LETTRE À MON MOI DE 15 ANS

Après ma vidéo sur les peurs ou encore sur ma confiance en moi, j’aimerais vous parler de l’estime de soi. Tout ça étant très lié…

Dove, m’a fait découvrir le projet pour l’estime de Soi. Un site (à retrouver ici ) qui propose des outils très concrets pour aider les adultes à aborder des sujets délicats comme l’estime de soi, l’image de son corps, les brutalités à l’école, la pensée positive, les médias sociaux… tout ces sujets que vous avez peut-être du mal à aborder avec votre enfant, votre soeur, votre cousine… ou avec vous même. En fonction de l’âge de l’enfant des articles, outils, exercices sont proposés par des professionnels et psychologues et j’ai été très touchée par cette approche, cette démarche. 

Dove m’a proposé de participer à ce projet. Et plus que partager avec vous ces outils très justes j’aimerais vous parler de mon moi à 15 ans. Ou plutôt j’aimerais parler à mon moi de 15 ans. 

Je suis quelqu’un de confiant, de positif et j’ose. Mais ça n’a pas toujours été le cas. 

J’espère que cette vidéo aidera les plus jeunes mais aussi les moins jeunes qui n’ont toujours pas fait la paix avec leur corps ou non pas terminé d’apprendre à se connaitre. 

« Tu as 15 ans, tu as été réglée très tard par rapport à tes copines et tu ressembles encore à une enfant. Tu ne parais pas beaucoup plus que 13 ans, tu n’es pas encore très formée et tu désespères de voir se développer enfin une jolie poitrine. 

Les complexes ne s’arrêtent pas là, je m’en souviens bien. Tu caches tes oreilles, tes cuisses et tu portes des plateformes pour paraitre plus grande. Désolée de te le dire, mais 15 ans plus tard aucune poitrine n’aura poussé, tes oreilles seront toujours les mêmes, comme tes cuisses, et même si les filles grandissent jusqu’à 18 ans tu garderas ton mètre 62. 

Mais les années te permettront de faire la paix avec ton corps. Si si je te jure. Petit à petit les phrases entendues et ré entendues résonneront en toi : « ton corps est ton meilleur ami », « tu n’en as qu’un », « aimes-toi pour que les autres t’aimes… ». 15 ans après tu ne vois même plus ce que tu reprochais à tes oreilles (j’ai décidé de tourner cette vidéo les cheveux relevés pour te le prouver), tu assumes ta taille, tu fais avec ces mêmes cuisses qui t’ont tellement complexé et surtout, le compte sur lequel tu avais économisé pour une augmentation mammaire n’a jamais été touché… qui l’aurait cru. 

Comme tu vas réussir ce qui te parait impossible aujourd’hui ? Le regard de ta maman. Bien sur tu as toujours été une belle princesse d’hiver à ses yeux mais elle a aussi ce regard bienveillant sur toi. Et elle l’a toujours. C’est celui qui nous aura le plus aidé tu verras. 

Je me souviens de samedis shopping, on lui montrait tout ce qu’on essayait en cabine et jamais on n’a senti un jugement, seulement des paroles objectives sur ce qui nous mettait en valeur ou un peu moins. « Maman, tu es sûre ça ne fait pas des grosses cuisses ? », « Tu es pour le décolleté ? ». Je t’entends encore… 

Elle veille à ce que tu ne portes rien de trop sexy à l’école par contre tu seras d’accord pour dire elle t’a laissé t’exprimer vestimentairement parlant et à tout âge. Elle t’a aidé à écrire sur ton jean jaune pour la rentrée en CM2 (et oui tu le portais avec un top violet, ça on s’en reparlera…), elle t’a acheté des plateformes comme les Spice girls, elle t’a laissé adopter le look de Avril Lavigne au collège et au lycée, elle te laisse remplir ta valise d’interne avec des vêtements de TOUTES les couleurs… je te laisse chercher ton propre style, mais pas trop longtemps hein. 

