Nico et d’autres copains du groupe on prit une télécabine pour monter sur un autre sommet, à 4500m d’altitude. Être à 3200m, à Shangri La n’était déjà pas bien confortable pour moi (du mal à respirer et mal à la tête) alors j’ai préféré ne pas y aller.
Mais je vous partage tout de même une photo. Nico a adoré l’expérience et surtout la vue.
Comptez 40 minutes pour monter et 200/personne (25€) et couvrez-vous bien.

De mon côté je me suis promenée dans le vieux centre ville et avec deux copines restées elles aussi nous nous sommes installées sur un balcon pour boire un thé au gingembre avec vue sur les temples. C’était définitivement LA boisson du voyage.

Avant le couché du soleil nous sommes montées découvrir Da Gui Shang, le temple des 100 poulets.
Le temple tibétain m’a beaucoup touché. Petit mais accueillant, je ne saurais l’expliquer.

Ici, vous trouverez surtout le plus grand moulin à prières de Chine. Il a clairement était construit pour attirer les touristes, à nouveau… mais j’ai trouvé très chouette qu’il soit si imposant qu’il faille plusieurs personnes pour le faire bouger. On a ainsi aidé une famille et nous avons réussi à le faire tourner, tous ensemble. Un beau moment.

Dernière soirée à Shangri La. Je vous le disais plus haut nous avons dîné aux Tree brothers à nouveau et nous avons appris qu’une crue des eaux nous empêchait de quitter la ville.

Tout s’est rétabli le lendemain vers midi. Nous avons quitté la ville en retard mais nous avons rapidement rattrapé notre programme.

Gros coup de cœur vous l’aurez compris pour Xizhou. J’ai aimé l’esprit village de montagne de la vieille partie de Shangri La mais en creusant un peu le lieu est bien plus touristique qu’il n’y parait. Je garde un super souvenir malgré tout, surtout que les alentours sont très riches !

Après un dernier déjeuner à Shangri La direction Lijiang. Avant de rejoindre l’hôtel nous avons visité le parc de l’étang du dragon noir. Une balade dans des jardins autour d’un étang et ses ponts. Nous avons attendu le coucher du soleil, il n’y avait plus personne dans le jardin et les couleurs étaient superbes.
80 (10€) l’entrée

Nous avons de nouveau dormi dans un hôtel Arro Khampa. Cette adresse-ci était située à moins de 10km de Lijiang.
Une déco (extérieur comme celle des chambres) très différente de l’hôtel de Shangri La. J’ai beaucoup aimé la salle de bain derrière le lit avec une ouverture comme un bar. Je vous poste ici des photos de la chambre mais surtout du cœur de l’hôtel.

Nous avons dîné à l’hôtel comme le soir suivant. Le premier soir, menu chinois. Nous avions demandé « not spicy » et au final les plats étaient bons mais très peu parfumés. Le lendemain soir, menu indien (le boss de l’hôtel ayant vécu en Inde) que j’ai bien plus aimé : chaï latte, poulet curry, riz, brocolis…

La veille partie de la ville de Lijiang est classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. Les rues piétonnes les plus connues sont très mignonnes mais ne proposent QUE des boutiques ouvertes pour les touristes : thés, écharpes, bijoux, street food… nous avons préféré explorer les rues perpendiculaires et prendre de la hauteur. Nous avons croisé bien moins de monde, pas de boutiques, beaucoup d’auberges et des terrasses avec des vues panoramiques sur les toits de la ville.

Yuegulou (bar restaurant) parfait pour boire un verre avec vue sur la ville :

Mufu palace :

Je reste mitigée sur cette ville. Je l’ai trouvée adorable mais tellement dénaturée par le tourisme.
Avec Nico nous avons marché jusqu’à la partie moderne de la ville. Lijiang est résolument une ville à taille humaine !
Centre commercial, boutiques de contrefaçons, cafés européanisés… Hors de question de m’acheter une contrefaçon mais très drôle de trouver des tee-shirts SUPERME, des sacs GUSSI ou BALANCIAGABC ^^

Retour à l’hôtel pour notre dernier dîner ensemble. Nous avons passé la soirée à discuter de notre souvenir préféré, ville préférée, plat préféré… nous avons vécu tellement de choses ensemble en 15 jours.

