Browsing Category

Merci pour votre visite…

La vaisselle, mes plus beaux souvenirs…

J’aimerais vous parler d’un sujet un peu différent dans ce post. Il sera récurrent les prochains mois car j’ai plein de choses à vous raconter autour… des arts de la table.

J’espère que le sujet va vous plaire autant qu’à moi.

J’avais envie de vous parler de mon rapport avec les arts de la table, de l’importance qu’a eu la vaisselle dans mon rééquilibrage alimentaire, de mes inspirations déco… Je vous invite également à découvrir le site www.osezlartdelatable.fr, qui illustre les arts de la table contemporains.

Et je commence cette série d’articles par mon histoire avec les arts de la table.

Je pense ne pas être la seule à avoir un rapport très particulier avec la nourriture, les repas partagés entre amis, en famille, la décoration de la table… la France est reconnue pour tout cela.

Ma maman nous a toujours fait la cuisine. Que nous mangions devant la télé (le dimanche devant « Ça cartoon », vous aussi?), dans la salle à manger, sur la table de la cuisine… nous nous réunissions autour d’un repas, cuisiné avec amour. Et il était vraiment très rare que les plats soient servis dans une casserole ou une poêle. La table était toujours bien mise, soignée.

Il y avait aussi les belles occasions. Les dimanches en famille, les anniversaires, les jolies nouvelles à fêter… et là, ma maman sortait de son armoire sa plus belle vaisselle. Car oui elle a toujours eu la vaisselle du quotidien et un vaisselier rempli de merveilles pour les occasions.

Je me souviens d’assiettes à dessert blanches avec des grosses cerises, de belles nappes, de sets de table, de porte couteaux, d’une cafetière en verre et d’une boîte à sucre…

Pareil chez ma grand-mère maternelle (je suppose qu’elle tient ça d’elle…) : argenterie, porte couteaux en forme de chiens (oui il y a eu une vraie mode du porte couteau et ma grand-mère en avait des pas banals), de beaux plats pour le service, des carafes peintes à la main, des serviettes en tissu…

Aujourd’hui, j’ai gardé cet amour pour la belle vaisselle et les tables bien dressées. Dans un autre style je collectionne moi aussi les verres, les bols, les tasses, les assiettes (grandes, petites, creuses…)… et dans ma cuisine j’ai gardé de belles théières en décoration. Ma grand-mère les collectionnait, sans jamais les utiliser.

Et surtout je continue ce cérémonial quand je reçois des invités (ou juste quand je dresse la table pour moi ou pour nous deux).

Je nettoie la table, je choisis mes sets de tables (oui je les collectionne eux aussi), je décide de la vaisselle qui ira le mieux avec mon plat, mon humeur…

D’ailleurs en y réfléchissant, mon coin salle à manger est l’endroit où je me sens le mieux chez moi. C’est la première fois que j’ai une table dans un appartement et je vis littéralement dessus.

Petit dej, boulot, déjeuner, shooting, apéro, dîner… c’est le symbole de la convivialité et je crois que je suis inspirée pour travailler dessus aussi.

Ce week-end je me suis rendue une toute dernière fois en Basse-Normandie. Nous venons de vendre notre maison de vacances, dans laquelle j’ai passé tous mes étés (minimum 15 jours chaque année) et ça a été très dur de lui dire au revoir (une des choses les plus dures que j’ai eu à faire).
Je la connaissais déjà par cœur mais j’ai voulu mémoriser chaque pièce, chaque détails… et j’ai rempli la voiture de souvenirs : des livres, un panier à crevettes, des coussins, des photos et surtout de la vaisselle. Ce sont ces bols, ces tasses à pois, ces assiettes à fleurs, ces petits verres, ces couverts … qui me rappellent le plus de souvenirs. Des petits déj avec mes grands parents et de la confiture maison, des déjeuners en famille, des dîners entre amis… j’emporte ces souvenirs avec moi.

