Browsing Tag

asie

SINGAPOUR : INCROYABLE SURPRISE

Il y a 3 ans j’ai visité la Malaisie. Kuala Lampur, George Town, Malaka et les îles Perhentian. Je vous laisse découvrir mes anciens articles si vous le souhaitez.

Cette fois je me suis envolée pour Singapour avec Romain Costa. Nous avons choisi la compagnie Singapour Airlines et le vol a été très agréable. Bons films, plateaux pas mauvais et accueil chaleureux.

SULTAN HÔTEL

Tout au long du voyage nous avons séjourné au Sultan Hôtel. Un boutique hôtel proche du quartier malais. Les chambres étaient chouettes et spacieuses mais le petit déjeuner était vraiment décevant…

POPIAH

Premier déjeuner chez Good chance popiah, un restaurant chinois. J’ai commandé un popiah (la spécialité) : une galette de riz à customiser comme un burrito. Sauce sucrée, piment (en option), œuf, pousses de soja, saucisse séchée, cacahuètes et une préparation à base de navets. Super bon!

Good chance popiah 149 Silat Ave, Singapore 160149

KAMPONG GLAM

Ballade dans le quartier malais, Kampong Glam. Vous trouverez un marché couvert (de quoi tester pleins de snacks), des boutiques comme « Children Little Muséum » (des jeux traditionnels) et une mosquée, la sultan mosquée.
J’ai noté également « Zam Zam » un restaurant culte pour déguster des plats indiens mais aussi malais.

EMERALD HILL

Direction Emerald hill, une charmante avenue pour une ballade à travers des maisons anciennes. Ce que j’avais préféré en Malaisie, ces maisons et leurs pas de porte décorés.
J’ai noté le bar number 5. On me l’a conseillé pour le happy hour, de bons cocktails, pas chers.

GARDENS BY THE BAYS

Nous avons passé le reste de l’après-midi dans les Gardens by the bay. Deux serres abritant les plantes que l’on peut trouver sur la planète. Un tour du monde à travers les plantes.
Attendez la tombée de la nuit et empruntez la passerelle 😉

Pensez à prendre un gilet, l’endroit est très climatisé.

CHIJMES

Dîner chez Coriander Leaf dans Chijmes. Un restaurant pour partager des petits plats (ce que je préfère au resto). À la carte, des recettes qui combinent cuisine traditionnelle asiatique et moderne. J’ai goûté par exemple une glace à l’avocat excellente.

Balladez-vous aussi dans Chijmes. Cet ancien lieu de culte est aujourd’hui un lieu polyvalent, piéton, avec de nombreuses terrasses et restaurants et de quoi s’installer sur un transat ou un fatboy avec un cocktail. L’église, elle, est toujours là.

SINGAPOUR BY NIGHT

Pour profiter d’une belle vue sur la ville, de nuit, nous avons grimpé au dernier étage d’un immeuble juste derrière le Bouddha tooth relic temple.

Prenez l’ascenseur jusqu’au 21ème étage… adresse : block 5 sur banda street.

LITTLE INDIA

Dans little India vous trouverez un marché, le tekka market. Au rdc sont vendus les viandes, les poissons, les épices, les fruits et les légumes et à l’étage sont installés les couturiers indiens.

J’ai beaucoup aimé ce quartier, très coloré, très riche en différentes odeurs. Promenez-vous et n’hésitez pas à rentrer dans les boutiques typiques.

Déjeuner indien bien sûr. Nous avions choisi The Banana Leaf Apolo. On s’est régalé avec les viandes, les croquettes de poisson, les lentilles, les légumes… Si vous trouvez que les plats sont un peu trop épicés commandez un lassi (boisson au lait) pour adoucir votre palais.

The Banana Leaf Apolo 54 Race Course Rd, Singapore 218564

CHINA TOWN

Dans le Chinatown complex (un food court, un hawker comme ils l’appellent à Singapour) un foodtruck est étoilé depuis 2016. Il est entré dans le guide Michelin et est ainsi devenu le restaurant le moins cher du guide avec des plats à 2,5$.

Hong Kong soya chicken rice et noodles Chinatown complex

Le service se fait jusqu’à 16h et il faut se lever tôt pour faire la queue et espérer être servi. Autre alternative, le propriétaire a partagé ses recettes. Une seconde adresse a donc ouvert sur Smith street. Mais on est loin de l’ambiance du marché couvert et du grand père préparant ses précieux plats. Ici on commande à la borne (on se croit bien plus chez Macdo) et le plat est à 4$ pour finalement être bien moins savoureux.

En découvrant China Town nous avons visité deux temples. Un temple chinois et un temple bouddhiste. Des moments apaisants durant lesquels nous en avons découvert davantage sur les cultures de Singapour.

Thian Hock Kheng temple

Bouddha tooth relic temple.

Près du Bouddha tooth relic temple vous pouvez entrer dans la URA city galery. Une exposition gratuite sur l’histoire de la ville est proposée ainsi qu’une incroyable maquette de Singapour. Une façon ludique de comprendre comment cette ville s’est développée et a construit une partie de son territoire sur la mer.