Lèves 5h pour un avion à l’aube direction Changdu. Nous ne décollions qu’à 20h pour Pékin puis à 2h du matin pour Paris (arrivée prévue à Paris le lendemain, tôt le matin).

Nous avons profité de l’escale de plus de 6h à Changdu pour y déjeuner et rendre visite à des pandas dans un centre de reproduction : le centre de recherches sur le panda géant. L’activité n’est pas au programme proposé par Asian Roads mais l’agence est avant tout experte en voyage sur-mesure. Ils nous ont ainsi ajouté cela au programme (vous pouvez aussi le demander et sinon l’activité est proposée dans d’autres circuits en Chine).

Le centre aide à la sauvegarde de l’espèce. La femelle est féconde pendant 48 heures (durant la saison des amours qui elle en plus est très courte) et le mâle est paresseux (et peu porté sur la chose).
L’état aide à financer le centre (et d’autres en Chine) ainsi que les billets d’entrées des visiteurs.
Je me suis sentie très mal dans ce lieu. J’y ai bien trop reconnu les zoos… les visiteurs sont nombreux, parlent fort, prennent des millions de photos à 2m de leur truffes adorables… bref je les ai trouvé mal éduqués et surtout les animaux sont exposés comme dans un zoo, chaque jour avec des moments attractifs (avec des jeux, de la nourriture…).
Je comprends que l’argent des tickets d’entrée soit nécessaire mais je déplore l’infrastructure ;( Compliqué de vous déconseiller d’y aller car les pandas ont besoin de vous. Mais soyez prêts, moi j’avais mal au coeur.

Il a ensuite été l’heure de repartir vers l’aéroport pour notre route retour. Il est alors temps pour moi de terminer cet article et de conclure ces 2 semaines (et 3 articles et vidéos).

Je rentre absolument conquise par ce pays. Ce voyage m’a complètement fait changer d’avis sur la Chine, suite à mon séjour à Shanghai (mon Vlog de 2015 ici).

Voyager avec l’agence Asian Road a véritablement changé toute l’expérience. Être accompagnés par quelqu’un qui parlait chinois a tellement aidé. Bien sur il est toujours possible de se faire comprendre (je pense aux restaurants qui parfois même ont des menus traduits en anglais) mais dans de nombreuses situations je me demande encore comment nous nous en serions sortis. Le programme de l’agence était varié, les hôtels superbes, les restaurants toujours typiques, les rencontres authentiques et les organisateurs étaient flexibles (c’est importants aussi).

Ce circuit commence à 1300€ avec un chauffeur accompagnateur et 2300€ avec un guide (sans les vols, pour 13 jours). Mais encore une fois, l’agence vous proposera surtout des formules sur-mesure et dans tous les pays d’Asie : Iran, Asie centrale, Australie, Birmanie, Bhoutan, Cambodge, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Kazakhstan, Kirghizistan, Laos, Malaisie, Mongolie, Népal, Nouvelle Zélande, Océanie, Ouzbékistan, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Vietnam et Chine donc.

Premiers jours en Chine : Kunming, Stone Forest et Yuanyang (Asian Roads)

La chine… après mon séjour à Shanghai je suis restée fascinée par la Chine mais sans savoir si j’y retournerai un jour ni comment.
Mes parents ont vécu en Chine, se sont mariés à Hong Kong et j’ai été bercée par des histories chinoises, j’ai grandi entourée de déco Asiatique.
À Shanghai je me suis sentie rejetée, incomprise, mal accueillie… pas évident.