À travers mon prochain article je pense que je vous présenterai ma vaisselle et je vous parlerai aussi de mon rééquilibrage alimentaire. Car c’est finalement très lié…

LETTRE À MON MOI DE 15 ANS

Après ma vidéo sur les peurs ou encore sur ma confiance en moi, j’aimerais vous parler de l’estime de soi. Tout ça étant très lié…

Dove, m’a fait découvrir le projet pour l’estime de Soi. Un site (à retrouver ici ) qui propose des outils très concrets pour aider les adultes à aborder des sujets délicats comme l’estime de soi, l’image de son corps, les brutalités à l’école, la pensée positive, les médias sociaux… tout ces sujets que vous avez peut-être du mal à aborder avec votre enfant, votre soeur, votre cousine… ou avec vous même. En fonction de l’âge de l’enfant des articles, outils, exercices sont proposés par des professionnels et psychologues et j’ai été très touchée par cette approche, cette démarche. 

Dove m’a proposé de participer à ce projet. Et plus que partager avec vous ces outils très justes j’aimerais vous parler de mon moi à 15 ans. Ou plutôt j’aimerais parler à mon moi de 15 ans. 

Je suis quelqu’un de confiant, de positif et j’ose. Mais ça n’a pas toujours été le cas. 

J’espère que cette vidéo aidera les plus jeunes mais aussi les moins jeunes qui n’ont toujours pas fait la paix avec leur corps ou non pas terminé d’apprendre à se connaitre. 

« Tu as 15 ans, tu as été réglée très tard par rapport à tes copines et tu ressembles encore à une enfant. Tu ne parais pas beaucoup plus que 13 ans, tu n’es pas encore très formée et tu désespères de voir se développer enfin une jolie poitrine. 

Les complexes ne s’arrêtent pas là, je m’en souviens bien. Tu caches tes oreilles, tes cuisses et tu portes des plateformes pour paraitre plus grande. Désolée de te le dire, mais 15 ans plus tard aucune poitrine n’aura poussé, tes oreilles seront toujours les mêmes, comme tes cuisses, et même si les filles grandissent jusqu’à 18 ans tu garderas ton mètre 62. 

Mais les années te permettront de faire la paix avec ton corps. Si si je te jure. Petit à petit les phrases entendues et ré entendues résonneront en toi : « ton corps est ton meilleur ami », « tu n’en as qu’un », « aimes-toi pour que les autres t’aimes… ». 15 ans après tu ne vois même plus ce que tu reprochais à tes oreilles (j’ai décidé de tourner cette vidéo les cheveux relevés pour te le prouver), tu assumes ta taille, tu fais avec ces mêmes cuisses qui t’ont tellement complexé et surtout, le compte sur lequel tu avais économisé pour une augmentation mammaire n’a jamais été touché… qui l’aurait cru. 

Comme tu vas réussir ce qui te parait impossible aujourd’hui ? Le regard de ta maman. Bien sur tu as toujours été une belle princesse d’hiver à ses yeux mais elle a aussi ce regard bienveillant sur toi. Et elle l’a toujours. C’est celui qui nous aura le plus aidé tu verras. 

Je me souviens de samedis shopping, on lui montrait tout ce qu’on essayait en cabine et jamais on n’a senti un jugement, seulement des paroles objectives sur ce qui nous mettait en valeur ou un peu moins. « Maman, tu es sûre ça ne fait pas des grosses cuisses ? », « Tu es pour le décolleté ? ». Je t’entends encore… 

Elle veille à ce que tu ne portes rien de trop sexy à l’école par contre tu seras d’accord pour dire elle t’a laissé t’exprimer vestimentairement parlant et à tout âge. Elle t’a aidé à écrire sur ton jean jaune pour la rentrée en CM2 (et oui tu le portais avec un top violet, ça on s’en reparlera…), elle t’a acheté des plateformes comme les Spice girls, elle t’a laissé adopter le look de Avril Lavigne au collège et au lycée, elle te laisse remplir ta valise d’interne avec des vêtements de TOUTES les couleurs… je te laisse chercher ton propre style, mais pas trop longtemps hein. 