Food street (ou smith street) est une rue couverte pour déjeuner ou dîner. Mais l’endroit est assez touristique. Pour déjeuner ou dîner dans le quartier les locaux préfèrent Chinatown complex. Santa grand hotel vaut le détour par contre. Cet hôtel s’est installé dans un ancien théâtre.

MARINA BAY SANDS

Marina Bay Sand est sûrement l’incontournable numéro 1 de la ville. 1 hôtel, 2561 chambres divisées en 3 immeubles (avec également un des casinos le plus grand au monde et un centre commercial) et en toute simplicité un bateau niché au sommet.

Au 56ème étage vous pouvez rejoindre le Sky park en ascenseur pour 25$. Il s’agit d’un observatoire avec une vue imprenable sur Singapour.

Vous pouvez aussi demander le 57ème étage pour accéder au bar Cé la vi. Les cocktails sont en moyenne à 25$ également. Ainsi vous profitez de la vue mais aussi d’un cocktail. Par contre vous ne pourrez pas vous approcher autant du bord qu’au 56ème mais la vue est top aussi. Juste moins pratique pour les photos.

La piscine, elle, est réservée aux clients de l’hôtel.

Au rdc se trouve un centre commercial. Les magasins sont plutôt luxes mais l’endroit vaut le détour. Cherchez les gondoles! Car oui vous pouvez naviguer au cœur du centre commercial.

MARINA BARRAGE

HAWKER

Aaaah les hawkers… Les endroits où je préfère manger en Asie. L’occasion de goûter pleins de choses et partager les plats entre amis.

Ce hawker, Makansutra Glutton’s Bay est situé près de l’eau. Vous pouvez vous installer à une table avec vue sur la skyline ou encore marina bay sands.

De nuit la skyline est magnifique. Les lumières se reflètent dans l’eau.

THE LIBRARY (Speakeasy)

Nous avons ce soir-là terminé la soirée à The Library, un speakeasy. L’entrée se fait via un faux magasin d’épices. La réservation est obligatoire et il faut un mot de passe (le restaurant « study » à côté pourra vous le donner ou via la page Facebook).

La carte elle aussi est secrète, il faut la déchiffrer grâce à une lampe et un calque rouge. La présentation des cocktails est incroyable. Je vous poste une petite photo ici mais je ne vous en dis pas plus. De belles surprises vous attendent.

PULAU UBIN

Mâtiné sur l’île Ubin (pulau Ubin). Pour vous y rendre en bateau, rdv au Changi point ferry village terminal. La navette vous coûtera 5$ l’aller retour (ou 6$ le week-end). Pas d’horaires définis, le départ se fait quand le bateau est plein (12 personnes).

En 10 minutes vous débarquez sur Pulau Ubin (l’île de granite). Vous pouvez vous ballader à pieds, à vélo (possibilité de louer des vélos mais ils sont souvent en mauvais états). Vous avez aussi l’option du mini bus (comptez 35$/h le week-end, 25$/h la semaine, 10 personnes max). Une manière de voir beaucoup de choses sur l’île mais le tarif est intéressant surtout si vous êtes plusieurs.

Temple taoïste : Wei Tuo Fa Gong

Ballade sur l’eau autour de l’île.

De retour vous pouvez en profiter pour déjeuner!

Little Island brewing co propose des bières maisons en self service.

Pour manger vous trouverez le marché couvert Changi Village (hawker center). De nombreux food trucks dont Mizzy corner pour un nasi lemak. Une adresse très connue comme le restaurant en face Malanto Melakan. Vous pouvez déguster une spécialité de Malaka, le consol. Il paraîtrait qu’est servi ici le meilleur de tout Singapour, maison et préparé chaque matin.

THE COASTAL SETTLEMENT

Nous avions réservé à the coastal settlement. Un restaurant qui avait retenu notre attention grâce à sa décoration. Une collection de Vespas, des meubles, des objets chinés… super atmosphère. À la carte : des plats asiatiques mais aussi des salades, un fish and chips, des avocado toasts… c’était bon!

The coastal settlement 200 Netheravon Rd, Singapore 508529

CLARKE QUAY

Autre quartier, Clarke quay. C’est ici que j’ai découvert cet ancien commissariat aux fenêtres colorées (ci-dessous). Aujourd’hui il s’agit du ministère de la culture et des jeunes.

Sur Clarke quay vous pouvez retrouver des clubs, des restaurants, des bars, des expats… les bâtiments sont très colorés, les rues sont parfois couvertes. Un lieu très vivant.

BUMBOAT

Nous avons fait un tour en « bateau mouche », en bumboat, pour rejoindre Marina bay sands. 20 minutes de bateau durant lesquelles nous avons longé d’autres quais.

Comptez 25$ aller retour (nous n’avons pas fait le retour).

Wild ROCKET

Dîner au Wild rocket, une cuisine asiatique traditionnelle et moderne. Comptez 73$ pour 4 plats (vous avez 4 choix à chaque fois sur la carte).

J’ai découvert beaucoup de saveurs. Et même si les plats se faisaient un peu attendre je me suis régalée. Mais à choisir j’ai clairement préféré Coriander Leaf présenté plus haut.