L’agence Yunnan Roads, membre des agences Asian Roads m’a invitée il y a plusieurs mois à tester un de leurs circuits touristiques asiatiques. Nous avons ensemble choisi la Chine et la région du Yunnan. Comme je savais que nous serions accompagnés avec Nico nous avons décidé de partir en Chine dans une région peu touristique !

Asian Roads propose des circuits et des voyages sur-mesure en Asie. Tout les accompagnateurs sont francophones et habitent dans le pays visité. Des experts. Je remercie déjà Antoine, qui parle chinois, de nous accompagner sur ce circuit dans le Yunnan.

POINT TELEPHONE : pour que aucun de vos réseaux ne soient bloqués en Chine pensez à télécharger une application VPN (téléphone et ordinateur si besoin). Surtout il faut le faire avant le départ.
J’avais choisi l’appli gratuit « turbo vpn »
L’idéal pour communiquer sur place : WeChat.

Nous avions aussi commandé une carte SIM avant de partir pour faciliter les appels et connexions à internet sur ce site.

POINT VISA : nous avons fait notre demande sur Visa Connect, en ligne.

Nous sommes partis samedi matin de Paris et sommes arrivés dimanche matin (heure locale) à Kunming.


La première journée n’a pas été facile facile. Nous nous sommes installés à l’hôtel, le Moon and chalice et nous avons filé déjeuner !

L’hôtel venait d’ouvrir, nous avons été les premiers clients. Notre chambre était adorable, avec une licorne au dessus du lit et une belle couleur sur les murs.

Notre hôtel était juste à côté du marché aux oiseaux et aux fleurs. Je n’ai pas d’images dans le Vlog ni de photos. C’était très triste de voir ces lapins, chats, chiens… entassés dans des cages. Ou encore de nombreux poissons ou tortues. Nous ne sommes pas restés.

Par contre, très bonne adresse à partager avec vous : Laofangzi. Une ancienne maison chinoise à l’intérieur de laquelle nous avons déjeuné. Les plats étaient délicieux (sûrement le meilleur tofu que j’ai mangé). 
6€ par personne (menu avec photos)

Nous sommes repassés à l’hôtel vers 15h car nous venions de retirer de l’argent pour tout le séjour avec Nico et j’ai proposé une petite sieste pour moins subir la journée.
Résultat nous nous sommes réveillés à 19HEURES !
Nous avions loupé la visite de la ville que j’avais prévue grâce au blog de Blouptrotters.
Ce jour-là, je sais que Marion (du blog Mademoiselle voyage) et Samantha ont testé le salon de thé (As you like) proposé dans cet article. C’était visiblement une super adresse. Je le partage donc tout de même.

On s’est tous retrouvés pour dîner et j’ai proposé une adresse (toujours trouvée sur ce même blog). Direction le complexe de restaurants : Xiang yun mei cheng. Il a fallu qu’on demande notre direction pour trouver le restaurant Granma (ou Waipo Weidao) au premier étage d’un des bâtiments.
L’adresse était géniale. Comme nous étions 11 nous avons été installés dans une salle avec une immense table, l’idéal. On s’est tous régalés. Je vous conseille le lotus…
5€ / personne

Le lendemain, une journée en bus nous attendait. Après 2h de route nous avons visité la stone Forest. Une incroyable forêt de pierres dans laquelle il est possible de se balader. On a marché 2h, entre les pierres, quel spectacle !
N’oubliez pas de prendre de l’eau avec vous.

Nous avons déjeuné à l’entrée du parc après cette randonnée qui nous avait bien ouvert l’appétit.
Une soupe de pâtes de riz, légumes et épices !
La région est connue pour ses bons petits plats : je valide ! Et pour ses épices : je valide aussi^^
Souvent les piments rouges sont grossièrement coupés dans les plats, il suffit de les retirer. Et parfois, ils sont dans la sauce… j’aime beaucoup la nourriture épicée mais certains plats ont été difficiles à finir.