Aujourd’hui encore elle me fait tourner sur moi-même quand je sors le soir. Elle valide le choix d’une robe, d’une couleur, d’une coiffure… et je lui fais parfois plaisir en portant une marinière. Et oui, c’est toujours à rayures qu’elle nous préfère. 

C’est avec ces mêmes yeux que je veux regarder mes enfants, c’est avec ces mêmes phrases positives que je veux les élever et c’est avec une confiance en eux que je veux qu’ils grandissent. Ce sont ces valeurs qui font aujourd’hui qui je suis et qui m’aident à oser vivre ma vie. 

Encore à 15 ans elle t’appelle sa princesse et c’est toujours le cas à 30 ans. Certains diront qu’il était risqué de donner un tel surnom à sa fille, elle pourrait devenir trop sûre d’elle. 

Je suis devenue sûre de moi ! Une princesse qui n’a pas besoin de prince (même si je suis heureuse d’avoir trouvé le mien, une princesse qui travaille pour elle-même et qui écoute tous ses rêves. Alors aujourd’hui cette forte personnalité te fait peur, je le sais, les années de lycée commencent à te sembler bien longues mais ta maman va t’amener jusqu’au bac et t’expliquera qu’il faut absolument exercer un métier de passion, l’argent suivra. Le meilleur des conseils qu’elle ait pu nous donner. Tu vas foncer dans des études d’arts et la vie te conduira au métier de tes rêves. Je te laisse découvrir ça par la suite, je sais comme tu n’aimes pas t’attarder sur le passé ou connaitre le futur. Je suis restée pareil. 

C’est vrai le temps arrange les choses. Mais avoir confiance en soi, s’assumer et s’estimer est un long travail et qui ne se fera pas tout seul. Tu vas devoir parfois te remettre en question aussi, apprendre à te connaitre, à t’accepter et surtout à t’écouter. Mais je sais que note maman est près de toi et que tu l’écoutes bien plus que tu ne le penses. 

Ce travail sur soi même est un voyage personnel mais les mots et regards des autres peuvent aussi tout changer. J’invite à la bienveillance et la patience. Vous pouvez être soutenue par un parent, une amie, une enseignante, une blogueuse ^^

Si ce blog existe toujours dans 15 ans… à 45 ans je parlerai à mon moi de 30 ans. « 

Article en collaboration avec Dove.

Article précédent
Article suivant

26 Commentaires

  • ‘Répondre’
    Mathilde F
    6 septembre 2018 at 18 h 42 min

    J’ai adoré! Je suis plus proche de mes 15 ans que de mes 30 ans et le chemin vers l’acceptation de soi risque d’être encore un peu long mais comme tu l’expliques si bien cela vient avec le temps. Bonne continuation Margot et reste comme tu es, aussi positive

  • ‘Répondre’
    Claire
    6 septembre 2018 at 19 h 03 min

    wahou quelle superbe video! Pleine d’emotions, de courage et surtout d’espoir! merci pour toutes ces petites videos que tu fais et qui je l’espere deviendront une evidence pour moi. merci margot!

  • ‘Répondre’
    Jeanne
    6 septembre 2018 at 19 h 16 min

    Juste…WAHOU! Toute la vidéo je me suis demandée « va-t-elle craquer? » car aujourd’hui je m’imagine parler à cette jeune de fille de 7 ans de moins que j’étais et non je n’en aurais pas été capable … Alors chapeau bas, pour ce que tu fais, ce que tu dis, ce que tu es devenue (ou plutôt qui tu es devenue), ce que tu véhicules et ce que tu donnes envie de faire ! Je conclurai en donnant rendez-vous à mon moi de 30 ans dans 8 ans pour qu’il se rende compte à quel point il peut être fier de lui (enfin je l´espere aha).
    Plein de bonnes choses à venir pour toi Margot,
    Jeanne