Wild rocket 10A Upper Wilkie Rd, Singapore 228119

LEVEL 33

Bières au Level 33. Au 33ème étage, ce restaurant prépare ses proposes bières dans des cuves que l’on peut apercevoir à l’entrée. Vous pouvez aussi commander des cocktail mais j’ai préféré tester une bière locale et maison. La vue est imprenable tant sur Marina bay sands que sur la skyline.

Autre rooftop : 1-altitude ! Mais je n’ai pas testé à cause de mon vertige… mais je vous note l’adresse tout de même. Une prochaine fois pour moi 🙂

JARDINS BOTANIQUES

Matinée dans les jardins botaniques. L’entrée est gratuite. Seule la collection d’orchidées est payante (5$). La promenade est très agréable et reposante. Les jardins sont superbes, au cœur d’une ville déjà très verte et fleurie.

Holiday inn Atrium

KATONG / JOO CHIAT

Le meilleur Laksa de Singapour se trouverait chez Katong 328 Laksa. Cette spécialité est une soupe curry coco avec des nouilles, des crevettes et des palourdes. Vous devez aimer les soupes de poissons.

Comptez 5$ le petit format (qui était suffisant pour moi) et 7,5$ le grand.

Sur East Cost Road (en tout cas la partie de la rue qui traverse le quartier de Katong) j’ai noté quelques adresses :

Brownice : des glaces vegan et italiennes

Kimchoo : une boutique / musée

Le temple Vinayagar

Toute la rue East Coast est à parcourir. Une promenade sous les arcades avec des boutiques et de nombreux restaurants!

Balladez-vous aussi dans le quartier de Katong pour découvrir les façades des maisons colorées.

Tambeling road et Koon Seng Road :

RAFFLES HOTEL

L’hôtel Raffles est à ne pas louper. Il est magnifique. C’est aussi l’occasion de boire LE cocktail le plus typique de Singapour, créé dans cet hôtel : Singapore Sling.

Ingrédients : Cointreau, cherey brandy, dom bénédictine, gin, angustura bitter, grenadine, jus d’ananas et jus de citron.

Dans le bar, des cacahuètes vous serons servies pour grignoter et ici pas de chichis, tout le monde jette les épluchures au sol^^

GEYLANG SERAI

Le Geylang Serai market est très connu pour passer une soirée animée, dîner dehors et même faire un peu de shopping. Pendant le ramadan, le marché et sa rue principale sont encore plus remplis et décorés. Nous avons commandé des plats malais (le nasi goreng m’avait tellement manqué) et en dessert un putu piring (coco, sucre de palmier, farine de riz). J’étais trop heureuse de retrouver des saveurs découvertes en Malaisie.

Pendant le ramadan encore plus de food trucks sont installés. Beaucoup moins traditionnels mais vraiment fun : kebab au chocolat, burger au pain arc-en-ciel, glace fumante, raclette…

NATIONAL GALLERY 

Exposition de Yayoi Kusama. J’avais eu la chance de voir une partie de son œuvre en 2012 à Paris mais j’avais loupé son exposition à Tokyo en Mai 2017. À Singapour l’exposition se tiendra jusqu’au 3 septembre 2017.

Cette galerie était à l’origine l’hôtel de Ville et se présentait en deux bâtiments. L’architecte français Jean-François Milou a réuni les deux édifices pour créer la galerie. La toute nouvelle partie, très moderne, contraste avec le reste du bâtiment. Le résultat est magnifique et très juste avec des jeux de lumières, de transparences…

Nous avons déjeuné sur place au restaurant chinois YAN . Et avons testé le menu découverte (38$) : dim sum, soupe, poisson et enfin nouilles. En dessert j’ai découvert le chilled mango cream with pomelo. Une soupe de mange froide, un délice.

SHOPPING

Avant de quitter la ville nous avons fait du shopping au centre commercial Bugis Junction (Uniqlo, Topshop, Bershka, Pull and Bear, Sephora, The body shop… mais aussi des boutiques bien plus typiques en Asie). J’ai surtout fait du repérage et j’ai préféré commandé en ligne une fois en France pour économiser la différence.

LAU PA SAT

Dernier diner à Lau pa sat, un hawker (construit par les britanniques) qui propose de nombreux styles de cuisines asiatiques (et autres) : indiens, malais, chinois, japonais… des jus de fruits, des desserts… et des versions végétariennes. Avant de quitter Singapour nous avons ainsi dégusté plusieurs plats, toujours à partager 😉

MON RESSENTI

Je suis arrivée dans ce pays avec beaucoup d’aprioris. Je pensais trouver une ville nouvelle, moderne qui pourrait ressembler à Dubaï.