Aujourd’hui encore elle me fait tourner sur moi-même quand je sors le soir. Elle valide le choix d’une robe, d’une couleur, d’une coiffure… et je lui fais parfois plaisir en portant une marinière. Et oui, c’est toujours à rayures qu’elle nous préfère. 

C’est avec ces mêmes yeux que je veux regarder mes enfants, c’est avec ces mêmes phrases positives que je veux les élever et c’est avec une confiance en eux que je veux qu’ils grandissent. Ce sont ces valeurs qui font aujourd’hui qui je suis et qui m’aident à oser vivre ma vie. 

Encore à 15 ans elle t’appelle sa princesse et c’est toujours le cas à 30 ans. Certains diront qu’il était risqué de donner un tel surnom à sa fille, elle pourrait devenir trop sûre d’elle. 

Je suis devenue sûre de moi ! Une princesse qui n’a pas besoin de prince (même si je suis heureuse d’avoir trouvé le mien, une princesse qui travaille pour elle-même et qui écoute tous ses rêves. Alors aujourd’hui cette forte personnalité te fait peur, je le sais, les années de lycée commencent à te sembler bien longues mais ta maman va t’amener jusqu’au bac et t’expliquera qu’il faut absolument exercer un métier de passion, l’argent suivra. Le meilleur des conseils qu’elle ait pu nous donner. Tu vas foncer dans des études d’arts et la vie te conduira au métier de tes rêves. Je te laisse découvrir ça par la suite, je sais comme tu n’aimes pas t’attarder sur le passé ou connaitre le futur. Je suis restée pareil. 

C’est vrai le temps arrange les choses. Mais avoir confiance en soi, s’assumer et s’estimer est un long travail et qui ne se fera pas tout seul. Tu vas devoir parfois te remettre en question aussi, apprendre à te connaitre, à t’accepter et surtout à t’écouter. Mais je sais que note maman est près de toi et que tu l’écoutes bien plus que tu ne le penses. 

Ce travail sur soi même est un voyage personnel mais les mots et regards des autres peuvent aussi tout changer. J’invite à la bienveillance et la patience. Vous pouvez être soutenue par un parent, une amie, une enseignante, une blogueuse ^^

Si ce blog existe toujours dans 15 ans… à 45 ans je parlerai à mon moi de 30 ans. « 

Article en collaboration avec Dove.

RENTRÉE HEALTHY (APRÈS LES ÉCARTS DE L’ÉTÉ)

Pour répondre à vos messages (car ils ont été nombreux fin Août) j’ai pensé écrie cet article afin de vous aider pour entamer une rentrée healthy après (peut-être) les écarts de l’été.

Pas de panique, voici mes conseils :

NE PAS CULPABILISER

Je sais que beaucoup d’entre vous culpabilisent : les glaces, les gaufres, les cocktails, les restaurants à répétition…c’est fait, c’est fait. Je suis sûre que vous vous êtes régalées et j’espère que vous avez bien choisi vos écarts : des gaufres maison, des glaces artisanales, les restaurants en bord de plage avec du poisson frais, des frites maison… Pas de culpabilité à avoir, vous avez fait des écarts mais ça n’est en rien un échec.

NE PAS SE PESER

Je vous déconseille de vous peser si vous sentez que les écarts ont été trop nombreux cet été. De toute façon il suffit de voir comment vous vous sentez dans votre jean préféré. La balance ne vous soutiendra pas^^
Vous ressentez peut-être un ou deux kilos en plus, la balance ne vous donnera qu’un chiffre, votre ressenti est plus important. Ils seront vite perdus !

REPRENDRE TOUT DE SUITE DE BONNES HABITUDES

Le conseil le plus important est de reprendre les bonnes habitudes dès que vous rentrez chez vous. Rappelez-vous comment ça se passait en Juin à la maison… ALLEZ on est reparti.