  • ‘Répondre’
    Esnault
    6 septembre 2018 at 19 h 17 min

    Tu m’as presque mis les larmes aux yeux tellement ta lettre est belle et est pleine de sens à mes yeux. Je m’y suis presque reconnue à 15 ans. J’admire le travail que tu as réussi à faire sur toi et cela m’inspire chaque jour dans ma propre vie. Restes celle que tu es <3

  • ‘Répondre’
    Lisa
    6 septembre 2018 at 19 h 27 min

    C’est incroyable ! Tu es incroyable !!
    Merci

  • ‘Répondre’
    Sandie
    6 septembre 2018 at 19 h 35 min

    Je t’ai laissé un petit mot sur Instagram, mais il fallait que je t’en laisse un ici aussi.
    Parce que vraiment, merci. Tu as trouvé les bons mots, tu as été si touchante. Et, à mon sens, tu as su exprimer ce que beaucoup peuvent ressentir. J’étais un peu comme toi à 15 ans, c’était dur. J’avais une forte poitrine (ah oui, la mienne a poussé bien vite haha), et des formes déjà bien présentes. En tant qu’ adolescente c’était difficile à assumer. Auprès des garçons, mais aussi auprès des filles. J’avais envie de me cacher, et rien que l’idée qu’on puisse remarquer mes formes me terrifiait.
    Mais à 27 ans je vois les choses différemment. Et tout ce que je n’assumais pas avant fait ce que je suis maintenant. Et aujourd’hui, contrairement à avant, je ne me verrais pas sans mes formes, mes bourrelets et mes gros nénés haha !
    Bref, tout ça pour dire que tu es magnifique. Aussi bien physiquement que mentalement. Tu es une belle personne !
    Alors merci pour cette belle vidéo et pour cette lettre qui en touchera plus d’une, c’est sûr. Et continue de sourire et de profiter comme tu le fais si bien, c’est ce qui fait qu’on aime autant te suivre et qu’on se sente si proche de toi.
    Je t’embrasse bien fort,
    Sandie.

  • ‘Répondre’
    Deborah
    6 septembre 2018 at 20 h 02 min

    Merci beaucoup Margot, mais vraiment.
    Mes larmes ont coulé en regardant ta vidéo, mais quel bien ça m’a fait!
    Je suis aussi de 1988, j’aurais 30 ans dans 13 jours, et comme toi c’est le regard de ma maman qui m’a aidé à construire l’estime de moi.
    Malheureusement, Maman est tombée malade quand j’avais 21 ans et décédée quand j’en avais 23.
    J’ai passé une vingtaine vraiment pas géniale, en partie parce que je n’avais plus ce regard bienveillant, cette personne pour qui j’étais merveilleuse, et je me suis sentie insignifiante et nulle bien souvent.
    En rangeant ses affaires après sa mort, j’ai trouvé dans son portefeuille une toute petite foto de moi à 13 ans, une photo où je m’étais trouvée moche (pâle, remplie d’acné et avant ma découverte de l’épilation pour les sourcils…) mais qu’elle gardait précieusement et emportant partout avec elle. Comme tu le dis si bien les mamans nous portent ce regard qui nous élève. Et je veux à présent me regarder de cette manière.
    Je veux commencer cette nouvelle décennie en laissant tout ça derrière moi.
    Je lis ton blog depuis plusieurs années, me régale de ton quotidien sur Instagram et c’est grâce à toi que j’ai fait confiance à Sarah qui m’a aidé à me défaire de ces 7 kilos qui me faisaient (à tort) laisser le short dans l’armoire.
    Tu es rayonnante et une belle source d’inspiration. Quand ta maman apparaît parfois en stories, elle me rappelle la mienne.
    Je vous embrasse fort toutes les deux.
    Encore merci Margot!