En arrivant il ne m’a fallu que quelques minutes pour comprendre que j’étais très mal renseignée^^

J’ai découvert une ville moderne oui, très propre et tournée vers l’avenir. L’architecture est futuriste, Singapour tient à son image de belle ville (et c’est le cas). Belle mais aussi très verte. Parcs, potagers, murs de végétaux, serres…

Comme en Malaisie, de nombreuses cultures sont présentes à Singapour et toutes cohabitent ensemble. En 5 jours j’ai mangé tellement de plats asiatiques différents (dans des hawkers comme dans des restaurants), j’ai visité des temples chinois, hindouistes, boudhistes…, j’ai découvert un quartier malais, chinois, indien, j’ai vu la ville sous tous ses angles grâce à de nombreux rooftops, je me suis promenée dans un centre commercial, des jardins, des serres… et je me suis sentie accueillie et toujours très en sécurité.

À SAVOIR

Renseignez-vous sur les lois. Fumer n’est autorisé que dans certaines zones, cracher son chewing-gum est interdit (mais ils ne sont pas à la vente), toujours dans un soucis de garder le pays propre, on ne boit pas dans les transports en commun…

À Singapour la réponse non est rare (oui aussi d’ailleurs). Ils répondront CAN (oui en anglais abrégé) ou CAN NOT. Mais ils préfèrent répondre « plus tard » que non 😉

Une des langues officielles est l’anglais donc aucun souci pour communiquer. Et la monnaie est le dollar Singapourien (vous pouvez échanger sur place ou même retirer suivant votre banque).

N’oubliez pas : une crème solaire, un anti-moustique, des bonnes chaussures (une paire ouverte et une paire fermée) et un sweat toujours dans le sac à dos. Quand l’air conditionné est activé, il peut faire très froid.

J’avais aussi dans mon sac une petite serviette pour m’éponger mais pas de foulard. Si il est obligatoire de se couvrir pour entrer dans un temple il y aura toujours des tenues prévues mais dans le doute un foulard ne prend pas de place dans un sac à dos.

Je vous souhaite d’avoir la chance de découvrir cette ville… 5 jours complets c’était idéal. Si vous avez plus de temps pourquoi ne pas découvrir Les Philippines, la Malaisie ou encore Bali. 

10 FUN FACTS : JAPON, À SAVOIR

10 choses à savoir en allant au Japon ou faits amusants que j’ai pu noter pendant notre séjour :

Les japonais conduisent à gauche. Dans la rue ou dans des escaliers pensez à garder votre gauche. Faites attention bien sûr en traversant et à vélo.

Les toilettes, un sujet qui semble vous avoir intrigué. Et il y a de quoi! Tout ce que vous avez entendu est vrai^^ Les cuvettes sont chauffées, vous pouvez vous nettoyer avec des jets (avec différentes pressions), souvent la cuvette se lève seule et la chasse d’eau est automatique.

J’ai même pu voir un bouton « sound » pour couvrir le son pendant votre passage divin.

Au Japon tout est très carré et propre, chacun fait la queue sagement quand il faut attendre (bus, métro). C’est très apaisant…

Les japonais n’aiment pas dire non. Ne vous étonnez pas si quelqu’un aura préféré vous dire oui ou vous donner une réponse approximative plutôt que vous répondre par la négative.

Avec quelques mots d’anglais et une bonne gestuelle vous n’aurez aucun mal à vous faire comprendre. Même si parfois ils ne parlent pas du tout anglais ils sont toujours patients. Vous verrez, aucun souci pour communiquer.

Oui parfois tout est écrit en japonais mais avec des photos proposées et surtout le wifi donc tout ira bien. C’est aussi souvent traduit en anglais! Mais c’est vrai, vous ne saurez pas toujours ce que vous commandez, goûtez ou quelle direction vous prenez.

La politesse, répétez après moi : arigato gozaimasu, merci beaucoup. Apprenez bien ce mot car vous l’emploierez souvent. Les japonais le répètent sans cesse alors prenez le pli.

Pour le shopping il y a beaucoup de tailles uniques ou alors S et M ou M et L. Le L étant vraiment petit. J’ai souvent craqué sur des shorts ou pantalons mais qui n’étaient pas proposés au dessus d’un 27 (37).

Une fois la nuit tombée tout le monde se lâche. Bars à saké, karaokés, restaurants… je peux vous dire que ça titube dans les rues^^

Préparez-vous à voir des choses amusantes, inhabituelles, goûts nouveaux, des associations improbables : kitkat aux pancakes, glace aux fromages, barbes à papa arc-en-ciel…

VLOG AU JAPON #3 : RETOUR À TOKYO

Après mon premier article sur Tokyo et un second sur Kyoto voici mon dernier post sur le Japon. Quelques jours à Tokyo, à nouveau.

Retrouvez également ICI « comment préparer son voyage au Japon« .

KEIO HÔTEL

Nous avons séjourné au Keio hôtel, en plein cœur de Shinjuku. Une chambre au 39ème (et un petit dej au 45ème) avec une vue imprenable sur la ville. J’ai adoré notre chambre, un petit appartement. Cet hôtel propose une salle de sport, une chapelle, des restaurants, des expositions… des chambres Hello Kitty et une cérémonie du thé. Un incroyable souvenir. À faire absolument au Japon. La tea master était passionnante, nous en avons profité pour lui poser de nombreuses questions.

OMOTESANDO

Soirée à Omotesando pour notre retour à Tokyo. La rue principale est idéale pour du lèche-vitrine. Les boutiques (de luxe) sont incroyables et les vitrines hypnotisantes.