Surprise sur la route direction l’hôtel. Un pont n’était plus praticable. Plus de deux heures ont été ajoutés à notre itinéraire.
Nous avons dîné sur la route (des plats toujours aussi savoureux) et nous sommes arrivés à l’hôtel vers minuit. Une journée sur la route, comme prévu. L’occasion de se reposer.
Arrivés dans la chambre, nous avions hâte de nous coucher pour découvrir la vue le lendemain matin.

Nico s’est réveillé à l’aube pour faire des photos des rizières du Yuanyang. Je suis restée dans la chambre, hypnotisée par le lever du soleil et la lumière changeante.

Petit déjeuner local à l’hôtel (The Twelve Manor dans les rizières de Yuanyang à Xinjie). Soupe aux nouilles de riz. Je crois que nous nous acclimatons parfaitement.

Avant de partir au marché (à 40 minutes de bus) nous avons découvert rapidement le petit village de l’hôtel et ses rizières.
J’ai appris au petit déjeuner que la chanson qui m’avait réveillée le matin était diffusée tous les matins de la semaine, dans tout le village annonçant l’heure de se rendre à l’école.

Direction Niujiaozhai (village Corne de Boeuf) pour faire le marché. Street food, vêtements, pâtisseries, épices, insectes séchés…
Nous avons déjeuné dans le village dans un tout petit restaurant qui nous a très bien accueilli, comme toujours. Nous avons continué à découvrir des plats, des soupes, des légumes…

Tout près du village se tenait une fête annuelle organisée pour des dizaines de familles « Dai » (groupe ethnique en Chine). Des prix étaient attribués et nous avons assisté à des danses, des chants…
Nous avons fait des photos avec les danseuses, elles aussi avec nous, quel accueil encore une fois !

Fin de journée dans les rizières. Une bonne heure de randonnée, jusqu’à l’heure du coucher du soleil que nous avons admiré depuis un point de vue parfait, haut perché. Les rizières me fascinent…
Celles de Yuanyang font partie du patrimoine mondiale de l’humanité.

Nous avons terminé la journée à l’hôtel qui proposait une fondue chinoise. Des viandes, du tofu, des légumes, des pommes de terre, différentes salades… le tout à faire cuire dans un bouillon. Il avait une couleur violine grâce aux pommes de terre violettes cuites à l’intérieur.
Nous avons testé l’alcool de riz et nos voisins chinois sont venus chanter pour nous à notre table.

J’ai hâte de découvrir ce que ce voyage nous réserve ensuite…

VLOG en CHINE : 3 jours à SHANGHAÏ

La semaine dernière j’ai passé 3 jours à Shanghaï. J’ai eu la chance incroyable d’être invitée par Stradivarius pour un joli projet dont je vous parlerai très vite.
Le séjour était court c’est certain mais j’ai essayé de visiter un maximum de choses. Merci pour tous les conseils que vous avez partagés avec moi. J’ai tourné un VLOG pendant ces 3 jours (à découvrir ci-dessus) et pris beaucoup de photos. En plus de ma vidéo voici mon itinéraire pour vous donner des petites idées et surtout un aperçu de cette ville.

Pour ce qui est de mon avis : j’ai adoré Shanghaï, la ville m’a fascinée. Malgré la pollution je ne me suis jamais sentie étouffée et je n’ai pas ressenti la surpopulation. Les uniques points négatifs sont la barrière de la langue et l’accueil. Très peu de chinois parlent Anglais ce qui n’est pas évident. Mais surtout ils ne font aucun effort et pire que ça ils nous ont rejetés (et le mot est bien choisi). Dans la rue, dans les restaurants, dans les taxis… il faut être très patient.
Mais j’ai déjà envie d’y retourner. Hong Kong, j’espère…

Première immersion dans Tianzifang autour du métro Dupaqiao. Un quartier populaire, coloré et authentique.

Déjeuner dans la rue, toujours dans le même quartier qui regorge de food street.