  • ‘Répondre’
    Nastasia C
    6 septembre 2018 at 20 h 04 min

    Coucou Margot,

    ça fait un petit moment que je te suis, c’était depuis la sortie de ton livre, il m’a beaucoup attiré, il est très enrichissant…
    En générale, je n’ose, pas, mettre des commentaires,
    mais j’ai regardé, ta vidéo et elle est vraiment TOP, tu parles avec beaucoup de sagesse, de douceur et de sensibilité, j’apprécie beaucoup…
    Sache que ta bonne humeur, ta pensée positive, m’épate…
    J’adore, t’écouter, parceque tu as de très belles choses à transmettre et tu donnes vraiment, du pep’s
    Au plaisir de te suivre dans tes futurs projets

  • ‘Répondre’
    Sainsard Audrey
    6 septembre 2018 at 20 h 20 min

    Juste pour te dire….merci.

  • ‘Répondre’
    Léa
    6 septembre 2018 at 20 h 20 min

    Super cette vidéo ! Merci

  • ‘Répondre’
    Steflamalouine
    6 septembre 2018 at 20 h 46 min

    Très émouvant… Si mon moi de 15 ans avait pu recevoir une lettre de mon moi de 37 ans certaines choses auraient été plus simples.

  • ‘Répondre’
    Lucie Z
    6 septembre 2018 at 21 h 20 min

    Ok … j’ai les larmes aux yeux … tout simplement parce que je suis à mi chemin entre mes 15-30 ans (même si je suis plus proche des 30 maintenant) et que j’ai encore du travail à faire sur moi même, sur mon estime, mes complexes, mes peurs … et que tous tes mots me touchent beaucoup.
    J’admire ton parcours et la personne que tu es. J’envie le métier et les voyages que tu fais … et j’espère un jour pouvoir me retourner sur ma vie et me dire : je suis fière de moi, de ce que j’ai fait et de ce que je suis devenue.
    Merci à toi d’être toujours authentique dans chacun de tes posts et j’espère avoir un jour l’occasion de te rencontrer. Des bisous.

  • ‘Répondre’
    DEBIEN Anne-Sophie
    6 septembre 2018 at 21 h 40 min

    Je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires mais c’est ému, les larmes au yeux que je t’écris du haut de mes 22 ans je me reconnais beaucoup même si je n’ai pas encore réussi à trouver cette paix intérieure face à moi même ! J’imagine que le chemin est long y a parfois des victoires dés retours en arrière des doutes mais ton messages donne foie et espoirs ! Il me reste encore 8 ans de boulot j’espère y arriver un jour.

    Merci pour des bonnes hondes et ton honnêteté

  • ‘Répondre’
    Agathe
    6 septembre 2018 at 21 h 55 min

    WAHOU ❤️

  • ‘Répondre’
    Booccinell
    6 septembre 2018 at 22 h 10 min

    Une vidéo touchante et véritable ! Une idée de s’écrire a son soi passé 🙂 je fais déjà ce type de lettre mais pas pour le passé mais pour le futur. A mes 20 ans je me suis écrire une lettre pour les 25 ans et à mes 25 pour mes 30 ans. Hâte de la ire de ressentir ce que ce je ressentais et surtout voir l’évolution que ma vie a pu prendre et voir que je reste toujours moi même 🙂 en tout cas merci pour ces vidéos boostantes tu surtout n’arrête pas !

  • ‘Répondre’
    Manon
    6 septembre 2018 at 23 h 05 min

    Un article tellement au top … & ta lettre …. la jeune femme que tu es devenue.
    Merci pour tout Margot. Et continues ainsi

  • ‘Répondre’
    Ana
    6 septembre 2018 at 23 h 29 min

    Merci pour ton article qui m’a beaucoup touché. J’ai actuellement 15 ans et je vis exactement ce que tu vivais au même âge. Quand je vois qui tu es devenu ça me donne du courage pour croire en moi. Merci Margot !