EVITER LE « FOUTU POUR FOUTU »

Et donc évitez le foutu pour foutu. « Je rentre jeudi mais je reprendrai mes repas équilibrés lundi… ».
L’été est fini donc les journées « glaces + apéro + resto » s’arrêtent à votre retour 😉 N’attendez pas pour reprendre vos habitudes.

FAIRE LE PLEIN

La première chose à faire et donc de faire les courses. Rachetez-vous des fruits et des légumes, faites le plein de yaourts, muesli, lait, oeufs, protéines, féculents… et n’oubliez pas les ingrédients pour les pancakes de dimanche prochain.

PAS DE DETOX

Je ne suis pas très détox. Je ne vous conseille pas de commencer par une semaine de thé vert uniquement pour vous détoxifier. Le simple fait de reprendre vos bonnes habitudes va doucement vous détoxifier et vous reprendrez vos reflex sains.
Le risque est de craquer après ou pendant la detox. De plus une détox (ou une monodiet) ça se prépare en amont. Après un été riche en écarts ça n’est pas le bon moment !

Par contre commencer la journée par un thé vert vous fera du bien.

RELIRE MON LIVRE

Attention vous ne repassez pas par la case départ.
Sauf si bien sûr vous démarrez votre rééquilibrage alimentaire.
Dans les deux cas, lisez ou RElisez mon livre pour vous rafraichir la mémoire avec mes conseils sur l’organisation, la cuisine, le sport, comment faire au resto, à l’apéro… et pourquoi ne pas vous lancer le défi « 1 mois sans alcool ou sans coca zéro »?

Mon livre est en vente ici (FNAC), mais aussi si Amazon, Cultura, dans votre centre culturel E.Leclerc, chez votre libraire…

Je vous souhaite une bonne rentrée, une belle reprise et rdv sur @BIENDANSMONSLIP pour des recettes, des conseils, des astuces…

CE QUE JE MANGE EN VACANCES (RESTOS, APÉRO…)

Un nouveau style d’article. Jamais encore posté par ici : 8 jours Bien Dans Mon slip.

Il s’agit de mes repas sur 1 semaine, en vacances avec les copains. Pas mal de repas à la maison mais aussi au restaurant et des apéros.

Je ne suis plus en rééquilibrage alimentaire ni en stabilisation. Mon été a été différent de l’été dernier donc. Un peu plus d’écarts mais toujours autant envie de faire la cuisine, trouver des adresses Healthy et me faire plaisir avec de vraies bonnes choses.

J’ai continué le sport. 3 fois par semaine minimum en m’étant inscrite à une salle de sport au tout début des vacances.

Voici mes repas des 13 au 21 Août* :

(*exercice rigolo d’avoir tout noté sur une semaine, je ne l’avais jamais fait)

LUNDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt à l’avoine
Nectarine

Quinoa bowl (chez Bali Bowl à Biarritz) :

Quinoa, avocat râpé, carottes, chou rouge, roquettes, graines et tofu.
Sauce : huile de sésame et sauce soja salée

Açai bowl (base banane et açai) avec des fruits

Dîner chez une copine :
Poké bowl (déstructuré^^) : saumon mariné (sauce soja salé et citron vert), riz complet froid, carottes râpées, radis, tomates cerises, chou râpé, concombre et 1/2 avocat.
Sauce : sauce soja et jus de citron vert

MARDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Fromage blanc
Banane

Poêlée : courgette, tomates, poivron jaune, pâtes complètes et steak de soja

Nectarine
Yaourt
Noix de cajou

Bowl improvisé :
Pois chiche (grillés au four avec du curry et du cumin), maïs, tomate, concombre, boulettes veggie (cuites au four avec les pois chiche) et du melon d’Espagne.   

MERCREDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt à l’avoine
Nectarine (j’aime tellement ce fruit, je suis en boucle je sais mais il y en aura bientôt plus !)