Jing’an temple 1686 Nanjing W Rd, Jing’an, Shanghaï

 

 

People’s park, un parc apaisant et très vert autour de people’s square. Le people’s square est dans les incontournables de Shanghaï mais c’est le parc que j’ai préféré visiter.

People’s square 231 Nanjing W Rd, Huangpu, Shanghaï

K11, un centre commercial de luxe aux décorations déjantées.

K11 300 Huaihai Middle Rd, 卢湾区 Shanghaï

Fin de journée dans Xin Tian Di. Une rue piétonne qui regroupe des bars. C’était parfait pour se reposer et siroter un soda.
Nous avons diné dans la célèbre chaîne Din tai fung dans le centre commercial juste à côté de Xin Tian Di. Et nous nous sommes régalés !

Din tai fung (2F, House 6, South Block Xintiandi) Lane 123, Xinye Road, Shanghaï

 

Sur le toit du building Three on the bund pour le shooting Stradivarius. Super spot pour découvrir le quartier des affaires, vue de l’autre côté du fleuve.

Three on the bund 3 Zhongshan East 1st Rd, Huangpu Shanghaï

Total look Stradivarius

 

Quartier des affaires

 

Yu yuan market, des galeries marchandes qui permettent d’accéder au Yu yuan garden.

Yu yuan garden, un lieu très touristique mais l’architecture et les bassins valent le détour.

Yu yuan garden 218 Anren St, Huangpu, Shanghaï

 

Prenez le temps de vous balader dans les quartiers alentours. Il s’agit du plus vieux quartier de Shanghaï et c’est la partie que j’ai préférée durant mon séjour.

 

 

Balade sur le Bund (la promenade face au quartier des affaires) pour profiter de cette incroyable vue de nuit.

Je voulais découvrir les concessions françaises de Shanghaï et voici les rues que vous m’avez conseillées : Huaihai lu, Changle Lu, Shaanxi nan lu, Jianguo lu, Fenyang lu, Taiyuang lu, Yonjia lu, Fuxing lu, Wukang lu, Hunan lu. Et Yongkang lu qui est la rue des bars, que des adresses charmantes.
J’ai vraiment adoré cette visite matinale, le quartier est très agréable et les rues se trouvent très facilement grâce aux cartes.

Jade buddha temple 170 Anyuan Rd, Jing’an, Shanghaï – comptez 20 yuan l’entrée. 

 

 

Huanghe lu. Cette rue est à faire ! L’atmosphère est unique.

 

 

 

Nous avons déjeuné chez Yang’s dumplings. Et comme vous le verrez dans le Vlog c’était un peu trop étrange pour nous. J’ai juste aimé les dumplings, faits sur place en plus.

Nanjing road, une rue commerçante et piétonne qui grouille de monde et d’enseignes. C’est LA rue pour le shopping et il parait que c’est top à faire le soir. Avec toutes ces lumières je ne peux qu’imaginer. J’ai été émerveillée par les food mall, des centres commerciaux ne vendant QUE de la nourriture.

 

 

Et enfin le quartier des affaires. C’est la seule fois où nous sommes passés de l’autre côté du fleuve. Nous avons découvert tous ces buildings à pieds. La promenade est très sympa grâce à des passerelles.
Il est possible de monter dans la perle de l’Orient (le gratte-ciel futuriste aux boules colorées) et en haut du « décapsuleur » où le sol est transparent. Nous avons opté pour l’option gratuite et bien moins haute : le bar du Park Hayatt au 56ème étage. La vue est à découvrir dans le Vlog.

À savoir : la ville est gigantesque mais le transport ne vaut rien. Métro ou taxis il est rapide de vous déplacer à moindre coût.
De plus : il est nécessaire d’obtenir un VISA pour visiter la Chine.
Les réseaux sociaux et Google (Gmail, YouTube, Blogger…) sont bloqués à Shanghaï. J’avais téléchargé le VPM « betternet« .
*** j’avais suivi vos conseils et j’ai avalé un Smecta tous les soirs. Je n’ai pas été malade sur place 😉