  • ‘Répondre’
    CamyR
    7 septembre 2018 at 6 h 44 min

    Bravo, pour cette si jolie lettre, pleine d’émotion. Merci de partager ces differents toi! En t’écoutant, ai envie de dire la vie est belle.
    Alors, avançons de manière positive, entouré de ces quelques personnes qui nous soutiennes corps et âme. Vive l’ici et le maintenant!!

  • ‘Répondre’
    Victoria
    7 septembre 2018 at 9 h 06 min

    Hello Margot, je n’ai pas l’habitude de poster des commentaires sur quoi que ce soit (d’ailleurs je crois que c’est la première fois que je le fais sur un article de blog), mais cette lettre m’a beaucoup touchée. Je me souviens aussi de cette campagne de dove de l’époque qui m’avait moi aussi beaucoup marquée. C’est un gros travail sur toi que tu as dû faire et c’est très courageux d’aller au bout de cette démarche. J’espère d’ici quelques années trouver le courage d’y arriver également 🙂
    J’ai versé ma petite larme quand je t’ai entendu la lire et me suis beaucoup reconnue quand j’avais 15 ans dans la toi de 15 ans (même si chacun de mes complexes étaient à l’inverse des tiens : grande, trop de formée par rapport à mon âge et réglée très tôt. Tout ça pour te dire merci pour cette inspiration !

  • ‘Répondre’
    Béatrice M.
    7 septembre 2018 at 12 h 57 min

    Merci pour cette belle vidéo, vous m’avez vraiment touchée. (les larmes ont coulées ). Ma fille de 18 ans m’a fait découvrir votre blog et je suis sure que cette vidéo la touchera aussi. Une maman de 45 ans qui va écrire à son moi de 30 ans

  • ‘Répondre’
    Sidonie
    7 septembre 2018 at 14 h 01 min

    Superbe lettre et bel hommage à ta maman. La maman que je suis est très émue en t’écoutant… J’ai 42 ans et 2 enfants petits, ton texte me parle beaucoup, surtout pour eux et j’espère réussir à ce qu’ils grandissent avec un esprit positif et être à leur écoute quels que soient les personnes qu’ils deviendront.
    Merci beaucoup.

  • ‘Répondre’
    Tirel
    7 septembre 2018 at 15 h 21 min

    Magnifique vidéo…très touchante et sincère

  • ‘Répondre’
    Camille P
    7 septembre 2018 at 17 h 32 min

    Superbe vidéo ! Il me semble que nous sommes jumelles et pour rectifier le tir nous n’avons pas encore exactement 30ans ^^
    Je vois que nous avons tous eu finalement la même adolescence et les mêmes complexes c’est assez rassurant ! J’envie le regard bienveillant de ta maman que je n’ai jamais vraiment senti même si elle a tenté d’éviter faire de son mieux j’en suis sûre . Aujourd’hui j’ai plutôt confiance en moi amis comme tu vois j’ai encore du mal à accepter d’avoir bientôt 30ans et dire au revoir à la petite fille une j’ai été…
    Je ne suis pas beaucoup de blogs mais j’admire énormément ton côté entrepreneurial ! C’est super de nous faire partager tes émotions comme cela !

  • ‘Répondre’
    Faustine
    9 septembre 2018 at 17 h 38 min

    Je ne laisse en général pas de commentaires, mais cette lettre m’a profondemment touchée. J’ai vraiment été touché par cette sincérité … j’en avais la larme aux yeux…
    merci

  • ‘Répondre’
    Clémence
    10 septembre 2018 at 19 h 09 min

    Ça fait quelques années que je te suis et tu restes toujours la même…une femme positive, simple, sincère et adorable !
    C’est très agréable de suivre tes aventures et tes projets.

  • ‘Répondre’
    La P'tite
    10 septembre 2018 at 22 h 36 min

    Merci Margot pour cette belle vidéo… J ai la larme très très broche du bord….

  • Laissez un commentaire