Vous trouverez dans cette rue Oriental Bazar pour vos souvenirs. Tout y est : vaisselle, petits objets kawaii, kimonos, déco…

Kiddy land est à ne pas louper, même pour un petit tour rapide. Des étages et des étages de jouets. Hihi.

J’ai surtout aimé me promener autour de cette grande avenue dans le petit quartier de Minami aoyama (cherchez le batiment SunnyHills, un bijou d’architecture, tout en bois).

SHINJUKU

Nous sommes retournés dans notre quartier (celui de notre hôtel), Shinjuku, pour boire une bière. Nous nous sommes installés chez Tap Stand. Une grande sélection de bières et la possibilité de dîner.
Japon, 〒160-0022 Tokyo, 新宿区Shinjuku, 3 Chome−35 新宿高野第2ビル

Nous avons dîné à Mentsudan, le repas qui m’a le plus marqué je pense. Un plan de udon, à customiser comme dans un self. On s’est régalé (je vous conseille celui avec un œuf cru)!
Je vous laisse précieusement l’adresse car c’est un super plan : Japon, 〒160-0023 Tokyo, Shinjuku, Nishishinjuku, 7 Chome−19−9 15 西新宿ビル

Toujours dans le quartier de Shinjiku nous avons le lendemain visité le parc visible depuis notre chambre d’hôtel : Shinkuju gyoen. Il ferme ses portes à 16h (dernière entrée à 15h30), on s’était fait avoir la veille^^

Comptez 200¥ par personne pour l’entrée

ARAJUKU

Dans le quartier électrique de Arajuku nous avons bien sûr parcouru Takesita street (les barbes à papa arc-en-ciel de chez Totti Candy factory, le frozen pop corn de chez Suret ox…) et nous avons fait du shopping chez WEGO. Une super adresse (voir mon HAUL ici).

Une autre adresse mais gourmande cette fois : Gyoza lou, un restaurant de gyozas. Le personnel n’est pas très sympathique mais nous avons aimé nous installer au bar, regarder les gyozas cuire et bien sûr les engloutir. MIAM.

6-2-4 Jingumae, Shibuya, Tokyo Prefecture (Shibuya / Harajuku / Ebisu)

Balade digestive dans le parc Yoyogi-kōen.

OMOTESANDO / MINAMI AOYAMA

Comme je vous le disais plus haut nous avons adoré nous promener la veille dans ce quartier « hipster ». Mais les magasins ferment tôt au Japon, tout était fermé. Alors nous sommes revenus pour découvrir les boutiques et le quartier de jour!

Non loin de là nous avons dîné chez Tonkatsu Maisen Aoyama Honten, un adorable petit restaurant qui cachait une énorme salle à l’arrière. Nous avons commandé un katsu délicieux. Je vous le recommande!

4-8-5 Jingumae, Shibuya 150-0001, Préfecture de Tokyo

Amateurs de whisky ? La public whisky library vous propose plus de 3000 whiskies à la carte. L’adresse est toute proche du restaurant, nous avons fini la soirée ici. Les bibliothèques de bouteilles étaient géniales et les cocktails super bons.

Japon, 〒107-0062 Tokyo, Minato, Minamiaoyama, 5 Chome−5−24 南青山サンタキアラ教会

SHIBUYA

Shibuya crossing est le plus gros carrefour du Monde. Un super point de vue pour étudier toute cette agitation : le Starbucks au premier étage de Tsutaya ou encore l’hôtel Excel.

Adresses shopping dans le quartier : 109 mens, 109 women et Muji (vous n’êtes pas prêts… Muji au Japon c’est énorme).

On a déjeuné chez Ichiran, un ramen très connu dans le quartier. À l’entrée vous commandez et payez via un distributeur automatique. Vous allez vous asseoir au comptoir et on vous sert sans que vous ne puissiez voir personne^^ Une étrange expérience mais très rigolote et surtout délicieuse. Super ramen!

Japon, 〒150-0041 Tokyo, 渋谷区Jinnan, 1 Chome−22−7

  

Le soir nous sommes revenus à Shibuya pour vivre le carrefour de nuit et nous avons mangé chez Uobei sushis. Des sushis commandés via un iPad face à vous et apportés en quelques minutes sur un tapis roulant. Une adresse ludique, pas cher et de très bons sushis à la carte. Il y a très souvent de l’attente mais patientez, ça avance vite et ça vaut le coup.

Une adresse dépaysante ensuite pour boire une bière : PDX Taproom. Un bar hommage à Portland.

Japon, 〒150-0001 Tokyo, 渋谷区Jingumae, 5−30−2

TOMIGAYA

Un de mes quartiers coup de cœur… c’est un peu le 11ème de Tokyo^^ Enfin j’ai trouvé. Je me suis sentie vraiment bien dans toutes ces rues que nous avons visitées les unes après les autres. J’avais les yeux grands ouverts « Nico je veux vivre ici!!! ». Des adorables boutiques, des petits immeubles bas, des maisons, des rues piétonnes… très agréables.