Salade au restaurant :
Épinards, carottes, quinoa, fromage frais et radis
Smoothie aux fruits

Açai bowl à SaintJean de Luz (Akeita Coffee)

Tapas en Espagne (San Sebastian) :
Bière, croquette fromage, mini burger, boudin noir et brochette gambas
Frozen yogourt (avec du chocolat fondu et de la noix de coco râpée)

JEUDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt avoine
Nectarine

Courgettes, carottes râpées, quinoa et steack de soja
Compote

Amandes
Milkshake (yaourt, banane et glaçons)

Moules, poivrons grillés et courgettes jaunes

VENDREDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt avoine
Nectarine

Salade de crudités, saucisse veggie et boulghour

Fruit
Amandes

Poivron grillés et crevettes à la plancha (Ilunabar)

Gin tonic

SAMEDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt avoine
Abricots

Crevettes à la plancha, poisson grillé, pomme de terre et piperade
Fruits et sorbet (Arrantzaleak, Ciboure)

Fruit
Fromage blanc
Amandes

Poulet grillé, lentilles, carottes et poivrons

DIMANCHE

Brunch : donc petit dej + dej

Buffet à la Beach House (sans légumes ;( ) :avocats toast, quinoa, fromage blanc, fruits, fromage, crevettes et thé

Nectarine au goûter

Taboulé : semoule complète, concombre, tomates, poivron, jambon, oignon cru, menthe fraîche, jus de citron, huile d’olive, sel et poivre

LUNDI

Thé
Muesli sans sucre ajouté bio
Yaourt avoine
Banane

Carotte râpée, jus de citron, poivre et sel
Courgettes crues, fromage blanc, poivre, sel, jus de citron, menthe fraîche et piment d’Espelette
Tomate, huile d’olive, sel et poivre
Pain seigle
Chipolatas grillées

Pomme
Fromage blanc
amandes

Chiperons, riz et salade (café de Paris, Saint-Jean-de-Luz)

Bière

***

SUD DE BALI (Jimbaran, Seminyak, Uluwatu, Bingin Beach, Thomas beach…)

Deuxième semaine à Bali. Après Ubud, direction Jimbaran (article #1 par ici). Dans le sud de l’île.

Nouvel hôtel, nouvelle ambiance et nouveau rythme. Après cette première semaine chargée (mon article sur Ubud et ses alentours par ici), nous avons ralenti les visites pour nous reposer.

J’avais réservé ce voyage via Voyage Privé (avions et hôtels). Dans la formule les transferts étaient compris, donc celui entre nos deux hôtels avec des visites ! En quittant notre hôtel nous avons ainsi visité des temples sur la route.

Goa Gajah 

J’ai été enchantée par les jardins et la végétation. Nous avons exploré tous les recoins, nous ne voulions plus quitter le lieu.
Le temple est connu pour son « éléphant cave ». Une grotte sacrée dont l’entrée est sculptée dans la roche.
15 000 / personne 

Taman ayun temple 

Un temple très bien entretenu. Je n’ai pas grand chose à en dire. J’en vu tellement de temples ici, ce n’est pas celui qui m’aura le plus touchée.
20 000 / personne 

Tanah Lot

J’avais vraiment hâte de visiter ce temple, au bord de la mer, entouré d’eau. Je savais qu’il était préférable de venir à marée basse pour accéder au temple et sans me renseigner c’était le cas. Coup de chance. La location est improbable, j’ai beaucoup aimé cette découverte.
60 000 / personne 

Canggu 

Avant d’arriver à Jimbaran nous avons déjeuné à Canggu. Cette ville est vraiment sympa !

Nous nous sommes arrêtés au marché couvert, rempli de belles choses (je me suis offert une bague fine) et nous avons mangé à Organic Café.

Organic cafe 

Tout y est : hamac, plantes, belles tables en bois brutes, smoothies, bowls…
Les salades nous ont convaincus, une grosse envie de manger frais et froid.
Les boissons étaient délicieuses et les salades absolument fabuleuses. Foncez.
130 000 / personne (8€ boisson et salade).

Je partage également avec vous le Motion café. Il m’a été chaudement recommandé après coup et ce restaurant a l’air super aussi.

