La vaisselle, mes plus beaux souvenirs…

J’aimerais vous parler d’un sujet un peu différent dans ce post. Il sera récurrent les prochains mois car j’ai plein de choses à vous raconter autour… des arts de la table.

J’espère que le sujet va vous plaire autant qu’à moi.

J’avais envie de vous parler de mon rapport avec les arts de la table, de l’importance qu’a eu la vaisselle dans mon rééquilibrage alimentaire, de mes inspirations déco… Je vous invite également à découvrir le site www.osezlartdelatable.fr, qui illustre les arts de la table contemporains.

Et je commence cette série d’articles par mon histoire avec les arts de la table.

Je pense ne pas être la seule à avoir un rapport très particulier avec la nourriture, les repas partagés entre amis, en famille, la décoration de la table… la France est reconnue pour tout cela.

Ma maman nous a toujours fait la cuisine. Que nous mangions devant la télé (le dimanche devant « Ça cartoon », vous aussi?), dans la salle à manger, sur la table de la cuisine… nous nous réunissions autour d’un repas, cuisiné avec amour. Et il était vraiment très rare que les plats soient servis dans une casserole ou une poêle. La table était toujours bien mise, soignée.

Il y avait aussi les belles occasions. Les dimanches en famille, les anniversaires, les jolies nouvelles à fêter… et là, ma maman sortait de son armoire sa plus belle vaisselle. Car oui elle a toujours eu la vaisselle du quotidien et un vaisselier rempli de merveilles pour les occasions.

Je me souviens d’assiettes à dessert blanches avec des grosses cerises, de belles nappes, de sets de table, de porte couteaux, d’une cafetière en verre et d’une boîte à sucre…

Pareil chez ma grand-mère maternelle (je suppose qu’elle tient ça d’elle…) : argenterie, porte couteaux en forme de chiens (oui il y a eu une vraie mode du porte couteau et ma grand-mère en avait des pas banals), de beaux plats pour le service, des carafes peintes à la main, des serviettes en tissu…

Aujourd’hui, j’ai gardé cet amour pour la belle vaisselle et les tables bien dressées. Dans un autre style je collectionne moi aussi les verres, les bols, les tasses, les assiettes (grandes, petites, creuses…)… et dans ma cuisine j’ai gardé de belles théières en décoration. Ma grand-mère les collectionnait, sans jamais les utiliser.

Et surtout je continue ce cérémonial quand je reçois des invités (ou juste quand je dresse la table pour moi ou pour nous deux).

Je nettoie la table, je choisis mes sets de tables (oui je les collectionne eux aussi), je décide de la vaisselle qui ira le mieux avec mon plat, mon humeur…

D’ailleurs en y réfléchissant, mon coin salle à manger est l’endroit où je me sens le mieux chez moi. C’est la première fois que j’ai une table dans un appartement et je vis littéralement dessus.

Petit dej, boulot, déjeuner, shooting, apéro, dîner… c’est le symbole de la convivialité et je crois que je suis inspirée pour travailler dessus aussi.

Ce week-end je me suis rendue une toute dernière fois en Basse-Normandie. Nous venons de vendre notre maison de vacances, dans laquelle j’ai passé tous mes étés (minimum 15 jours chaque année) et ça a été très dur de lui dire au revoir (une des choses les plus dures que j’ai eu à faire).
Je la connaissais déjà par cœur mais j’ai voulu mémoriser chaque pièce, chaque détails… et j’ai rempli la voiture de souvenirs : des livres, un panier à crevettes, des coussins, des photos et surtout de la vaisselle. Ce sont ces bols, ces tasses à pois, ces assiettes à fleurs, ces petits verres, ces couverts … qui me rappellent le plus de souvenirs. Des petits déj avec mes grands parents et de la confiture maison, des déjeuners en famille, des dîners entre amis… j’emporte ces souvenirs avec moi.

À travers mon prochain article je pense que je vous présenterai ma vaisselle et je vous parlerai aussi de mon rééquilibrage alimentaire. Car c’est finalement très lié…

Article précédent
Article suivant

26 Commentaires

  • ‘Répondre’
    Garcia Cavalié
    9 septembre 2018 at 17 h 35 min

    Quand on a dû vider la maison de ma mémé c’était si dur aussi. Elle était dans chaque carafe chaque verre dans les tiroirs et les boîtes à chaussures pleines de photos. Comme toi j ai gardera certaines choses partagé avec frère soeur et cousins. Mais je me disaos wah sans lave vaisselle ni figo elle pouvait recevoir 30 paysans pour le déjeuner et les régaler. Merci pour cet article qui me rappelle combien la vaisselle est importante. Pour mes enfants aussi. Bises. Sandrine

  • ‘Répondre’
    Nathalie
    9 septembre 2018 at 17 h 42 min

    Hihi le traditionnel dimanche soir devant « ça cartoon » pleins de bon souvenirs pour moi aussi.. c’était le petit rituel en famille , on prenait tous un bain les uns après les autres , avec mon frère on avait notre petit plateau et on mettait exceptionnellement la table dans le salon à la place de la cuisine comme c’était le cas le reste de la semaine. Et on faisait repas tartine, comme un petit déjeuner. Que de bons souvenirs..