DAIKANYAMA

Un autre quartier vraiment sympa (je veux bien y vivre également, le quartier était encore plus hipster je crois). Des boutiques aux airs français, des brocantes, des petits cafés (nous avons siroté un smoothie chez Sign) et surtout de la déco. Je vous conseille les magasins Everyday by collex et And style store.

Et c’est ainsi que s’est terminé notre séjour au Japon. Vous pouvez découvrir également mon premier article sur Tokyo ICI et un second sur Kyoto (et Nara) ICI).

J’ai tellement aimé ce pays si vous saviez. Si vous hésitez encore, foncez, de très belles surprises vous attendent. Kyoto, Nara et Tokyo qui est une ville énorme mais pas du tout stressante, au contraire. Les japonais ont un savoir vivre ensemble, que du bonheur… On repart quand???

PRÉPARER SON VOYAGE AU JAPON

Je vous avais déjà parlé de mon rêve de visiter le Japon. Avec Nicolas nous nous sommes envolés fin Avril direction Tokyo. 10 jours au Japon, un court séjour mais la parfaite introduction à ce pays avec la visite de Tokyo, Nara et Kyoto.

Nous sommes partis avec Japan Airlines en choisissant des billets éco premium. La différence n’était pas si grande et avec autant d’heures de vol nous avons opté pour un peu plus de confort et d’espace. Super compagnie avec des plateaux franco japonais presque bons.

Une fois que vous êtes arrivés sur le sol japonais et que vous avez récupéré vos valises vous pouvez vous débarrasser de quelques tâches directement à l’aéroport.

Le secret pour avoir internet partout avec vous : une pocket wifi. En voyage je me débrouille toujours avec le wifi des restaurants, des hôtels. Mais ici je n’ai pas regretté! C’est un peu comme prendre un GPS quand vous louez une voiture pour un Road Trip en Californie. Entre les rues qui ne sont pas marquées sur les cartes et les mots ou adresses qu’il faut traduire en japonais… on était ravis de notre investissement {moins de 100€ pour 10 jours}.

Si vous comptez visiter plus que Tokyo, pensez à commander sur internet et surtout en France vos « Rail japan pass« . Vous recevrez un bon chez vous par courrier qu’il suffit d’activer une fois sur place, à l’aéroport par exemple. Ensuite le train est illimité au Japon.

Nous l’avons utilisé pour Kyoto et Nara. Le pass était déjà rentabilisé avec un aller retour.

Nous avons aussi utilisé notre Rail Japan Pass à notre arrivée pour rejoindre le centre ville. Comptez 1h de train, très pratique.

Et enfin votre carte de métro, la SUICA. Elle permet de voyager en illimité dans la ville, en bus ou métro (nous l’avons utilisée à Tokyo mais aussi à Kyoto), ce qui est très pratique car chaque ligne de métro est indépendante, avec ses propres tarifs. Donc le casse tête si vous décidez de payer vos trajets un par un.

Pour l’hébergement, nous avons varié entre hôtels et ryokan (auberges) réservés sur AirBnb. En fonction de votre budget à vous de voir.

J’en profite pour partager avec vous une promo de -35€ en vous inscrivant sur Airbnb via CE LIEN. Inscrivez-vous, 35€ de réduction vous attendent et seront appliqués sur votre première réservation, partout dans le monde.

Nous avons préparé notre voyage avec les adresses et les conseils trouvés sur des blogs mais aussi grâce à vous.

Je partage à nouveau mon article sur comment « je prépare mes voyages« .

Pour ce qui est de la langue : les japonais parlent un peu anglais, parfois pas du tout mais ils n’ont aucun soucis à l’idée de discuter avec vous, au contraire. Alors avec quelques mots clés et de la volonté il n’y a jamais eu de soucis pour communiquer.

Je remercie toutes celles qui m’ont envoyé leurs adresses. Pour ce qui est des blogs j’ai parcouru ceux de :

Tokyo ban bao

Le polyèdre (dont ce précieux guide de Kyoto)

Carnet de traverses

Kanpai

Tous ces articles et messages nous ont aidé à noter un maximum de choses que nous avons divisé par quartier et jours de visites.

Sur place quand nous cherchions par exemple où manger nous nous connections au site Serious eats ou aux applications TripAdvisor et Foursquare. Vous précisez où vous vous situez et vous n’avez plus qu’à choisir. Super pratique grâce au wifi encore une fois.

Et vérifiez bien les horaires d’ouvertures et fermetures. Surtout pour les restaurants qui ferment tôt!

En espérant ne rien avoir oublié voici mes conseils avant votre futur voyage 😉

VLOG AU JAPON #2 : KYOTO ET NARA

En partant 10 jours seulement au Japon nous savions qu’il serait impossible de sillonner le pays. Mais pour comprendre un temps soit peu ce pays nous voulions visiter au moins une seconde ville (si ce n’est deux). Nous avons ainsi passé quelques jours à Kyoto et découvert Nara par la même occasion. Nous savions que Kyoto était très touristique mais nous voulions voir le japon plus traditionnel. Nous avons pris le train, comptez 2h30 de trajet.