Kupu Kupu Jimbaran 

Nous avons enfin découvert le nouvel hôtel : Kupu Kupu Jimbaran et notre chambre. Vous nous auriez vu… 3 enfants ! Au dernier étage, une longue piscine nous attendait avec plusieurs « maisons » tout autour. Le rdc donnant sur la piscine, comme une maison de vacances (on a adoré installer nos transats tout devant le lendemain pour une journée piscine). Un lit supplémentaire pour mon frère et une superbe salle de bain. À l’étage : notre chambre avec ma mère. Un lit baldaquin majestueux et un grand balcon.

Petit dej toujours aussi varié, salle de sport, 2 piscines, plusieurs restaurants… nous n’avons testé que celui qui rentrait dans notre formule demi-pension. Encore une fois, pas la grande régalade. Nous n’avons mangé à l’hôtel qu’une seule fois mais c’était parfait pour notre journée piscine, chill.

Ils ont été très arrangeants avec nous pour notre dernier jour (nous ne décollions qu’à minuit).

BBQ sea food 

Dès le premier soir nous avons dîné sur la plage, un barbecue de fruits de mer, les pieds dans le sable. Nous avons choisi au hasard, un des nombreux restaurants. Peut être pas le moins cher (17€ par personne) mais nous nous sommes régalés : palourdes, gambas, calamars… le tout servi avec du riz et des légumes.

Le lendemain, journée à la piscine comme je vous le disais. Rien à raconter à part le bien que ça nous a fait… 😉
Nous sommes quand même sortis un peu de l’hôtel pour voir le coucher du soleil sur la plage et nous avons fini par dîner dans le bar/restaurant : Beekini 

Le spot est idéal, énorme poufs dans le sable et musique live. La nourriture était correcte et pas cher.
150 000 / personne (9€, bières et plats) + 90 000 pour une chicha (5€)

Nous y sommes même retournés le dernier soir du séjour avant de prendre l’avion. Pour un dernier coucher de soleil. Cette fois nous avons testé un wrap (plus savoureux que la salade) et un délicieux smoothie banane matcha.

BALIQUE

Nous avons testé ce restaurant à la toute fin de séjour. J’aime utiliser l’appli Foursquare quand je cherche une adresse. C’est comme ça que j’ai trouvé celle-ci. Et quelle découverte.
Une décoration coloniale, une terrasse tout aussi agréable que l’intérieur et une carte géniale.
J’avais lu beaucoup de bien sur le menu dégustation. C’est ce que nous avons choisi, à nous partager à 3 (18€).
Un grand nombre de petits plats (salés et aussi sucrés) qui retraçaient la cuisine indonésienne : soupe, poulet curry, poulet sauce satay, poisson, riz jaune, gabo gabo, tempeh… on s’est régalés de tout.
En desserts : crêpes, banane frite ou encore ice buah (fruits frais, lait, glaçons et sirop. Ici à la rose).
Passez au moins boire un verre et restez dîner si le coeur vous en dit. Accueil, déco, recettes… rien à redire !

IN DE BOLW

Adresse repérée par hasard en se baladant. Le dernier jour nous voulions faire goûter à ma mère un smoothie bowl. Ils étaient excellents. On a remarqué que le warung proposait aussi des salades. Nous revoilà chez In de bowl pour le déjeuner ! Il était possible de créer son bowl. Je l’ai composé avec du riz de chou-fleur, de l’halloumi, du tofu, des légumes et une délicieuse sauce citronnelle. Un délice avec un thé glacé.
110 00 / personne (6€)

Que ce soit pour un smoothie bowl, une salade ou juste un thé glacé, n’oubliez pas de tester In de bowl si vous passez à Jimbaran.