  • ‘Répondre’
    Lisbaune Persie
    9 septembre 2018 at 18 h 28 min

    C’est étrange car aujourd’hui je pensais justement à la maison de mes parents qui était celle de mes grands parents et je pense qu’il faudra que l’on s’en sépare aussi et je pensais à cela tout à l’heure à la peine que cela me ferai si cela devait arriver tôt ou tard. Car même si je ne me vois plus y vivre je suis attachée j’ai plein de souvenirs avant et après la rénovation … et je comprends ce que tu ressens avec la vaisselle ou certains objets meme si je ne suis pas du genre à trop garder il y a des choses qui sont un peu « des madeleine de proust matériel » … merci d’avoir partagé cela avec nous

  • ‘Répondre’
    cecilia_cherieblossom
    9 septembre 2018 at 18 h 31 min

    Ton article m’a mis les larmes aux yeux parce que moi aussi je vais bientôt devoir dire adieu à la maison de vacances de mon enfance qui se trouve en Espagne. Comme toi j’ai des souvenirs partout dans la maison, dans chaque pièce, chaque objet … J’espère en tout cas que n’as pas trop le moral dans les chaussettes et que d’avoir ramener tous ces « souvenirs » te redonnera le sourire 🙂

  • ‘Répondre’
    Jeanne
    9 septembre 2018 at 18 h 39 min

    Article très touchant et qui me parle beaucoup!
    Dans ma famille, la vaisselle est une sacrée histoire! Ma maman en a une tonne, j’aimerais en avoir autant (petit à petit, tout en douceur avec le chéri qui n’est pas habitué à ça…).
    Chaque service m’évoque des souvenirs et m’est cher.
    Comme toi, une maison de famille vient d’être vidée de tous ses souvenirs avant d’être vendue et cela me brise le cœur (alors que ça n’était pas directement la « mienne »). J’aurais aimé y récupérer des souvenirs (et j’avoue qu’instictivement c’est la vaisselle qu’on me vient à l’esprit) mais ça n’a pas été possible…
    Je comprends donc tout à fait le crève cœur que c’est de laisser cette maison derrière toi. Néanmoins, tu es de nature très positive (au contraire de moi haha) et je suis certaine que tu as déjà trouvé de quoi aller de l’avant. Peut-être en trouvant ton petit nid à toi au Pays-Basque? Et en te créant de nouveaux souvenirs avec la vaisselle que tu as récupérée!

  • ‘Répondre’
    Marie T.
    9 septembre 2018 at 18 h 49 min

    Tres bel article. La vaisselle a aussi une grande importance dans ma vie. Cela change toute une ambiance… la vaisselle « de grand mère » nous ramène en enfance, la vaisselle « chic » donne tout de suite une allure plus solennelle au repas. Bref, il y a mille et une nuances de vaisselles et mon plus grand plaisir est de la choisir minutieusement, surtout quand je reçois du monde. Cela passe très souvent inaperçu mais pour moi ça change tout, et c’est Ce qui compte. Alors cet article me parle énormément. Merci pour ces mots ❤️

  • ‘Répondre’
    Emeline
    9 septembre 2018 at 19 h 08 min

    Un bien joli post, pleins de douceurs.

  • ‘Répondre’
    Anne-Lise
    9 septembre 2018 at 19 h 28 min

    Très bel article, très touchant !
    C’est important la belle vaisselle, j’aime beaucoup en collectionner aussi, j’aimerais avoir plus de place d’ailleurs …
    Les photos sont très jolies. Courage pour cette jolie page qui se tourne !
    Bisous

  • ‘Répondre’
    Dussaux
    9 septembre 2018 at 19 h 36 min

    Oh oui ces bols marron transparent ma grand-mère les a toujours et quand je vais chez elle en Haute-Normandie (toute ma famille est de la haut) je prends toujours mon déjeuner dans ces bols. Joli article ! Sa change mais j’aime beaucoup.