Sur Airbnb nous avons réservé un ryokan. Une « auberge » typique japonaise.

Je partage avec vous le lien car tout était parfait, l’accueil de l’hôte était très touchant et en plus le ryokan était bien placé (des vélos étaient à disposition c’était super pratique) :

-35€ en vous inscrivant sur Airbnb via CE LIEN. Inscrivez-vous, 35€ de réduction vous attendent et seront appliqués sur votre première réservation, quelque part dans le monde.

L’entrée se faisait dernière un temple tenu par le fils de la propriétaire du ryokan. Après avoir laissé ses chaussures à l’entrée il suffisait de monter à l’étage pour découvrir l’unique pièce séparée par des portes coulissantes en papier et en bois. Dans un style plus que minimaliste nous avons dormi sur un futon. On a adoré !

PONTOCHO

Premier soir direction la rue piétonne Pontocho. La rue est parallèle à la rivière kamo que vous pouvez longer pour une balade avant de dîner. Un choix immense s’offre à vous dans cette rue touristique mais géniale. Nous avons par hasard misé sur un petit restaurant qui proposait une fondue japonaise au yuzu. Légumes, poissons, viandes, nouilles… nous avons tout fait cuire nous-mêmes dans un bouillon citronné. Un délice ! Je vous conseille cette adresse.

YUZUGEN

212 Nabeyamachi, Pontocho Shijo-dori Agaru, Nakagyo-ku, Kyoto 604-8015 Kyoto Prefecture

Faites bien attention aux horaires, les japonais mangent très tôt, les restaurants ferment entre 21h et 22h.

Tellement de temples à visiter, de sites à découvrir… il a fallu faire des choix.

Vérifiez bien les horaires également, les parcs et les temples peuvent fermer tôt.

KINKAKU JI (pavillon d’or)

Pour chaque visite il est conseillé d’y être tôt. Alors vous serez plus tranquilles lors de votre première visite matinale et un peu moins le reste de la journée.

Nous avons commencé ce matin- là par Kinkaku Ji (que nous avons atteint en bus). Nous y étions à 8h30 pour l’ouverture. Un temple bouddhiste recouvert de feuilles d’or qui se reflète dans l’eau de son beau jardin.

Comptez 400¥ l’entrée par personne

GINKAKU JI (Pavillon d’argent)

Après avoir récupéré les vélos prêtés au Ryokan nous avons filé au pavillon d’argent (6km tellement agréables en vélo, même si parfois ça grimpe aussi).

La matinée ayant bien débuté il y avait davantage de monde (nous étions en plein milieu de la golden week, LA semaine de vacances pour les japonais donc il faillait s’y attendre).

Le temple était lui aussi superbe mais j’ai surtout été fascinée par le jardin du pavillon d’argent. Une nature riche, un entretien pensé au millimètre près (j’ai aperçu des gens dépoussiérer les arbres et balayer la mousse) et une ambiance si zen…

J’ai moins aimé visiter ce circuit bien défini à la queue leu leu avec des centaines d’autres touristes mais pendant ce séjour à Kyoto il a fallu faire avec pour profiter de ces merveilles malgré tout.

Comptez 500¥ l’entrée par personne

TETSUGAKU NO MICHI (promenade des philosophes)

Toujours en vélo (mais très sympa à faire à pied également) nous avons longé la promenade des philosophes. La balade se fait le long du canal, à l’abri des arbres (surtout des cerisiers), c’est un moment très paisible.

HONEN IN

À tout moment il est possible de bifurquer et visiter un des nombreux temples autour de cette promenade.

Nous avons entre autre découvert Honen in, un petit temple caché dans la forêt et bien plus calme.

GION

Retour en vélo direction Gion. Un quartier où nous comptions dîner mais que nous voulions voir aussi de jour.

Nous avons déjeuné en plein cœur du quartier chez Gino tanto. Comme souvent nous nous sommes aventurés au hasard dans un restaurant qui s’est avéré délicieux avec une terrasse atypique qui donnait sur Shirakawa-Minami dori.

Nous avons commandé des okonomiyaki que nous avons dégustés directement sur une plaque chauffante au centre de notre table. Ici vous mangez assis au sol avec vue sur les cuisines. Génial!

On s’est ensuite balladés dans Gion pour digérer 😉 De superbes petites rues à découvrir comme Shirakawa-Minami dori et ses alentours.

FUSHIMI INARI TAISHA

En vélo nous avons rejoint la gare la plus proche pour prendre le train pour Fushimi Inari Taisha.

4km de portes couleur vermillon. Des milliers de torii qui sont des dons, les écritures sont d’ailleurs les noms des généreux donateurs.

En arrivant vous risquez d’être impressionnés par le monde mais plus ça monte et plus les gens rebroussent chemin. On enfile de bonnes chaussures ce jour-là et on grimpe découvrir cet incroyable sanctuaire.

Entrée gratuite

BIERES ET COCKTAILS

Ce soir-là nous avons bu une bière avec des amis chez Beer komachi. Un bar situé sous le marché couvert Furukawa-chō. Une adresse sympa pour tester une bière japonaise.