Uluwatu temple 

L’immanquable au sud de Bali est le temple Uluwatu. C’est écrit partout sur place et dans les guides mais je le répète : attention aux singes. Ils sont mignons mais en réalité très voleurs. Gardez dans votre sac votre téléphone, vos lunettes de soleil…
J’ai vu plusieurs singes filer avec une paires de lunettes ou un téléphone.
Le temple en lui même est tout petit mais on vient ici pour la vue sur les falaises, la mer… pensez à une casquette et prenez en plein la vue .
30 000 / personne 

Bingin beach

Pour notre journée plage ce jour-là nous avons beaucoup hésité ! Nous avons choisi de découvrir Bingin beach (10 000 l’entrée). Comptez 10 minutes pour rejoindre la plage, à pieds depuis le parking.
On a adoré ! Pas trop de monde, des restos bien cool, de quoi se balader dans les rochers, seuls au monde et les surfeurs au loin. C’était la plage parfaite pour se baigner, explorer, bronzer, dîner et admirer le coucher du soleil.

Dans l’après-midi on est monté chez Ombak warung pour un smoothie. Ils étaient à tomber !
50 000 le smoothie (3€)

Et nous nous sommes installés chez Lucky fish vers 18h. Une bière devant le coucher du soleil puis un BBQ sea food. Le poisson et les fruits de mer sont là. Les prix sont annoncés au kilo ou aux 100g. À vous de choisir. Nous avons ainsi dégusté 1kg de poisson et 6 gambas, le tout cuit au bbq. Un délice, servi avec du riz et des légumes.
155 000 (moins de 10€ par personne avec des bières).

Nous avions réservé un chauffeur pour la journée qui nous a amené au temple, à la plage et nous a ramené.
Voici son contact : +62 878-6081-5131

Seminyak 

Pour une journée shopping deux options se présentaient a nous : Kuta ou Semyak. Jimbaran n’ayant pas vraiment de centre ville ou centre commerçant.
J’avais entendu parler de Kuta comme une grosse ville, avec des centres commerciaux, beaucoup de monde, de bouchons…
On a ainsi testé Semyak. Un taxi nous a déposé à « six double Beach » (nous utilisons lappli Grab) et nous avons découvert la plage avant de se lancer dans notre shopping^^
Je vous conseille double six street (c’est par exemple là que j’ai vu cette superbe boutique : Yulia) avec de nombreux magasins, puis Jl. raya Seminyak.

Vous trouverez tous les magasins dont vous rêvez pour rapporter des attrapes-rêvés, tissages, coussins, boites, sacs, tissus, bijoux, paniers…
Il y a aussi beaucoup de contre façons, chose que je n’avais pas vu à Ubud. Mais qui personnellement ne m’intéressent pas du tout, au contraire.  

Au bout de la rue Seminyal nous avons déjeuné à Nalu Bowls Shelter Bali.
Au rdc, vous trouverez le célèbre stand de bowls sucré. À l’étage, un grand restaurant, tout en bois et verdures propose un large carte : salades, smoothies, jus, gâteaux, poké…
On s’est régalés et avons profité de l’ambiance paisible.
130 000 (8€) / personne, un plat et une boisson. 

Nous avons continué notre shopping surJl. raya Seminyak jusqu’à commander un taxi direction Patato Head. Je voyais le lieu sur mon plan et je me souvenais qu’il m’avait été pas mal conseillé.
C’était la surprise car j’avais juste noté le nom. Le lieu était fancy, bondé mais avec une super ambiance et une incroyable vue sur la mer. Impossible de s’installer quelques minutes avant le coucher du soleil sans avoir réservé.
J’ai jeté un œil sur la carte, comptez minimum 70 000 pour une pression (4€).

Nous sommes allés sur la plage et nous avons marché quelques mètres et avons trouvé Mano. Un bar plus calme, super sympa. On s’est installés sur des poufs, face à la mer et on a commandé des cocktails en happy hour !
Si vous voulez vous installer tout devant vous devez dépenser minimum 400 000 (23€). Juste derrière, 100 000 (6€).
Comptez 50 000 la bière (3€) et 55 000 le cocktail en happy hour (3,20€).

En quittant le lieu nous avons marché en direction de Bambu (un restaurant que l’on m’avait conseillé), j’avais aussi noté café Organic Bali, un peu plus loin. Et très vite nous sommes tombés sur Clean canteen. Un restaurant façon Exki avec des plats pas chers, frais et sains. C’était idéal pour manger léger et Healthy.
Poké, wraps, salades… c’était parfait surtout pour 80 000 par personne (5€).
Retour en taxi, toujours avec lappli Grab. 