  • ‘Répondre’
    Delphine
    9 septembre 2018 at 19 h 56 min

    Merci pour cet article qui me rappelle de nombreux souvenirs… Ma grand-mère à toujours la même vaisselle que celle de tes photos!

  • ‘Répondre’
    Elise
    9 septembre 2018 at 20 h 04 min

    J’ai été très touchée par ton article. Je ne crois pas être particulièrement attachée aux à la vaisselle même si l’art de la table est aussi bien présent dans ma famille, mais ta description de ta maison de vacances m’a frappée. Depuis que je suis née, je passe entre 2 semaines et 1 mois chaque été dans la maison de vacances de mes grands-parents dans le Sud Est de la France et elle représente beaucoup pour moi. Te lire m’a fait me rendre compte de combien je suis attachée à ce lieu, à tous ces souvenirs, tous ces objets, et combien cela sera dur d’un jour s’en séparer, le plus tard possible j’espère. Merci beaucoup pour ce très belle article Margot

  • ‘Répondre’
    Manon Courtial
    9 septembre 2018 at 20 h 19 min

    Ce week-end mes grand-parents déménageaient, ils laissaient derrière eux la maison que j’ai toujours connu, celle où j’ai passé mon enfance… C’était dur de lui dire au revoir… Je pense comprendre ce que tu as pu ressentir, pleins de bisous!

  • ‘Répondre’
    Élodie
    9 septembre 2018 at 20 h 38 min

    C’est un très bel article qui change de d’habitude mais qui je pense touchera beaucoup de monde. Pour ma part nous avons également une maison de famille à la montagne, celle où on vécu mes grands parents. Et quand j’y retourne, que je met la table et que nous partageons un repas autour de cette table, je revois encore mes grands parents avec nous. Toujours cette même cruche artisanale pour servir de l’eau, toujours le même couteau Laguiole pour couper le pain que mon papy utilisait, le plat à mousse au chocolat de mamie… comme s’ils étaient encore là…

  • ‘Répondre’
    Gautier
    9 septembre 2018 at 21 h 02 min

    Alors toi aussi tu connais le village fantôme ?! Toi qui est attachée à la vaisselle, regarde le compte vaissellepommettes, elles font des trucs vraiment très sympa sur de la vaisselle chiné, ça devrait te plaire !
    Bonne soirée

  • ‘Répondre’
    Audeline
    9 septembre 2018 at 21 h 06 min

    Quel joli article ! Je partage les souvenirs je passe aussi mes étés à Pirou en famille… la vaisselle de ma mamie avec les mêmes bols et assiettes marrons !! Avec fabrication maison de cidre chaque année notre pétit rituel de famille !!
    Ton contenu cet été est d’une sensibilité vraiment touchante et authentique c’est un bonheur de te lire !
    merci ‍♀️❤️

  • ‘Répondre’
    Marine
    9 septembre 2018 at 22 h 10 min

    Pfiouuh, Ca m’a retournée comme une crêpe de voir ces coupelles avec des fleurs/fraises dessus (quand j’étais petite, j’y voyais des fraises et d’ailleurs on mangeait des fraises au sucres dans ces coupelles là et pas dans d’autres ❤). C’est ma grand mère. Ca me fait sourire parce qu’il y a quelques temps, j’ai acheté du miel, le meme miel que je mangeais petite. J’ai eu un flashback, le plus gros que j’ai eu de toute ma vie. Je me revoyais dans la cuisine devant le vieux grille-pain (qui est toujours de service, 20 ans plus tard), l’odeur du pain qui grille, à la limite du brûle, le café de mon grand-père et ce miel. Je viens d’en prendre justement parce que j’ai attrapé froid et que j’entends ma grand-mère me dire d’en laisser fondre une petite cuillère dans le fond de la gorge. Je n’ose même pas imaginer la lourdeur de ton cœur ce soir, je ne peux pas me dire qu’un jour la maison de mes grand parents ne soit plus là. Cette cuisine où elle m’a appris tant de choses, pas que les gâteaux de Noel qu’on mets tout les ans dans cette boite que je chéris tant, mais sur la vie, sur elle, sur moi… je comprends tellement ce sentiment. ❤❤❤

  • ‘Répondre’
    Mélodie
    9 septembre 2018 at 22 h 48 min

    Je laisse rarement des commentaires sur ton blog, mais là je me sens obligée !
    Je me reconnais tellement dans ce que tu dis, la vaisselle de table me rappelle des vacances d’été dans les landes ou dans le médoc, des repas en famille, de très beaux souvenirs avec des personnes qui ne sont plus là aujourd’hui.
    Je m’en suis rendu compte il y a pas longtemps, et oui à 25ANS je me redecouvre et trouve ce qui m’a toujours passionnée et sur lesquels je n’arrivais pas à poser de mot.
    Cette passion (la bonne nourriture et tout ce qui peut se trouver sur une table : assiettes, bols, plats, pichet) me vient de ma mère aussi.
    Merci pour cet article Margot.