Beer Komachi 444 Hachikencho, Higashiyama-ku, Kyoto 605-0027 Kyoto Prefecture

L’une de vous m’avait conseillé le Bar K Ya , un speakeasy avec un jardin d’intérieur. Il était complet alors ils nous ont gentiment réservé une place au Bar K Ya annex à quelques rues de là. Une pièce nous était réservée et nous avons pu commander un cocktail pour une soirée intime vraiment typique. J’ai adoré la décoration.

En plus du prix des cocktails et de la taxe il faut comptez 5000¥ pour la privatisation.

Bar k ya 103 Yaoyacho, Rokkakudori Gokochimachinishi-iru, Nakagyo-ku, Kyoto 604-8072 Kyoto Prefecture

ARASHIYAMA (la bambouseraie)

Il est possible de se rendre à la bambouseraie en vélo. Moins vaillants que la veille nous avons choisi le train. À quelques minutes de la gare de Kyoto la bambouseraie est une promenade sur 500m à travers des bambous géants et majestueux.

Ne faites pas demi tour tout de suite, rejoignez le point de vue qui est à couper le souffle.

Entrée gratuite

NARA

Sur un coup de tête nous avons pris un train pour Nara. En 45 minutes nous étions sur place. Je rêvais de découvrir enfin cette ville mystérieuse dans laquelle des centaines de daims vivent en liberté.

Dans la rue piétonne qui rejoint le parc de Nara nous avons dévalisé un super marché pour préparer un pique nique. Nous nous sommes installés sur l’herbe à l’ombre des arbres et nous avons testé une tonne de choses. MIAM.

La golden week se faisait encore plus ressentir à Nara. Le parc et les rues étaient pleins à craquer, noir de monde. Il a fallu faire abstraction du monde pour profiter des nombreux temples du parc.

Sur le retour nous avons suivi vos conseils et fait un peu de shopping sous une galerie marchande couverte et notamment à Daison. Un tout à 108¥ où j’ai trouvé des pépites!

Difficile de se faire un avis sur cette ville adorablement typique et dépaysante mais tout sauf paisible ce jour-là!

COCKTAILS DANS UNE BIBLIOTHÈQUE

Dîner et cocktails au Café bibliotec Hello pour notre dernier soir. À la carte : des pâtes, des sandwichs… tout était très bon. On ne s’attendait pas à manger aussi occidental mais si un peu de pain et de légumes vous manquent pendant votre séjour^^ Je conseille aussi et surtout cette adresse pour boire un verre. L’ambiance était vraiment géniale j’ai adoré. Grande table d’hôte à partager, coin fumeur plus tamisé, des canapés… vous avez le choix, tout ça avec vue sur cette incroyable bibliothèque sous une haute charpente.

Cafe bibliotec 650 Seimeicho Nijo Yanaginobanba Higashi iru, Nakagyo-ku, Kyoto 604-0951 Kyoto Prefecture

KIYOZUMO DERA

Nous avions gardé ce temple pour le denier matin. En mettant notre réveil encore plus tôt que d’habitude nous y étions à 7h (l’ouverture se fait même à 6h). C’était l’idéal… nous étions presque seuls pour visiter ce temple avec vue sur Kyoto et une luxuriante végétation.

Baladez-vous ensuite tout autour. Les ruelles sont adorables et même si les boutiques sont touristiques c’est l’occasion d’acheter par exemple de jolies cartes postales.

400¥ l’entrée par personne

INODA COFFEE

Affamés nous avons petit déjeuné à l’angle d’une des jolies ruelles au pied de Kiyozumo dera. Inoda coffee : encore une adresse que vous m’avez soufflée.

Un restaurant ancien avec une ravissante terrasse et des serveurs en costumes. Un petit déjeuner de luxe 😉 Il est conseillé de commander le morning set mais il est aussi possible de déguster des sandwichs ou des gâteaux.

Inoda coffee 3-334 Kiyomizu, Higashiyama-ku, Kyoto 605-0862 Kyoto Prefecture (ouverture 9h).

680¥ le club sandwich

1380¥ le morning set (jambon, œil brouillé, croissant…).

SANJUSANGEN-DO

Sur le retour nous avons visité le sanctuaire Sanjusangen-do. Je l’avais peu vu dans les guides et heureusement vous étiez là pour m’en parler. 1001 statues regroupées en armée, un spectacle à couper le souffle. Une de mes découvertes préférées à Kyoto. Les photos étaient interdites, vous pouvez toujours en trouver dans Google images mais un conseil : gardez la surprise intacte.

600¥ l’entrée par personne

Il a fallu ensuite reprendre le train direction Tokyo. Nous étions impatients de retrouver la capitale pour découvrir d’autres quartiers (un autre article et un autre Vlog sur Tokyo arrivent…).

Kyoto était très différente et nous avons vraiment apprécié nos déplacements à vélo et ce fantastique dépaysement. Mais pas évident en pleine golden week (semaine de vacances pour tous les japonais) d’apprécier pleinement les temples, les sanctuaires ou les parcs). Nous ne gardons cependant que les bons souvenirs et espérons revenir, un jour.