FISH MARKET

À quelques kilomètres de l’hôtel nous avions le marché aux poissons du village. Vous pouvez vous y rendre, acheter du poisson frais et plusieurs restaurants tout autour cuiront votre butin au BBQ. Vous pouvez acheter du riz, des légumes, de la coco fraîche…
On m’a prévenu il faut avoir le cœur bien accroché. Le marché est couvert, sombre, le sol est trempé et l’odeur n’est pas facile a supporter. J’ai rapidement traversé le marché^^
Pour 150 000 (9€) nous avons acheté un poisson d’un kilo, une dizaine de crevettes et 2 calamars. 

J’avoue ne pas m’être autant régalée que d’habitude. Mais je sais que c’est à cause du passage au cœur du marché aux poissons juste avant.
C’était une expérience géniale et vraiment locale. 

40 000 pour la cuisson (2,3€)
45 000 pour la riz et les légumes (2,7€)
10 000 pour une coco fraîche (0,60 cts)
Moins de 5€ / personne avec le poisson donc. 

THOMAS BEACH 

Direction Thomas beach. J’avais également noté cette plage au calme. Nous l’avons rejoint en taxi (30 minutes depuis Jimbaran).
Comptez une bonne centaine de marches pour rejoindre la plage. Mais rien de trop difficile.
La plage ressemblait assez à Bingin Beach, sauf qu’il y avait moins de gens et moins de warung (restaurants***). En résumé, plus roots !
Pour 100 000 (6€) nous avons réservé 3 transats et commandé des smoothies fabuleux chez Warung nano (35 000, 2€, le smoothie).
Pendant notre séjour la marée était basse l’après midi, vous le voyez sur les images.
Il a toujours été possible de se baigner sur les 50 premiers mètres avec les surfeurs au loin. L’eau était très peu profonde mais limpide (tout pareil à Bingin).

Retour en taxi direction Jimbaran pour dîner.

Pour notre dernier jour, nous avons passé la journée à l’hôtel. Nous avons du rendre la chambre à midi mais nous avons pu rester au bord de la piscine ! La navette était prévue pour 21h et une pièce (au spa) avec une douche nous avez été réservée 1h avant le départ.
Nous avons petit déjeuner chez In de bowl, déjeuner aussi et pour le dîner nous sommes retournés au Beekini pour un dernier coucher de soleil. 

Cet article se termine. Après le premier article sur notre première semaine vous connaissez tout de notre seconde partie du voyage.
Vous le savez j’étais sous le charme de Bali déjà au bout de quelques jours à Ubud. Mais dans le sud de Bali je me suis sentie comme à la maison. Absolument acclimatée. C’est un peu le sud ouest haha.
J’étais absolument sous le charme des plages, des bbq de fruits de mer, des bars et des restaurants sur la plage, des couchers de soleil, des surfeurs… la belle vie. 

+ Notes :
Heureusement il reste une tonne de choses à faire…

Les nombreuses iles indonésiennes
De la plongée
Des randonnées
Pedang pedang beach
Pandawa Beach
Nusa penida
Nusa dua
The bistrot à Semyak (même propriétaire que Balique)

+ Pas fait :

Nous avons également vu vos conseils sur des îles, des lieux, que nous ne désirions pas faire.

Gili
Je suis convaincue de la beauté des îles Gili mais l’ambiance Ibiza du mois de juillet n’aurait pas convenu je pense à nos vacances en famille. 

Beach clubs
Single fin, rock café, potato head beach club, sunday’s beach club… des endroits magnifiques, qui font rêver, parfaits pour les couchers de soleil ou des journées chill. Mais nous évitions ces endroits bondés et huppés.
Si ce type de lieux vous tente voici donc quelques noms, ainsi que d’autres (hôtels, rooftop, avec piscine) : jungle fish, echo beach…