  • ‘Répondre’
    Sophie
    9 septembre 2018 at 23 h 03 min

    Cet article est remplie de nostalgie et me fait un pincement au cœur, ça me fait penser à mon enfance et tous ces souvenirs qui me manquent et qui me font tous drôle dans le ventre… c’est pour ça qu’à travers ton article je me retrouve et je ressens presque la tristesse que tu as ressenti en quittant définitivement ta maison de vacances…
    de gros bisous jolie Margot
    Sophie
    @instasophye

  • ‘Répondre’
    Pêche & Églantine
    10 septembre 2018 at 5 h 18 min

    Oh comme je te comprends…

    Nos souvenirs se disparaissent un peu partout et atterrissent souvent dans des objets qui nous semblaient banals autrefois et qui, un jour un peu triste, deviennent des trésors chers à notre coeur.
    Je pense que si je devais dire au revoir à la petite maison que nous avons dans le sud, j’emmenerais aussi les bols un peu cassé, les tasses aux couleurs de la mer et les grandes assiettes vertes où l’on se régalait.

    C’est un article très touchant, poétique et douloureux aussi.
    Merci Margot,
    Bisous,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

  • ‘Répondre’
    Maylis
    10 septembre 2018 at 7 h 19 min

    Un bel article qui change
    Comme quoi parfois ça a du bon de se montrer matérialiste car il y a souvent de très bons souvenirs associés à peu de choses mais qui vont définir ce que nous sommes au quotidien
    Ps: j’ai ces mêmes bols ds ma cuisine

  • ‘Répondre’
    Laure
    10 septembre 2018 at 8 h 08 min

    Olala je te comprends tellement ! Mon compagnon a une maison de vacances à Omonville, pas très loin de Pirou.
    Et chaque année c’est un bonheur indescriptible de passer 2 semaines la bas. Sans réseau, au bon air, à vivre la VRAIE vie ! Je n’ose même pas imaginer notre tristesse quand la maison sera vendue.
    Alors je t’envoie plein d’ondes positives pour ce moment pas marrant !
    Bises
    Laure

  • ‘Répondre’
    Dorothee
    10 septembre 2018 at 10 h 34 min

    Beaucoup d’émotions à la lecture de cet article, je me reconnais totalement !
    Bon courage pour le deuil de cette maison…

  • ‘Répondre’
    Savoure la vie
    10 septembre 2018 at 11 h 10 min

    Hello Margot,

    Je ne commente que très rarement voire jamais, mais j’aime beaucoup ton travail !
    Cet article me touche totalement car j’ai aussi un rapport très singulier à la vaisselle. Je la collectionne et j’en raffole 🙂
    Un petit mot pour te dire que toutes ces photos en fin d’article sont vraiment superbes ! Il y a une vraie âme qui s’en dégage alors bravo !

    Bonne journée à toi,
    Léa

  • ‘Répondre’
    Clarisse
    10 septembre 2018 at 17 h 30 min

    Je comprends tout a fait ton sentiment face à cette vaisselle qui a bercé ton enfance.
    Comme toi j’ai des souvenirs particuliers, par ex quand j’allais en vacances chez mes grands parents paternels, le chocolat chaud avait un gout différent le matin parce qu’il n’était pas dans le même bol que chez mes parents (j’ai compris plus tard que c’était parce que la marque du chocolat en poudre était différent^^)
    Et encore aujourd’hui quand je déjeune dans ses bols la, cela me rappelle plein de bonheurs et de souvenirs d’enfance.
    Et en emmenageant dans mon premier chez moi j’ai emporté un peu de la vaisselle de ma grand mère, que je n’ai pas connu mais dont ma maman m’a tant parlé. J’ai un petit peu l’impression de faire la cuisine et de manger avec elle comme ça =)

  • ‘Répondre’
    Marie
    12 septembre 2018 at 3 h 36 min

    Un objet, une senteur nous rappelle toujours un être cher. Cela fait peut étre parti de cet art de vivre qu’il faut tant défendre et qui est constuant de notre identité.

  • ‘Répondre’
    Acile ELDADA
    12 septembre 2018 at 13 h 09 min

    UN très joli article
    Je t’aime beaucoup
    Enoormes bisous ♥

  • Laissez un commentaire